«

»

Oct 05

Un week-end mouvementé mais ultra positif en Catalogne

Sur le Circuit de Catalunya

Simon Gachet Top5 Le Castellet ELMS 2017Simon Gachet a cumulé les deux manches de 60 minutes du championnat de France FFSA GT et une endurance de 3 heures comptant pour la Blancpain GT Series.

Le pilote Isérois a vécu un week-end « sans » au niveau des résultats mais hyper enrichissant sur le plan de l’expérience et super valorisant en termes de performances.

Championnat de France : la réussite fait sécession

Le duo de la McLaren Energy by ART est arrivé à Barcelone bien décidé à rééditer son podium de Magny-Cours. Hélas, cet objectif a dû être reporté au prochain meeting. Le set-up retenu pour les qualifications ne porte pas les fruits escomptés, Bruno Hernandez et Simon Gachet devant se contenter de modestes 29ème et 20ème places de grille.

Dans la première partie de la course 1, neutralisée puis arrêtée suite à un accident, Bruno est poussé en tête à queue. Après le deuxième départ, il faut réparer la McLaren #3 qui se retrouve presque à un tour de la tête à l’issue des changements de pilote.

Simon évolue pendant tout son relais devant le futur vainqueur, tout en signant le 2ème meilleur temps en course… mais dans le dernier tour, un souci électrique le contraint à l’abandon.

Simon produit un superbe effort dans la course 2 en remontant de la 20ème à la 9ème place sous la pluie. Mais six secondes sont perdues dans les stands et la 570S GT4 noir et rouge franchit la ligne d’arrivée au 14ème rang.

Simon : « Le résultat n’est pas là mais c’était un week-end positif car j’ai réalisé de très bons chronos sur le sec et réussi de nombreux dépassements sous la pluie. On sait pourquoi on est passé à côté en qualification, et avec le travail de fond effectué par l’équipe, nous pouvons espérer de gros points et le podium au Paul Ricard. »

Bon comme du Blancpain

Simon enchaîne les nouvelles expériences en cette fin de saison. Trois semaines après avoir découvert la Blancpain GT Series Sprint Cup au Nürburgring, l’aventure se poursuit à Barcelone avec l’équipe Saintéloc, victorieuse aux 24 Heures de Spa sous les couleurs officielles d’Audi.

Mais cette fois, il s’agit d’une épreuve de trois heures comptant pour l’Endurance Cup. Avec 51 voitures engagées, le défi est de taille mais Simon peut compter sur deux équipiers de valeur avec l’Allemand Christopher Haase, pilote officiel Audi et vainqueur à Spa, ainsi que le Français Romain Monti.

Le système de qualification de l’Endurance Cup donne aux trois pilotes l’occasion de s’exprimer dans une séance distincte. Cependant, l’un d’entre eux seulement reçoit des pneus neufs pour jouer la pole au moment où la piste offre le plus d’adhérence.

Simon réalise de bons temps sous la pluie dans la première séance, mais c’est sur les épaules de Christopher Haase, le plus gradé, que repose la responsabilité de qualifier le trio. Malheureusement l’ancien champion Blancpain et double vainqueur des 24 Heures du Nürburgring sort dans le bac à graviers entre les virages 1 et 2.

Il peut repartir et réaliser deux tours rapides mais sans pouvoir faire mieux qu’une 40ème place de grille.

En course, les trois pilotes doivent boucler un relais d’une heure chacun. Christopher Haase effectue un spectaculaire bond en avant de 22 places. Romain Monti passe le relais à Simon en 17ème position.

Alors qu’il s’était hissé au 13ème rang, le natif de Champier doit purger une pénalité de drive-through infligée à Christopher Haase au cours de la première heure. Il reperd quatre places pour se classer 17ème.

Simon : « Dommage d’avoir loupé la qualification, car un équipage comme le nôtre pouvait tirer son épingle du jeu. Bien qu’il s’agisse d’une endurance, il est important de partir devant dans un contexte aussi compétitif.

En course, c’était solide, j’ai roulé tout le long de mon relais derrière Giancarlo Fisichella (vainqueur de trois Grand Prix de F1 NDLR). Après nos drive through respectifs, j’ai terminé devant lui.

J’ai fait le meilleur chrono de la voiture avec 7/10e d’avance et j’ai assez bien géré la dégradation des pneus. Il me reste encore à travailler et rien n’est jamais acquis. Pour une première endurance en GT3, cela restera un très bon souvenir. »

Les meilleures choses ont une fin

Simon se prépare à aborder la dernière ligne droite (du Mistral) du championnat de France FFSA GT, les 14 et 15 octobre au Paul Ricard, tandis que le rideau s’abaissera le week-end suivant sur la European Le Mans Series au Portugal, à Portimao.

Site officiel championnat de France (résultats, live et rediffusion des courses) : https://south.gt4series.com/

Site officiel de la Blancpain GT Series (résultats, live et rediffusion des courses) : http://www.blancpain-gt-series.com/

Repères Simon Gachet :

Français, réside à Champier (38 Isère), né le 14 octobre 1993.

Palmarès :

Champion du Challenge Monoplace V de V 2011.
Lauréat du Volant Euroformula 2011.
3ème au Championnat de France F4 2012.
5ème championnat Formula Renault 2.0 ALPS 2014 (3 podiums).
2 podiums en Formula Renault 2.0 ALPS et 1 podium en Eurocup Formula Renault 2.0 en 2015.
9ème ELMS LM P3 2016 (7ème au classement Teams, 1 podium et 1 pole position).
Pilote de réserve de l’équipe Panis-Barthez Compétition aux 24 Heures du Mans 2016 & 2017 (Ligier-Nissan LMP2).
1 podium en championnat de France FFSA GT en 2017.

Contact presse : Romane Didier / future racing commm

Share