«

»

Jan 01

Wolff : « Ross Brawn ne peut s’en prendre qu’à lui-même »

C’est lui a établi les premières pierres de l’édifice en 2012 lorsque l’équipe était en grande difficulté

2017-06-11_0062Toto Wolff, le président exécutif de Mercedes Motorsport, profite des qualités de son équipe mises en place en grande partie par Ross Brawn, le nouveau directeur Motor Sports de Liberty Media, désormais bien encombré par la suprématie du constructeur étoilé.

Toto Wolff a été amené à commenter les propos de Ross Brawn concernant la supériorité de Mercedes. L’ancien Team Principal de Mercedes F1 de 2010 à 2013 a fortement contribué à la montée en puissance de la marque étoilée qui domine la discipline depuis quatre saisons.

Le nouveau directeur Motor Sports nommé par Liberty Media se retrouve paradoxalement bien ennuyé par la domination de son ancienne écurie et avait exprimé ses craintes de voir les Flèches d’Argent continuer à faire la main basse sur les titres en 2018.

« Ross Brawn ne peut s’en prendre qu’à lui-même pour ça !, s’est amusé Toto Wolff sur ESPN. C’est lui a établi les premières pierres de l’édifice en 2012 lorsque l’équipe était en grande difficulté.

Il a recruté des personnes comme Aldo Costa (responsable de l’ingénierie), c’est à lui qu’on les doit. Il a désormais un problème car il se retrouve de l’autre côté de la barrière en devant s’assurer que davantage d’écurie puissent jouer la victoire. »

Toto Wolff reste néanmoins prudent sur le potentiel de son écurie pour l’an prochain malgré la stabilité du règlement qui devrait rester similaire jusqu’en 2021. Sebastian Vettel (Ferrari) a notamment dominé la première partie de saison et semblait bien parti pour décrocher un cinquième sacre jusqu’à ce qu’il ne s’effondre dans la seconde moitié du calendrier.

Les pilotes Red Bull ont également affiché des performances prometteuses avec une victoire pour Daniel Ricciardo et deux pour Max Verstappen.

source: autohebdo.fr – Jacques-Armand Dupuis

Share