«

»

Déc 04

La F1 n’est plus un sport de gladiateurs selon Newey

Il blâme aussi le règlement moteur

2014-03-30 - Infiniti Red Bull Racing - Malaysia - Adrian NeweyAdrian Newey est certainement l’ingénieur le plus connu et le plus respecté en activité dans le paddock.

Celui qui travaille aujourd’hui pour Red Bull a une longue expérience de la F1, et à l’entendre s’exprimer sur l’évolution actuelle de la discipline, un air de « c’était mieux avant » résonne à ses oreilles…

« Vous n’avez plus le sentiment que les pilotes conduisent tels des gladiateurs. Si vous revenez à l’époque d’Ayrton Senna, à cette fameuse vidéo embarquée de lui, à Monaco, en 1990, vous pouvez vous demander : ‘mais comment diable réussit-t-il à conduire une telle voiture ?’ Et vous vous dites que vous n’y arriveriez jamais. »

« Maintenant, si vous regardez une caméra embarquée, vous aurez tendance à penser – même si vous auriez tort évidemment – que vous pourriez y arriver vous-même. »

Les monoplaces, cette année, ont été pourtant rendues plus difficiles à conduire, mais pour Adrian Newey, le compte n’y est pas encore. Le nouveau règlement en 2014 a fait beaucoup de mal à la F1, surtout sur le plan du moteur selon lui. L’inégalité dans les performances de V6 empêche une vraie lutte pour le titre.

« Pour une équipe qui n’est pas motoriste, comme Red Bull, il est impossible d’avoir la meilleure unité de puissance et c’est une difficulté supplémentaire pour nous. Durant l’ère des V8, c’était différent : les moteurs étaient assez similaires entre eux. »

« Si, par exemple, les différences de performance entre les V6 étaient moins importantes, alors je pense que cette année, il y aurait eu une bataille entre quatre équipes pour le championnat : nous, Mercedes, Ferrari et McLaren. C’est ce que nous voulons vraiment. »

source: http://nextgen-auto.com

Share