«

»

Déc 17

Leclerc ne veut pas se comparer à Verstappen et Ocon

Il préfère attendre le jour où ils lutteront ensemble

IMGL8630La Formule 1 possède sur sa grille des jeunes pilotes exceptionnels, à l’image de Max Verstappen et Esteban Ocon.

Plus que prometteur en F2, Charles Leclerc va les rejoindre en F1 l’an prochain mais ne préfère pas se comparer à eux.

« C’est toujours difficile de se comparer aux autres car on n’a jamais couru ensemble en monoplaces » explique le Monégasque. « J’ai beaucoup couru contre eux en karting et nous étions tous proches, mais nous avons grandi depuis ».

« L’évolution d’un pilote est très importante dans ces sports. Si un jour j’ai la chance d’avoir une voiture équivalente à la leur, il sera intéressant de voir les progrès effectués par chacun. Pour le moment, je suis ravi de les voir réussir aussi bien en F1 ».

Leclerc a effectué une transition en douceur entre F2 et F1, effectuant des essais de plus en plus nombreux avec Sauber au fil de la saison, tandis que son exercice de F2 se terminait. Il a pu établir une liste des différences entre les deux types de monoplaces.

« Les deux voitures sont totalement différentes, surtout cette année car les F1 ont beaucoup plus d’appui. Il y a aussi plus de puissance mais le niveau aérodynamique est tout bonnement incroyable face à une F3 par exemple ».

« La direction assistée fait aussi une grande différence. En F2, on n’a pas de précision entre les roues et le volant. En Formule 1, c’est le cas. Il faut juste s’y habituer car c’est un ressenti très différent, mais les virages rapides sont bien plus impressionnants en F1 ».

Il ne compte toutefois pas changer ses méthodes d’entraînement : « Je pense qu’une monoplace de Formule 2 est plus physique qu’une Formule 1 car elle n’a pas la direction assistée et cela représente un gros défi physique. C’est difficile, pour nous en F2, de simplement tourner le volant alors qu’on peut tourner celui d’une F1 avec deux doigts ».

source: http://nextgen-auto.com

Share