«

»

Nov 14

Carey veut une F1 plus équitable et imprévisible

Liberty Media veut resserrer les écarts

Chase Carey - photo WR12 -Nextgen-AutoL’intérêt de Chase Carey et de la FOM est de générer un maximum de revenus pour la F1.

Pour ce faire, il faut rendre la compétition plus attractive et de ce fait rapprocher les performances entre les écuries.

Tel est un des chantiers qu’a ainsi ouvert Chase Carey – et ce dossier est en partie lié à la prochaine réglementation moteur.

« Nous voulons que tous les équipes aient leur chance » confirme le patron de la FOM. « Ces chances ne seront jamais égales chaque année, mais nous voulons que les équipes ressentent qu’elles ont toutes une chance de se battre. Et nous voulons… un peu d’inattendu. Donc nous voulons un sport qui puisse avoir cette part d’imprévisible. »

« De manière réaliste, si quelqu’un gagne chaque course chaque week-end, au bout du compte, le sport va en souffrir. Car un sport est basé sur l’action, sur l’incertitude et sur le spectacle. Il faut de la compétition. Vous avez besoin de cette part d’imprévu, de fins de course incroyables, d’histoires formidables à raconter, de spectacle génial.

C’est à nous de créer tout cela. Ce qui pourra attirer plus de fans et bénéficier à toutes les équipes du sport. Et notre première priorité ici est d’améliorer grandement le sport, pour nous, et pour les équipes existantes. »

La réglementation est un des leviers sur lesquels peut jouer Liberty Media. Il y en a encore d’autres, comme le contrôle des coûts, en particulier si l’on sait que plusieurs écuries privées ont tendance à souffrir, surtout en fin d’année quand il faut tenir les budgets…

« Notre but serait d’imaginer comment restructurer le business pour que tout le monde puisse en bénéficier. Il y a des équipes, en fond de grille, qui ne sont pas probablement pas aussi saines que je le voudrais. La question, avant d’avoir un business qui soit intéressant et attirant pour les nouveaux entrants, c’est de régler ce problème pour les plus petites écuries. »

« Notre première priorité est de les rendre aussi saines que possible. Je ne veux pas faire passer les nouvelles écuries potentielles avant les équipes existantes, mais clairement, si l’on rend le sport plus attirant, alors, cela attirera de nouvelles équipes – c’est un double dividende. »

C’est un Chase Carey sans pitié pour la réglementation actuelle qui s’exprime par la suite. Par moments, l’on croirait entendre un Christian Horner – l’ennemi juré des V6…

« Actuellement, il y a des équipes qui dépensent des sommes qui ne font pas sens, qui ne sont pas réalistes, puisque toutes ces dépenses ne rendent pas le sport meilleur pour les fans. Nous avons des moteurs qui sont trop compliqués et trop chers. Et donc, tout cela crée une différence de performance plus grande sur la piste. »

« Nous voulons toujours que les voitures soient uniques, qu’elles tirent profit de la meilleure technologie possible. Mais nous voulons un spectacle formidable sur la piste. Nous pouvons gérer ces problèmes, comme les coûts, le moteur, la distribution des revenus et des choses comme l’aérodynamique – parce que j’entends que les voitures ne sont pas faites pour dépasser. »

Vaste programme que celui qui attend Chase Carey ! Il ne reste plus qu’à lui souhaiter bon courage, à lui et à ses équipes…

source: http://nextgen-auto.com

Share