«

»

Déc 27

Le circuit d’Abu Dhabi ?

Affreux pour Villeneuve !

2016-06-09_0344Une très belle saison ternie par un final pas très engageant.

Jacques Villeneuve semble avoir apprécié la saison écoulée mais, comme de coutume, le Canadien a sa propre manière de l’exprimer.

Une chose dérange particulièrement le champion du monde 1997 : le circuit de Yas Marina, où se déroule le Grand Prix d’Abu Dhabi et où la saison de F1 s’achève depuis 2009.

Abu Dhabi

« Je me demande comment c’est possible de concevoir un circuit aussi miteux et affreux, » commente-t-il pour Motorsport Magazin.

« Même lorsque tu donnes le meilleur de toi-même, c’est difficile de prendre du plaisir sur ce circuit. Je ne sais vraiment pas comme ils se sont débrouillés pour en arriver à ce tracé-là. Avec tout l’argent et la superficie vide dont ils disposaient, ils auraient pu tout faire. »

« Aucun virage là-bas n’a un bon angle, au point que tu ne peux pas disputer une vraie course. Tu n’as pas du tout envie de te surpasser. Ce n’est pas du tout amusant. C’est vraiment terrible. Terminer la saison de cette manière… juste avant la pause hivernale, c’est comme si tu avais mangé quelque chose de très mauvais et que… »

« La saison a été bien, très bien même, » reprend Villeneuve. « Et la plus mauvaise course a été à Abu Dhabi. C’est comme en golf. Lorsque tu fais un bon 18e trou (le dernier, ndlr), alors tout est génial. Mais quand tu en fais un affreux, ça gâche tout. Ce qui est vraiment dommage, car la saison a été magnifique. »

Cette saison a été marquée par un nouveau règlement technique, qui donnait l’espoir de revoir l’attention focalisée sur les pilotes et non sur la mécanique. Pour Villeneuve, ce défi n’a pas été véritablement rempli.

« Les pilotes ont été un peu plus importants, comparé aux années précédentes. Mais seulement qu’un petit peu. Ce sont les mêmes voitures que l’an dernier, en un peu plus rapide. Un tout petit peu. Le problème est qu’il y a toujours cette limite imposée par la température des pneus, qui ne doivent pas surchauffer, et les pilotes ne peuvent donc pas attaquer. »

Cependant, quand il s’agit de déterminer quel a été le point culminant de la saison, l’ancien pilote n’hésite pas une seule seconde.

« Le fait que Ferrari a surpris tout le monde avec leur nouvelle voiture. Ils ont eu la meilleure voiture, ils nous ont fait croire que nous allions voir une lutte pour le titre jusqu’à la fin de la saison. C’était un moment fort, qui a apporté vraiment beaucoup de suspense. »

source: http://nextgen-auto.com

Share