«

»

avr 09

Début de saison raté pour Jeff Gordon

Gordon compte quatre-vingt-dix points de retard sur le leader du classement général

2012-02-26_0048Jeff Gordon 24 (photo us-raing.com) 2012-01-31Le quadruple champion de la NASCAR Sprint Cup Series qu’est Jeff Gordon est décroché au classement général après les six premières courses. Si une qualification directe en playoff est toujours possible, Jeff Gordon va devoir viser des victoires pour intégrer le top-20 et faire partie des deux repêchés.

Six courses, un top-10, un abandon et une vingt-et-unième place au classement général, voici le piètre bilan de Jeff Gordon à l’issue de l’épreuve de Martinsville. Le quadruple champion de la NASCAR Sprint Cup Series compte quatre-vingt-dix points de retard sur le leader du classement général, Greg Biffle et cinquante-trois du dixième, Jimmie Johnson.

Situation compliquée, mais pas alarmante

Certes le pilote de la Chevrolet n°24 n’est pas le moins bien classé des pilotes Hendrick Motorsports, puisque Kasey Kahne est dix places derrières à quarante-trois points, mais il est dans une situation on ne peut plus habituelle. Cependant, Gordon ne s’alarme pas encore.

Jeff Gordon : « Il n’y a pas encore d’urgence, mais nous commençons à sentir la pression pour faire de bons résultats. Je sais que nous sommes capables de faire de bonnes choses. »

S’il n’effectue pas foncièrement de mauvaises courses, les résultats ne sont pas au rendez-vous. Lors des six premières courses il a mené à chaque fois. Si l’on excepte Martinsville et ses 329 boucles en tête, il n’en n’a jamais fait plus de trois sur les cinq autres.

Deux accidents et des problèmes dans les stands

C’est la troisième fois de sa carrière que Gordon est hors du top-10 après six courses. La première fois c’était en 2004, il avait décroché le titre de champion de la saison régulière et s’était classé troisième au terme de la saison.

La seconde fois c’était l’an dernier, mais cela ne l’avait pas empêché de gagner trois fois dans la saison régulière et d’accéder au Chase de manière direct.

À Daytona, Jeff Gordon a explosé son moteur, à Bristol il s’est accroché avec son coéquipier Dale Earnhardt Jr. alors que tous deux se battaient pour une place dans le top-5, à Fontana c’est un mécanicien qui restait accroché à la voiture dans les stands puis un excès de vitesse qui lui faisait perdre toute chance de victoire.

Lors de l’épreuve de Martinsville Gordon a dominé tout au long de la course, prenant à quatre tours de l’arrivée la tête à Jimmie Johnson avant de voir Reutimann s’arrêter sur la piste et créer un drapeau jaune puis rater complètement son restart et enfin tomber en panne d’essence.

Ce qui pouvait être la quatre-vingt-sixième victoire de sa carrière, la deux-centième de la Hendrick s’est terminé en chemin de croix à la quatorzième place à un tour du vainqueur.

Le Chase comme objectif

Jeff Gordon : « Nous travaillons dur pour que cela n’arrive plus. Maintenant nous devons assembler tous les morceaux de la course pour en faire une bonne. »

 S’il n’a jamais réussi d’excellentes performances pendant le Chase, Jeff Gordon y a toujours participé sauf en 2005. Cependant, il ne compte que deux victoires en tant que chaser, toutes deux acquises en 2007 à Talladega puis le week-end suivant à Charlotte.

Jeff Gordon : »J’aime le format du Chase car vous êtes toujours dans le coup. Si nous gagnons des courses nous serrons dedans. »

 Alors que six courses ont été disputées, Gordon a déjà laissé passer de belles occasions. Les faux-pas sont désormais interdit pour celui qui vise toujours un cinquième titre en carrière.

source: us-racing.com

 



Voir Flagworld.com version téléphone