«

»

Oct 26

Le titre MotoGP™ se décidera-t-il à Sepang ?

La tournée Asie-Pacifique prend fin avec une ultime étape

MotoGP logoMarc Márquez, qui possède actuellement 33 points d’avance sur Andrea Dovizioso, pourrait décrocher la couronne mondiale en Malaisie.

La tournée Asie-Pacifique prend fin avec une ultime étape : Sepang, piste qui accueille le Grand Prix de Malaisie depuis 1999. Et cette épreuve pourrait bien venir clore la lutte au Championnat… explication !

Le MotoGP™ se rend en Malaisie et le titre pourrait bien être attribué à l’occasion de cette 17e manche du calendrier.

Marc Márquez (Repsol Honda Team) a en effet frappé un grand coup lors du précédent rendez-vous à Phillip Island, en allant triompher au terme d’une course riche en dépassements, alors qu’au même moment son dauphin Andrea Dovizioso (Ducati Team), plus en retrait depuis le début du week-end, ne faisait pas mieux que 13e.

L’Espagnol voyait ainsi son avance tripler, puisque cette dernière s’élève désormais à 33 unités au lieu de 11. Or deux manches restent à disputer.

Le pilote du team Repsol Honda, qui réussit à faire la différence sur la fin, peut donc espérer être sacré dès à présent à condition de ne pas céder plus de sept points.

Marc Márquez s’est illustré à Phillip Island au terme d’une course riche en dépassements, alors que Dovizioso ne faisait pas mieux que 13e.

Pour Andrea Dovizioso la tâche se complique en revanche. Ce tout droit connu à l’entame du deuxième tour, ajouté à ce coup de massue porté par Scott Redding et Dani Pedrosa sur la ligne d’arrivée, ont eu raison de sa course à Phillip Island.

Mais l’Italien n’a pas dit son dernier mot et garde de très bons souvenirs de Sepang. Le pilote Ducati y avait triomphé lors de la précédente édition, après sept ans sans le moindre succès.

Le MotoGP™ tient son neuvième vainqueur de la saison 2016 suite au triomphe de Dovizioso devant Rossi et Lorenzo en Malaisie.

Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) ne peut quant à lui plus prétendre au titre mondial, malgré sa récente troisième place qu’il était parvenu à ravir pour 16 petits millièmes à l’aspiration.

Et pour cause, le Catalan pointe dorénavant à 50 longueurs, le nombre exact de points qui restent à distribuer, mais le représentant du team Movistar Yamaha MotoGP ne compte que trois victoires.

Maverick Viñales se battra de fait pour l’honneur, tout comme son coéquipier Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), qui est repassé devant Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) au classement général, grâce à sa deuxième position de Phillip Island.

Il s’agissait d’ailleurs de son premier podium depuis sa double fracture à la jambe droite. Valentino Rossi est également celui qui a le plus brillé à Sepang avec ses six victoires, tous acquis en catégorie reine.

À l’image d’Andrea Dovizioso, Dani Pedrosa a lui aussi perdu gros lors de l’#AustralianGP. L’Espagnol, classé douzième, aura donc à cœur de rebondir sur ce tracé qu’il affectionne et où il s’est imposé à cinq reprises.

Derrière, Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3), qui figure toujours au sixième rang, est désormais assuré du titre de Rookie of the Year. Passé tout près du podium à Phillip Island après avoir signé une nouvelle première ligne, le Français vise dorénavant le trophée de meilleur indépendant, sachant que 27 points le séparent de Danilo Petrucci (Octo Pramac Racing).

Et le pilote du team Monster Yamaha Tech3 a connu quelques bons moments à Sepang, comme son deuxième sacre de Champion du Monde Moto2™ il y a tout juste un an.

Johann Zarco a remporté son second titre Moto2™ en s’offrant une superbe victoire devant Morbidelli et Folger à Sepang.

Intercalé entre les deux hommes, Jorge Lorenzo (Ducati Team) espère pour sa part toujours goûter aux joies de son premier succès en rouge, après un Grand Prix d’Australie quelque peu compliqué. Mais il devra garder un œil sur Danilo Petrucci et pas seulement ! Cal Crutchlow (LCR Honda), récompensé d’une cinquième place en Australie, n’accuse que 14 longueurs de retard sur le Majorquin.

Jonas Folger (Monster Yamaha Tech3), dixième au Championnat, est de son côté toujours souffrant. Forfait pour le Grand Prix Shell de Malaisie, l’Allemand sera cette fois remplacé par le Néerlandais Michael Van der Mark.

Les pilotes du team Suzuki Ectsar Andrea Iannone et Álex Rins, qui se hissaient pour la deuxième fois d’affilée au sein du Top 8 à Phillip Island, seront aussi à surveiller. Même chose avec Red Bull KTM Factory Racing, dont les deux représentants Pol Espargaró et Bradley Smith terminaient parmi les deux premiers.

À noter qu’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), victime d’une violente chute à l’entame du huitième tour à Phillip Island, ne participera pas au #MalaysianGP. Souffrant de deux fractures à la main gauche, le Catalan va rentrer en Europe pour se faire opérer.

source: MotoGP.com

Share