«

»

Jan 11

Nicolas Todt : « Le niveau en F1 n’a jamais été aussi bon »

Les équipages des top teams peinent à se renouveler ces dernières saisons, à l’exception de Red Bull Racing

2016-06-10_0642La grille des Grands Prix a tout de même bien évolué au fil des années.

La F1 est parvenu à préserver jusqu’à présent son statut élitiste où la plupart des pilotes sont estimés dans le milieu du sport automobile.

Néanmoins, ces dernières saisons, les compétiteurs disposant d’appuis financiers importants semblent accéder plus facilement à un statut de titulaire. L’exemple de Williams qui préfèrerait Sergey Sirotkin à Robert Kubica traduit bien la situation actuelle.

Pour autant, Nicolas Todt estime que l’accès à la F1 repose aussi sur le mérite et que l’appui de sponsors ne peut suffire à faire carrière dans la discipline. Le directeur d’All Road Management qui gère les carrières de Felipe Massa et Charles Leclerc s’est confié à AUTOhebdo.

« Avoir des soutiens financiers aide forcément, mais le barème de la Super Licence mis en place par la FIA empêche l’émergence de pilotes qui n’ont pas le niveau, a déclaré Nicolas Todt dans le n°2147 d’AUTOhebdo.

Vous pouvez avoir des millions à dépenser, il faut quand même signer des performances significatives pour atteindre les 40 points requis… Malgré la réalité économique compliquée qye doivent affronter plusieurs écuries, je pense que le niveau en F1 n’a jamais été aussi bon… »

« Cela dit, la F1 doit faire attention à ne pas véhiculer l’image d’un sport payant, car l’effet serait dissuasif pour tout le monde, à commencer par les jeunes qui débutent en karting et dont les familles seraient découragées très vite. L’accès à la F1 doit continuer à se faire principalement au mérite… »

Découvrez l’interview complète de Nicolas Todt et notre dossier « Devenir pilote de F1 en 2018 » dans le n°2147 d’AUTOhebdo, disponible dès à présent en version numérique sur toutes les plates-formes et en kiosques.

source: Autohebdo.fr

Share