«

»

Jan 29

Stroll explique pourquoi la F1 est supérieure aux autres catégories

Un sentiment de réussite incomparable

2017-10-22_0370Comment interpréter la participation de Lance Stroll et de Fernando Alonso aux 24 Heures de Daytona ?

Est-ce seulement pour l’amour de la course, comme le clament les deux principaux intéressés ? Ou est-ce le signe d’un début de lassitude pour l’environnement de la F1, qui avec ses nombreuses obligations (commerciales, médiatiques…) est forcément pesant sur l’organisme et le mental ?

Lance Stroll réfute toute forme de désintérêt, faible ou marqué, pour le Formula One Circus… même si le pilote Williams, de toute évidence, regrette tous ces aspects contraignants.

« J’adore la F1 quand je suis dans la voiture, j’adore la piloter. Je pense juste qu’il y a d’autres choses qui prennent beaucoup de votre temps en F1, comme les interviews ! Mais cela fait partie de votre travail, et c’est bien en F1 que je veux être aujourd’hui. Je suis super heureux d’être en F1, c’était mon rêve depuis que j’étais gamin, mais il faut aussi trouver un bon équilibre je pense. »

« Vous devez profiter de la F1 tant que vous êtes sur la piste, tant que vous prenez du plaisir à conduire la voiture. Mais il faut ensuite trouver un équilibre qui fonctionne en dehors de la piste pour que vous restiez motivé quand vous revenez travailler.

L’an dernier, j’étais vraiment occupé à comprendre comment la F1 fonctionnait, mais maintenant, pour ma deuxième saison, je saurai quoi faire entre deux courses, pour trouver le bon équilibre. »

Même si la F1 s’avère prenante, trop prenante, la plupart du temps, elle offre ce que ne saurait offrir une compétition comme Daytona : un sentiment de plénitude quand l’on réussit à briller au sommet du sport auto.

« Conduire ces F1… ce sont les voitures les plus rapides de l’histoire, et c’est toujours un moment fantastique » poursuit Lance Stroll. « Quand vous obtenez un bon résultat en F1, comme un podium – les points pour nous chez Williams – c’est le meilleur sentiment au monde, et c’est pourquoi je suis en F1.

Je peux vous le dire maintenant, quand j’ai une course formidable en F1, devant tous ces fans, c’est sacrément incroyable… C’est si cool, c’est fou, et rien ne pourra jamais égaler ce sentiment. »

« Dans toute discipline, il y a toujours des pour et des contre. C’est parfois dommage que la F1 soit si politique… c’est ainsi. Mais dans le même temps, puisque la F1 est si intense, le sentiment de satisfaction est du coup bien plus grand.

Il y a donc des « oui » et des « non », mais c’est ce qui me garde motivé, puisque je sais combien il est incroyable d’obtenir un bon résultat en F1, face aux meilleurs pilotes du monde, contre les meilleures équipes au monde. »

« C’est incomparable. Je n’ai jamais expérimenté une telle chose dans d’autres catégories, donc je voudrais connaître de nouveau ce genre de sentiment cette année, plus souvent, et plus régulièrement. Mais je peux dire que je sais déjà ce que l’on ressent quand l’on obtient de bons résultats. Et je veux en obtenir davantage ! »

source: http://nextgen-auto.com

Share