«

»

Oct 29

Mexico : La victoire pour Verstappen, le titre pour Hamilton !

Une course à rebondissements et superbe sixième placep plac pour Lance Stroll

2017-10-22_0386La température ambiante est de 22° à quelques instants du départ du Grand Prix du Mexique, dix-huitième manche du championnat 2017 de F1.

Pour conserver une petite chance de remporter le titre, Sebastian Vettel sait qu’il doit remporter la victoire aujourd’hui, mais en cas de victoire de l’Allemand, Lewis Hamilton sait qu’une cinquième place lui suffira…

Les vingt pilotes viennent s’aligner sur la grille de départ avec Vettel en pole position et Hamilton sur la deuxième ligne.

A l’extinction des feux, Vettel prend un bon départ, mais Verstappen le touche et le dépasse dans le deuxième virage. C’est ensuite la Mercedes de Lewis Hamilton qui est touchée par Vettel.

La Mercedes se retrouve au ralenti avec une crevaison et la Ferrari avec quelques centaines de grammes de carbone en moins…

Vettel rentre pour changer son aileron avant, Hamilton rentre pour changer ses pneus.

Le classement au deuxième passage : Verstappen, Bottas, Ocon, Hulkenberg, Perez, Massa, Raikkonen, Ricciardo, Stroll, Magnussen, Ericsson, Vandoorne, Grosjean, Alonso, Wehrlein, Hartley, Gasly, Vettel, Sainz (qui est rentré pour changer de pneus) et Hamilton.

Ricciardo rentre pour abandonner dès le 6e tour. Hamilton est loin de tout ça en 19e position et très démoralisé. Il dit deux fois à son équipe que Vettel l’a heurté volontairement.

Les commissaires décideront très rapidement qu’il n’en est rien et que les deux accrochages de Vettel sont des incidents de course.

En tête de la course, Verstappen a 4 secondes d’avance sur Bottas au 9e tour. Ocon est en troisième position devant Hulkenberg Perez et Raikkonen. Voilà un classement très inhabituel. Vettel est en 16e position et Hamilton à la 19e place.

Au 13e tour, Vettel dépasse Massa, mais le Brésilien ne lui a pas laissé assez de place et Vettel doit sortir des limites de la piste pour lui faire entendre raison.

Vettel est sans aucun doute agressif dans son pilotage, mais il n’y a pas si longtemps que ça, les pilotes avaient un peu plus de respect pour un collègue qui jouait le titre mondial…

Sebastian Vettel poursuit sa remontée dans le classement. A la fin du 18e tour, il est en 13e position alors que Lewis Hamilton est toujours 19e et dernier. Il faut dire que le rythme du Britannique n’est vraiment pas impressionnant.

Perez change ses pneus au 19e tour, Hulkenberg au 20e, Ocon au 21e. Un peu plus tard, Nico Hulkenberg doit abandonner en piste à la demande de son équipe qui lui dit que sa voiture n’est pas sûre et qu’il doit s’arrêter le plus vite possible.

Ericsson change ses pneus au 29e tour, Verstappen, Bottas, Raikkonen et d’autres rentrent aux stands, car Hartley a explosé son moteur et la direction de course a déployé la voiture de sécurité virtuelle au 32e tour.

Le classement au 34e tour (sous la voiture de sécurité virtuelle) : Verstappen, Bottas, Raikkonen, Ocon, Stroll, Perez, Magnussen, Vettel, Alonso, Massa, Vandoorne, Ericsson ? Gasly, Wehrlein, Grosjean, Hamilton et Sainz.

La course est relancée à l’entame du 35e tour. Verstappen est en tête de la course avec près de dix secondes d’avance sur Bottas. Vettel est en 7e position et Hamilton à la 14e place.

Au 50e tour, Sebastian Vettel est toujours en 7e position et il sera bien sûr impossible de remonter sur la deuxième place pour empêcher Lewis Hamilton de devenir champion du monde dès la fin de cette course. D’autant plus que Lewis Hamilton est maintenant à la 12e place et qu’il pourrait marquer 1 ou 2 points.

Au 51e tour, Vettel dépasse l’enfant du pays, Sergio Perez. L’allemand de la Scuderia est maintenant en 6e position et il a désormais Lance Stroll dans son viseur. Perez change ses pneus au 51e tour et Hamilton prend la 11e place de Vandoorne.

Au 55e tour, Vettel prend la 5e place de Stroll et c’est maintenant la 4e position d’Ocon qui est son objectif. Le Français est à la portée de Vettel, Kimi Raikkonen devrait lui céder sa troisième place, mais il sera impossible pour Vettel de revenir sur Bottas et Verstappen.

Pendant le temps, Hamilton est remonté à la dixième place, ce qui laisse encore moins de possibilités à Vettel… Il reste 14 tours à faire et Vettel prend la 4e place d’Esteban Ocon.

Au 61e tour Sebastian Vettel demande à combien de secondes se trouve la troisième place, on lui répond 23 secondes et sa réponse à la radio est : “mama mia, c’est beaucoup trop.” C’est beaucoup trop, d’autant plus que Kimi Raikkonen est à plus de 25 secondes de la deuxième de Bottas.

Lewis Hamilton s’est lui aussi renseigné auprès de son équipe pour savoir où était Vettel et on lui répond qu’il est quatrième et qu’il doit terminer à la deuxième place. Hamilton demande si c’est possible et son équipe lui dit non, car c’est Bottas qui occupe cette position.

En fin de course on assiste à un duel géant entre Fernando Alonso et Lewis Hamilton et c’est ce dernier qui en sort vainqueur, mais cela n’a pas été sans mal. Et dire que c’était pour la 9e place…

C’est donc Max Verstappen qui remporte la victoire, sa deuxième de la saison. Bottas prend la deuxième place, Raikkonen la troisième.

Sebastian Vettel termine cette course à la quatrième place, ce qui permet à Lewis Hamilton de décrocher son quatrième titre mondial, comme Alain Prost et Sebastian Vettel l’ont fait avant lui.

résultat:

 

Pos. Pilote Equipe Ecart Arrêts
01 Max Verstappen Red Bull Tag Heuer 71 laps – 1h36m26.550s 1
02 Valtteri Bottas Mercedes AMG +19.678 1
03 Kimi Raikkonen Ferrari +54.007 1
04 Sebastian Vettel Ferrari +70.078 2
05 Esteban Ocon Force India Mercedes +1 lap 1
06 Lance Stroll Williams Mercedes +1 lap 1
07 Sergio Perez Force India Mercedes +1 lap 2
08 Kevin Magnussen Haas Ferrari +1 lap 1
09 Lewis Hamilton Mercedes AMG +1 lap 2
10 Fernando Alonso McLaren Honda +1 lap 1
11 Felipe Massa Williams Mercedes +1 lap 1
12 Stoffel Vandoorne McLaren Honda +1 lap 1
13 Pierre Gasly Toro Rosso Renault +1 lap 1
14 Pascal Wehrlein Sauber Ferrari +2 laps 1
15 Romain Grosjean Haas Ferrari +2 laps 2
16 Carlos Sainz Renault F1 DNF 3
17 Marcus Ericsson Sauber Ferrari DNF 2
18 Brendon Hartley Toro Rosso Renault DNF 0
19 Nico Hulkenberg Renault F1 DNF 1
20 Daniel Ricciardo Red Bull Tag Heuer DNF 1

 

source:

Share