«

»

Oct 30

Monster Energy NASCAR Cup : Kyle Busch s’impose

Dans le shaos le plus complet à Martinsville

Kyle Busch  -VL - Martinsville 2017L’incertitude a duré jusqu’au bout à Martinsville en Monster Energy NASCAR Cup Series.

La qualification pour la finale à Homestead était à ce prix important et c’est finalement Kyle Busch qui s’impose sur le plus petit ovale de la saison.

Brad Keselowski, Chase Elliott et Denny Hamlin ont tour à tour eu la main pour remporter les First Data 500 sur le Martinsville Speedway, mais c’est finalement Kyle Busch qui a conclu, profitant des erreurs et des tentatives désespérées des uns et des autres pour aller glaner une victoire, synonyme de qualification pour la finale à Homestead.

Sous le drapeau à damier, le pilote de la Toyota Camry n°18 s’impose devant Martin Truex Jr, Cint Bowyer, Brad Keselowski, Kevin Harvick, Trevor Bayne, Denny Hamlin, Ryan Blaney, Matt Kenseth et Ricky Stenhouse Jr.

« C’est une grande victoire pour cette équipe. Les gars ont fait du bon boulot. Nous n’étions pas les meilleurs tout au long de la journée. Maintenant nous allons à Homestead. » – Kyle Busch

Alors qu’il ne semblait pas en mesure de s’imposer, Kyle Busch a profité de l’ultime relance pour prendre le meilleur sur son coéquipier Denny Hamlin qui n’a pas réussi à faire à Kyle Busch ou Martin Truex Jr. ce qu’il a fait à Chase Elliott quelques instants auparavant, s’appuyer sur son rival pour passer.

Ecarté de la troisième place par Clint Bowyer dans le dernier virage, Denny Hamlin tentera de résister coûte que coûte, en s’appuyant sur Ryan Blaney, ce qui aura pour effet domino d’envoyer Kevin Harvick et Trevor Bayne dans le mur sous le drapeau à damier et de créer un carambolage avec ce qui restait du peloton.

Vainqueur des deux premiers segments de la course, Brad Keselowski s’affirme comme l’un des favoris pour ajouter son nom au palmarès de Martinsville, mais la concurrence, à commencer par son grand rival, Kyle Busch ne l’entend pas de cette oreille et dès l’entame de la dernière partie de la course c’est Kyle Busch qui occupe les commandes de la course. Le drapeau jaune causé par Kyle Larson et le passage aux stands des leaders n’y change rien.

Chase Elliott, six fois deuxième dans la division reine de la NASAR veut lui aussi son jour de gloire et enfin décrocher sa première victoire en carrière. Dans le top-5 tout au long de la course, il prend les commandes pour la première fois au tour 325.

Un contact entre Landon Cassill et David Ragan est à l’origine du tête-à-queue de ce dernier et de la huitième neutralisation de la course, l’occasion pour tous les leaders de passer une fois encore par la voie des stands, l’occasion pour les mécaniciens de Brad Keselowski de replacer la Ford Fusion n°2 en tête de la course devant Kyle Busch, Chase Elliott, Martin Truex Jr. et Joey Logano pour les cinq premiers lors de la relance au tour 368.

Il faudra vingt tours à Chase Elliott pour effectuer son retour sur Brad Keselowski et reprendre les commandes en profitant du trafic. Alors que l’écart entre Chase Elliott et Brad Keselowski fluctuera au gré du trafic rencontré par les deux premiers de la course, un drapeau jaune à moins de cinquante tours de la fin causé par Carl Long rebat toutes les cartes.

Chase Elliott conserve les commandes à l’issue du passage par la voie des stands devant Brad Keselowski, Joey Logano, Kyle Busch et Martin Truex Jr.

La bataille pour la victoire finale s’est intensifiée au fur et à mesure que le drapeau à damier approchait et après une bataille ponctuée de plusieurs coups de parechocs, Brad Keselowski reprend les commandes à moins de trente tours de la fin, mais la tension monte encore d’un cran entre Joey Logano et Kyle Busch pour la troisième place.

Le contact est violent entre la Toyota Camry n°18 et la Ford Fusion n°22 causant la crevaison de Joey Logano, une neutralisation et une relance s’annonçant électrique à quatre tours de la fin.

Alors que Brad Keselowski surprend en choisissant l’extérieur, Chase Elliott effectue un dépassement appuyé dans le virage n°3 pour prendre les commandes, avant de subir le même sort un tour plus tard de Denny Hamlin, à ceci près que Brad Keselowski a gardé le contrôle de sa voiture alors que Chase Elliott est parti à la faute.

Une fois le drapeau à damier franchi, le pilote de la Hendrick Motorsports est venu se confronter à celui de la Joe Gibbs Racing pour la plus grande joie du public qui a conspué Denny Hamlin autant qu’elle soutenait Chase Elliott.

Au classement général, Martin Truex Jr. compte 4 117 points, 17 de plus que Kyle Busch. Brad Keselowski est à 38 points, Kevin Harvick à 64, Jimmie Johnson à 67, Ryan Blaney à 70, Denny Hamlin à 72 et Chase Elliott à 90.

Grâce à sa victoire, Kyle Busch est pour l’instant le seul pilote assuré d’être en finale à Homestead.

Résultat

source: us-racing.com

Share