«

»

Oct 25

Quatre équipages pour Hyundai au Rallye de Grande-Bretagne

Paddon fait son retour après avoir été absent sur une épreuve

Hyundai i30 N TCR - photo Hyundai MotorsportsHyundai Motorsport engage quatre équipages au départ du Rallye de GrandeBretagne, l’avant-dernière manche de la saison 2017 du Championnat du Monde des Rallyes FIA et l’ultime épreuve disputée en Europe.

Après une série de résultats décevants, l’équipe vise de gros points sur les routes en terre du Pays de Galles avec, pour la première fois de l’année, quatre Hyundai i20 Coupé WRC au départ.

De retour après un rallye d’absence, Hayden Paddon récupère la Hyundai i20 Coupé WRC n°4 avec Seb Marshall à ses côtés. Thierry Neuville aura l’ambition de reprendre la deuxième place du classement des pilotes avec la n°5 et Andreas Mikkelsen disputera son second rallye avec Hyundai Motorsport au volant de la n°6.

Dani Sordo sera aux commandes de la quatrième voiture avec le n°16, même si l’Espagnol ne pourra pas marquer de points au classement des constructeurs.

Glissant sur la boue

Le Rallye de Grande-Bretagne sera familier aux équipages. Peu de modifications ont été apportées au parcours emprunté en 2016. Les spéciales mythiques que sont Myherin, Sweet Lamb et Hafren sont au programme d’un itinéraire qui s’étale sur 304,36 kilomètres chronométrés. Gwydir fait sa première apparition depuis 2013 pour envoyer les concurrents vers les montagnes de Snowdonia.

Si ce rallye est l’un des plus courts de la saison, les défis proposés par les spéciales galloises seront décuplés par les conditions automnales, qui pourront rendre les routes extrêmement glissantes.

Les équipages Hyundai Motorsport ont préparé ce rallye avec une séance d’essais au volant d’une Hyundai i20 Coupé WRC dotée des plus récentes évolutions. Malgré un coup d’arrêt au championnat, l’équipe reste très déterminée à réaliser de grandes performances lors des deux dernières manches de l’année, afin de clore 2017 sur une note positive et poser des fondations solides pour la saison à venir.

Michel Nandan, Team Principal : « Nous allons au Pays de Galles avec l’ambition de signer un bon résultat sur cette avant-dernière manche du calendrier. L’engagement de quatre voitures va nous permettre d’avoir une chance d’être à notre meilleur niveau, même si nous savons que ce rallye impose d’incroyables challenges.

On ne peut jamais être sûrs de la météo et, s’il pleut, les routes peuvent devenir très glissantes et compliquées à appréhender. Nos résultats ont été en progrès au Pays de Galles, nous sommes montés sur le podium il y a douze mois avec Thierry.

Nous sommes donc optimistes. Avec Hayden, Andreas et Dani qui ont aussi été performants sur ce terrain par le passé, j’espère que nous pourrons vivre un week-end positif et signer un meilleur résultat que sur les précédentes manches. »

Les notes des équipages : Paddon / Marshall (Hyundai i20 Coupé WRC n°4)

Hayden Paddon fait son retour en WRC sur sa surface favorite avec l’objectif de terminer cette saison 2017 en se montrant compétitif. Il s’est classé dans le top 5 du Rallye de Grande-Bretagne ces deux dernières années et visera un second podium en 2017, après celui acquis en Pologne en juillet.

Hayden Paddon : « Le Rallye de Grande-Bretagne est une épreuve mythique avec de nombreux pièges. Cette manche a toujours été disputée en fin de saison. Nous pouvons nous attendre à de la pluie et du brouillard. Ça ressemble beaucoup à la Nouvelle-Zélande. Il y a de belles spéciales, très rapides, et c’est une course que j’aime beaucoup. J’espère que nous pourrons aller chercher un bon résultat et apporter une note positive à ce qui a été une saison compliquée. »

Les notes des équipages : Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 Coupé WRC n°5)

Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul restent mathématiquement dans la course au titre mondial. Après être montés sur le premier podium de Hyundai Motorsport au Pays de Galles en 2016, ils visent un nouveau top 3 cette année.

