«

»

Nov 10

Une lutte d’importance entre Toro Rosso et Haas

Avec Renault, Toro Rosso et Haas sont engagés dans la lutte pour la sixième place du Championnat Constructeurs

Romain Grosjean - Pierre Gasly en bagarre  - photo DPPI  C. MarinPierre Gasly et Romain Grosjean seront au centre des débats au Brésil.

Dans le match à trois pour la sixième place du championnat Constructeurs, Toro Rosso, Renault et Haas sont regroupés en six points avant le Grand Prix du Brésil disputé ce week-end à Interlagos.

Une position d’importance notamment sur le plan financier. Actuellement sixième, l’écurie Toro Rosso sait que défendre son acquis ne sera pas la tâche la plus aisée face notamment aux Renault R.S. 17 de Carlos Sainz et Nico Hülkenberg.

« L’objectif en cette fin de saison, c’est d’extraire le maximum de potentiel de la voiture, souligne Pierre Gasly. Objectivement, on sait que c’est compliqué de signer un Top 10 avec notre niveau de compétitivité actuel.

Les autres équipes type Renault ou McLaren ont effectué d’énormes progrès sur leur auto et on est derrière en matière de performance.

Après, on a la sixième place au championnat Constructeurs à défendre et on sait à quel point elle est cruciale pour l’équipe et peut influencer le développement de la voiture l’année prochaine. Il faut essayer de se mettre dans une position où, si des opportunités se présentent, on est en mesure à les saisir.

Marquer un ou deux points sur la fin de saison, ça peut faire une grosse différence au niveau du budget pour l’équipe. Et ça fait de la performance en plus pour la voiture.

Si je continue avec Toro Rosso en 2018, il est certain que je veux disposer du meilleur package possible et ça passe par le maximum de ressources, d’où l’importance de conserver cette sixième place chez les Constructeurs, même si le défi s’annonce de taille. »

Haas en embuscade

Malgré deux courses terminées hors des points aux Etats-Unis et au Mexique, Romain Grosjean garde en ligne de mire l’objectif de ce classement pour la structure de Gene Haas, même si les résultats de la seconde partie de championnat ont été en-deçà des attentes du clan américain.

« On sait que Renault est plus performant que nous sur les dernières courses même s’ils n’ont peut-être pas inscrit autant de points qu’il auraient dû, avoue le pilote français.

Toro Rosso, on peut potentiellement aller les chercher. On va tout faire pour sur les deux dernières courses de la saison. Terminer sixièmes au terme de notre deuxième campagne en F1, ce serait extraordinaire.

Il n’y a pas eu de coup d’éclat cette année et on a manqué de réussite. Par exemple à Melbourne, on aurait dû finir sixièmes ou septièmes à la régulière et on perd le moteur. On n’a pas eu de coup de pouce comme l’an dernier à Bahreïn où tout avait fonctionné merveille ou encore le drapeau rouge en Australie.

Globalement, sur la première partie de saison, on a été beaucoup plus constants que l’an passé. Sur la deuxième partie, on a rencontré plus de difficultés. Il faut qu’on s’assoit en fin de saison pour tirer le bilan.

Il y a toujours plusieurs explications, plusieurs possibilités. Ce qui est certain c’est que sur les 10 premiers grands prix, j’entre en Q3 à sept reprises alors qu’on lutte à atteindre la Q2 sur les quatre dernières manches. »

source: Autohebdo.fr – propos recueillis par Julien Billotte, à Interlagos

Share