«

»

Nov 17

Les menaces de Ferrari sont du ‘non-sens’ pour Lauda

Ross Brawn poursuit le combat pour Liberty Media

2017-06-11_0062Ferrari a clairement mis la pression sur Liberty Media dans le cadre des prochaines règles moteur.

La Scuderia pourrait tout simplement claquer la porte de la F1 si elle apparaît trop insatisfaite.

« C’est du non-sens » réagit aujourd’hui Niki Lauda dans la presse allemande, à propos des menaces des Rouges.

Il est pourtant de plus en plus certain que les motoristes actuels apparaissent peu satisfaits du plan présenté par Liberty Media.

« Nous voulons d’abord avoir un plus grand tableau d’ensemble et savoir où en sera la F1 en 2021 » avance Cyril Abiteboul pour Renault.

Comme nous vous le rapportions hier plus en détails, Ross Brawn, pour le compte de Liberty Media, veut sensibiliser les écuries et éviter tout conflit majeur. La première étape de son argumentation ? Convaincre les écuries de la nécessité de changer le cadre actuel.

« Les moteurs actuels ne peuvent produire de bonnes courses, ce ne sont pas les bons produits pour cela. Si un turbo homologué coûte 3000 dollars, savoir le nombre de turbos que l’on utilise pendant une saison n’a plus d’importance » rajoute-t-il, pour signifier qu’un meilleur contrôle des coûts permettrait d’éviter les pénalités sur la grille, de moins en moins tolérées.

« Nous ne pouvons continuer ainsi. Qu’arrivera-t-il si nous perdons un ou deux motoristes actuels, dans le cas où leurs résultats ne s’améliorent pas ? » demande Ross Brawn.

Dans le but de rassurer les motoristes, les batteries pourraient être aussi standardisées. Cyril Abiteboul s’y sent-il néanmoins prêt ?

« Nous n’aurions pas de problème avec cela. Renault construit des voitures, non des batteries. »

Ross Brawn s’est certes excusé pour avoir un peu trop brusqué Ferrari et Mercedes après la présentation du plan de Liberty Media. Mais il ne dévie pas de sa ligne et restera ferme sur les principes. Il se donne désormais « 12 mois » pour négocier avec les parties prenantes.

Un point fait en particulier débat : l’abandon du MGU-H. Ross Brawn sera-t-il prêt à reculer sur ce sujet ?

« Il faudrait un argument très convaincant pour cela » conclut-il, sans donc ouvrir la porte à un revirement spectaculaire de Liberty Media.

Autrement dit : Ferrari et Mercedes vont trouver à qui parler…

source: http://nextgen-auto.com

Share