«

»

Nov 08

McLaren Honda sans pression particulière au Brésil

De retour sur les terres de Senna

2017-10-18_0052McLaren n’a plus rien à jouer en cette fin de saison, si ce n’est sauver l’honneur de Honda pour ces deux dernières courses avec le motoriste japonais.

La piste étroite d’Interlagos et la météo incertaine pourraient faire les affaires d’Eric Boullier, le directeur de la compétition de McLaren, qui s’attend à vivre un week-end animé.

« Pour disputer l’avant-dernière course de la saison, Interlagos est toujours un rendez-vous fantastique à visiter, et ce fut aussi le lieu de Grands Prix spectaculaires et mémorables pour McLaren.

Ce circuit serpente au fur à et mesure des virages et cela en fait une des configurations les plus spéciales au calendrier. C’est un vrai test non seulement pour la voiture et le pilote, mais aussi pour toute l’équipe. »

« C’est l’une de ces courses de la saison où tout peut arriver, et c’est effectivement souvent le cas. C’est donc un week-end difficile pour nos mécaniciens, nos ingénieurs et nos stratégistes, en raison de l’incertitude apportée par la météo, qui ne pardonne pas souvent.

La différence entre un résultat solide ou non, c’est souvent une affaire de pari de stratégistes, et les décisions doivent être prises selon la météo du moment, ce qui fait de ce week-end un des plus excitants du calendrier. »

« Nous abordons ce week-end avec un optimisme prudent puisque nous savons que selon les données, ce circuit devrait mieux convenir aux forces de notre package que lors des deux dernières courses ici.

J’espère que nous pourrons contribuer au spectacle formidable auquel nous pouvons nous attendre chaque année grâce à l’enthousiasme des fans. »

Yusuke Hasegawa, le responsable de Honda F1, peut souffler : le moteur McLaren a tenu bon même au Mexique, avec une altitude élevée. Le défi brésilien peut donc être abordé avec confiance.

« Nous sommes repartis du Mexique avec une bonne ambiance dans l’équipe grâce au point important marqué par Fernando Alonso. Nous voulons maintenant maintenir cet élan à Interlagos. »

« Le légendaire Autódromo José Carlos est relativement court, mais c’est un circuit difficile. La piste est hautement technique avec des virages variés et des changements d’altitude, et dépasser y est notoirement délicat. Les réglages moteurs seront décisifs pour obtenir une bonne souplesse de conduite tout au long du tour. »

« Le Brésil sera toujours un lieu spécial pour Honda en raison de notre histoire formidable avec Ayrton Senna. Nous recevons un accueil chaleureux des fans chaque fois que nous nous y rendons, et j’espère que nous pourrons leur offrir une bonne course. »

source: http://nextgen-auto.com

Share