«

»

Déc 30

Hamilton : une année 2017 pleine de records

Lewis Hamilton a connu une saison brillante en 2017 en décrochant de nombreux records accompagnant son quatrième titre mondial

Lewis Hamilton - Abou Dhabi - Mercedes W08 - photo WRI2 - J-F GaleronHamilton : une année 2017 pleine de records Lewis Hamilton fête la fin de saison à Abou Dhabi sur sa Mercedes W08.

La saison 2017 de F1 a peut-être été marquée par un nombre de dépassements divisé par deux par rapport à l’année précédente, mais les pilotes sont restés à leur meilleur niveau si l’on en croit les statistiques de cette fin d’année.

Le plus en évidence est certainement Lewis Hamilton qui a décroché son quatrième titre en remportant neuf victoires en 20 Grands Prix, soit un ratio de près de 50%. Le pilote Mercedes a notamment dominé la seconde partie de saison avec un enchaînement de trois succès à Spa-Francorchamps (Belgique), à Monza (Italie) et à Singapour.

Le Britannique aurait même pu réaliser une série de six victoires avec ses premières places acquises à Suzuka (Japon) et Austin (USA) s’il n’avait pas fini deuxième à Sepang (Malaisie).

Lewis Hamilton est devenu le premier Britannique à devenir quadruple champion du monde de F1. Seuls cinq pilotes sont parvenus à cette performance dans l’histoire de la discipline avec Michael Schumacher (7), Juan Manuel Fangio (5), Sebastian Vettel (4) et Alain Prost (4). Il est devenu le recordman de poles avec 72 victoires en qualifications.

Il a par ailleurs égalé la performance de Jim Clark et Alberto Ascari en réalisant trois « Grand Slams » avec la pole, la victoire, le meilleur tour en course et tous les tours en tête.

Au-delà de cette incroyable domination, due en partie aux excellentes performances de la Mercedes W08, Lewis Hamilton a également pu profiter de la fiabilité exemplaire de sa Flèche d’Argent puisqu’il a été le seul pilote à inscrire des points sur toutes les courses du calendrier.

Seuls Juan Manuel Fangio et Michael Schumacher étaient parvenus à être titrés en réalisant un tel exploit.

Son dernier abandon remontait au GP de Malaisie 2016 où il avait mis pied à terre sur casse moteur. Il s’était bien rattrapé par la suite avec une 3e place au Japon précédant une série de quatre victoires consécutives néanmoins insuffisantes pour empêcher son ancien coéquipier Nico Rosberg d’être sacré.

source: Autohebdo.fr – Jacques-Armand Dupuis (photo WRI2 – J-F Galeron)

Share