«

»

Déc 14

Eric Boullier : « Faire en sorte que la lune de miel dure plus longtemps »

Boullier et McLaren ont mis un terme à l’aventure avec Honda en cette fin d’année 2017

2015-06-06_0578Ils demeurent confiants sur le potentiel de Woking avec l’arrivée du Power Unit Renault en 2018.

« J’ai appris sur le danger des lunes de miel ! »

Si Eric Boullier, directeur de la compétition de McLaren Racing, espère en toute logique bénéficier d’une période dorée dès l’arrivée du bloc Renault dans la future monoplace de Woking en 2018, le responsable français ne peut que garder en tête l’exemple malheureux du retour de Honda en 2015.

Le tandem britanno-japonais n’a pu renouer avec son passé glorieux, ne laissant à McLaren d’autre choix que de changer de motoriste à l’aube de la prochaine saison après trois années blanches sans victoires.

« Nous sommes actuellement dans une phase d’apprendre à mieux se connaître (avec Renault), commente Boullier sur le site de la F1. Nous construisons une relation. Et je ferai en sorte que la lune de miel dure plus longtemps que la dernière. »

McLaren-Renault dans le bon wagon ?

Toto Wolff, patron de Mercedes-Benz Motorsport, ou encore récemment Lewis Hamilton, champion du monde en titre, l’ont évoqué : la nouvelle alliance McLaren-Renault pourrait venir s’immiscer dans la lutte pour les premières positions en 2018.

Le châssis britannique est régulièrement cité pour ses qualités, qui ne devraient pas être remises en cause par l’arrivée du Power Unit français. « Vous devez vous adapter au concept du moteur, mais l’architecture restera la même, avance dans ce sens Boullier.

Nous avons un concept intelligent, donc ce ne sera pas un gros bouleversement. […] Quand on regarde ce que nous avons accompli en termes de performance de la voiture, sur le plan du châssis, nous savons que nous sommes de retour sur le podium, au sommet.

Pour moi, ce que nous avons atteint dans des circonstances difficiles est une énorme récompense. L’autre point positif que je retiens des trois dernières années, c’est que l’équipe est vraiment soudée désormais.

Nous avons beaucoup souffert pendant trois ans, mais en même temps, personne n’a quitté l’équipe. Tout le monde était d’accord pour que cette équipe gagne à nouveau. Il y a une grande confiance dans ce que nous essayons d’accomplir et, à cause de cela, nous avons progressé et continué à développer cette voiture. »

source: Autohebdo.fr – Pierre Tassel

Share