«

»

Oct 18

L’ACO veut des voitures plus identifiables pour Le Mans

Pierre Fillon, le président de l’ACO, s’est entretenu avec AUTOhebdo sur l’avenir du WEC et des 24 Heures du Mans

Mercedes CLR - 24h du Mans 1999 - photo DPPILes organisateurs souhaitent notamment retrouver des voitures dans la catégorie reine immédiatement identifiables.

L’ACO veut des voitures plus identifiables pour Le Mans comme la Mercedes CLR aux qualifications des 24h du Mans 1999 / DPPI

Avez-vous été surpris par la décision de Peugeot ?

Nous avons été surpris à double titre. Par le fait que Peugeot n’a pas attendu la finalisation du règlement sur lequel nous planchons actuellement, et parce que nous travaillions avec eux dans un groupe de travail, ayant pour sujet le règlement LM P1 2020, depuis plus de six mois maintenant…

Mercedes-AMG vient de présenter la Project One, qui répond à l’Aston Martin Valkyrie. L’Hypercar peut-elle devenir la LM P1 de demain ?

Cela fait effectivement partie des choses en cours d’évaluation. Ce qui est certain, c’est qu’il faudra que la marque soit identifiable au premier coup d’œil par le spectateur, à l’image de ce que nous avons pu voir par le passé (référence aux GT1 / GTP – pour Grand Tourisme Prototype – de la fin des années 90 telles la Porsche 911 GT1, la Mercedes CLR ou la Nissan R390 GT1, voir encadré. Ndlr), tout en gérant les problèmes aérodynamiques (ces autos avaient tendance à s’envoler. Ndlr).

À quoi faut-il s’attendre en LM P1 d’ici 2020 ?

Dans la catégorie reine, nous pourrions nous retrouver avec plus de concurrents que cette année. Nous avons perdu deux Porsche mais BR et Ginetta arrivent et j’entends parler d’autres projets, sans oublier ByKolles, qui était encore en essais il y a peu pour améliorer sa voiture. Et nous sommes en pourparlers avec d’autres constructeurs…

Découvrez l’interview complète de Pierre Fillon dans le n°2136 d’AUTOhebdo, disponible dès à présent en version numérique sur toutes les plates-formes et en kiosques.

source: Autohebdo.fr – propos recueillis par Thibaut Villemant (photo DPPI)

Share