«

»

Jan 27

Monte-Carlo : une journée difficile pour Hyundai

Si Dani Sordo reste en lutte pour le podium au Rallye Monte-Carlo

Andreas Mikkelsen - Hyundai i20 WRC - Rallye Monte-Carlo 2018 - photo DPPI - Paulo MariaHyundai a encore traversé des moments difficiles avec notamment l’abandon d’Andreas Mikkelsen.

Hyundai Motorsport est dans la partie au Rallye Monte-Carlo mais le constructeur coréen ne peut compter que sur Dani Sordo pour espérer jouer le podium à la régulière alors que l’Espagnol ne dispose que d’une dizaine de secondes d’avance sur les Toyota Yaris WRC d’Esapekka Lappi et de Jari-Matti Latvala.

« Nous avons eu une journée très difficile, a reconnu l’Espagnol. Notre premier passage n’a pas été particulièrement compétitif et nous avons perdu du terrain alors que nous avons dû faire à des conditions plus délicates cet après-midi. La pluie a rendu les choses compliquées et ma visibilité était gênée à cause du pare-brise.

J’ai eu davantage de grip sur le dernier parcours et j’ai pu reprendre confiance avant la prochaine étape. La lutte pour la troisième place est serrée. »

Les espoirs de Hyundai se tournent vers Dani Sordo suite à l’abandon d’Andreas Mikkelsen. Le Norvégien, deuxième du classement général au départ de la deuxième étape du Rallye Monte-Carlo, a dû abandonner sur problème mécanique.

« J’ai eu une alarme juste après la fin de l’ES3 me signalant que la batterie était faible, a expliqué l’ancien pensionnaire de Volkswagen Motorsport. On a arrêté la voiture pour vérifier et on a remarqué un souci au niveau de l’alternateur. Nous n’avions aucune chance de réparer la voiture avec un laps de temps si court avant le départ de l’ES4 et nous avons dû nous retirer pour la journée.

Nous pourrons repartir en Rally2 demain même si ce n’est pas ce que je souhaitais pour ce début de saison. Je profiterai des spéciales restantes pour prendre de l’expérience car je dois encore s’entraîner sur asphalte avec la voiture. »

Thierry Neuville n’a pas été beaucoup plus en réussite. Après sa sortie de route de la veille, le Belge a débuté la journée en souffrant d’une crevaison. Il pointe à la neuvième place du classement général en étant en lutte avec Elfyn Evans (M-Sport) qui le devance de moins de trois secondes.

« J’ai perdu beaucoup de temps ce matin, a confirmé le Belge, mais la journée a été bonne ensuite. Je suis plus satisfait que je ne l’étais jeudi soir. L’objectif est de gagner un maximum de positions en pilotant proprement. La météo de cet après-midi n’a pas aidé. Les conditions étaient horribles avec la pluie, la boue, de l’aquaplaning et une mauvaise visibilité. Dans l’ES8, la voiture a vraiment très bien fonctionné. Tout reste possible lors des deux prochains jours. Un top cinq ou un top six n’est pas inimaginable. »

source: Autohebdo.fr – Jacques-Armand Dupuis (photo / DPPI – Paulo Maria

Share