«

»

Jan 29

IndyCar : Un essai surprise pour Pietro Fittipaldi à Sebring

Le nom Fittipaldi a brillé par le passé en IndyCar Series

Formula V8 3.5 series Louis Delétraz & Pietro Fittipaldi conclude successful season with Fortec MotorsportsChampion Formula V8 3.5 l’an passé, Pietro Fittipaldi a pu s’essayer à la nouvelle DW12 alignée en IndyCar, lors d’un roulage à Sebring en Floride.

Double champion du monde F1 en 1972 et 1974 avec Lotus puis McLaren, Emerson avait réorienté sa carrière vers les Etats-Unis et la série CART dès le milieu des années 80 avant de décrocher le titre en 1989 avec Penske Racing, ainsi que deux succès à Indy 500 en 1989 et 1993.

Si il n’a pas été titré en CART dans les années 90, Christian, neveu d’Emerson, a décroché deux succès dans le championnat avant de se tourner avec réussite en Endurance, avec notamment deux victoires aux 24 Heures de Daytona (Floride).

Durant la semaine écoulée, c’est Pietro, petit-fils d’Emerson, qui a le temps d’un essai avec Dale Coyne Racing, poursuivi l’histoire des Fittipaldi dans le championnat américain.

Pietro Fittipaldi - essais - Sebring - photo © IndyCar Media

Alors que des roulages étaient prévus en Indy Lights avec Juncos Racing, le dernier champion de la Formula V8 3.5 en 2017 a pu s’essayer au pilotage de la DW12 n°18 de Sébastien Bourdais à Sebring (Floride).

« Cette opportunité a été une surprise, indique le pilote de 21 ans sur le site de la discipline. J’étais venu juste pour regarder le test IndyCar et ensuite j’ai pu piloter la voiture. Cela s’est fait la nuit précédente.

Je n’avais pas mon baquet mais je me suis adapté dans la voiture. Je suis sorti aujourd’hui dans la matinée et j’ai vraiment aimé la voiture. Il y a tellement d’adhérence au freinage avec les freins carbone.

C’est un peu similaire à la monoplace de FV8 3.5 mais celle d’IndyCar, bien sûr, a plus de puissance. C’est un peu bizarre, comme s’il s’agissait d’une FV8 3.5 mélangée à une F3 parce que vous pouvez conserver beaucoup de vitesse dans les virages.

J’ai vraiment aimé ça. C’est un test, mais bien sûr mon rêve est d’être en IndyCar, en Formule 1. C’est mon rêve depuis que je suis tout petit. »

Dale Coyne Racing a également pu tester Claman de Melo lors de ces essais, et pourrait bien confier la seconde monoplace de son écurie à deux pilotes en alternance durant la saison.

source: Autohebdo.fr – Pierre Tassel (photo © IndyCar Media)

Share