Thierry Neuville : « Nous avons vécu une vraie déception en Espagne, mais nous sommes prêts à revenir au combat au Pays de Galles. C’est un évènement particulier dans le calendrier, un rallye sur lequel les conditions météorologiques peuvent dicter les niveaux de performance et de confiance.

S’il pleut, qu’il y a du vent et que c’est boueux, les spéciales deviennent incroyablement glissantes. C’est sans aucun doute un rallye compliqué, mais aussi l’un de ceux que l’on aime.

Je suis monté plusieurs fois sur le podium et j’aime l’ambiance fantastique de cette épreuve. Rouler à haute vitesse à travers les forêts, parfois la nuit, est fou. Je vais continuer d’attaquer jusqu’au terme de ce championnat. »

Les notes des équipages : Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 Coupé WRC n°6)

Dès leur première apparition au volant de la Hyundai i20 Coupé WRC, Andreas Mikkelsen et Anders Jaeger ont fait forte impression. Leaders du rallye d’Espagne au terme de la première journée, ils ont pu apprendre au cœur de leur nouvelle équipe. Leur adaptation va se poursuivre sur les routes galloises.

Andreas Mikkelsen : « C’est un plus d’avoir un rallye d’expérience avec l’équipe Hyundai Motorsport et la Hyundai i20 Coupé WRC. Nous avons beaucoup appris en Espagne. Le Rallye de Grande-Bretagne a toujours été un peu spécial pour moi. C’est là que j’ai disputé mon premier rallye mondial à 17 ans. Je connais très bien le parcours et ses difficultés.

Je pense que l’on peut raisonnablement s’attendre à de la pluie à un moment ou un autre. Les spéciales vont être très glissantes, mais c’est vraiment une caractéristique qui rend le pilotage aussi excitant. Je suis impatient d’être au départ et j’espère pouvoir me battre devant. »

Les notes des équipages : Sordo / Martí (Hyundai i20 Coupé WRC n°16)

Pour Dani Sordo et son copilote Marc Martí, le Rallye d’Espagne était prometteur avant de tourner à la frustration. Le seul équipage à avoir enchainé deux meilleurs temps consécutifs en Power Stage vise une course moins turbulente au Pays de Galles.

Dani Sordo : « Le Rallye de Grande-Bretagne est l’une des épreuves que les équipages attendent le plus dans la saison. Le mélange de routes en terre, de météo compliquée et de très hautes vitesses fait de cette manche une icône du WRC.

Évidemment, lorsque c’est boueux, que ça devient glissant, il faut être en confiance pour rester agressif dans les spéciales. Dans les forêts et les portions les plus étroites, c’est aussi difficile qu’appréciable.

Je suis déterminé à terminer l’année sur une bonne note. Nous avons manqué une réelle occasion en Espagne. Nous aurions pu finir sur le podium et je veux rectifier ça au Pays de Galles. »

Le Rallye de Grande-Bretagne en un coup d’œil

Disputé sur 21 spéciales pour 304,36 kilomètres chronométrés, le Rallye de Grande-Bretagne propose un programme redoutable avec des chronos dans les forêts galloises, souvent dans la boue, et avec des conditions imprévisibles.

La première journée commencera par un court test de 1,49 kilomètre (Visit Conwy Tir Prince), avant que les équipages ne partent vers Myherin, Sweet Lamb et Hafren, la plus longue spéciale du rallye avec ses 35,14 km, le vendredi.

Samedi, la plus longue journée du rallye, inclut des spéciales de nuit. Les 13,91 km d’Aberhirnant débuteront dès 7h55 heure locale et l’étape se terminera douze heures plus tard dans les 17,91 km de Dyfnant. Le passage par Cholmondeley Castle (1,8 km) séparera les deux boucles de quatre spéciales, avec un ordre différent dans l’après-midi.

Le programme du dimanche matin est constitué de cinq spéciales, Alwen et Brenig seront empruntés à deux reprises, le dernier en Power Stage, avec un unique run dans Gwydir. Les matinées embrumées et les soirées sombres de l’automne gallois sont déjà prêtes à jouer un grand rôle.

source: http://nextgen-auto.com

Share