«

»

Sep 23

La FIA durcit son règlement sur les départs

Vettel devra faire attention

Sebastian Vettel - Singapour - photo WR12 - nextgen-autoEn Autriche, Valtteri Bottas avait pris un départ canon qui avait fait ensuite polémique.

Le Finlandais a par la suite admis avoir parié (avec succès) sur le départ, en devinant le moment de l’extinction des feux rouges. Son temps de réaction avait été jugé conforme aux standards minimaux de la F1.

En Chine, cette année, Sebastian Vettel s’était quant à lui décalé au maximum sur son emplacement sur la grille, au point que le système automatique de détection de la FIA (repérant son emplacement sur la grille) n’avait pas été enclenché.

Christian Horner, le directeur de Red Bull, avait alors reconnu que le départ de Sebastian Vettel était légal, en raison d’un flou juridique, tout en souhaitant que la FIA clarifie ce point à l’avenir.

En réaction à ces deux événements jusqu’ici très rares, la FIA a donc modifié le règlement concernant les départs volés. Désormais, un pilote pourra être pénalisé même si ce système de détection automatique n’a pas été activé.

L’article 36.13 du règlement sportif de la FIA a été réécrit en partie pour prendre en compte ces nouveaux développements.

Tout pilote ayant été jugé coupable d’un faux départ (soit un départ volé, anticipé), encourt toujours une pénalité (un drive-through ou un stop-and-go de 10 secondes). Ce jugement sera rendu si le signal du détecteur (implanté dans chaque voiture) le prouve. Tout transpondeur doit être auparavant homologué et contrôlé par la Fédération. Jusqu’ici, la FIA a conservé les règles antérieures. Valtteri Bottas n’aurait donc pu être pénalisé en Autriche, puisqu’il était resté dans les limites du temps de réaction minimal.

Charlie Whiting a cependant prévenu : il éteindra les feux rouges selon des délais plus irréguliers et imprévisibles à chaque départ, de manière à piéger les « parieurs » comme Bottas.

Mais désormais, un pilote qui (selon le nouvel article du règlement) « positionnera sa voiture sur la grille de départ, de manière à ce que le transpondeur ne puisse détecter le premier mouvement de sa voiture sur la grille après le signal de départ », pourra être aussi pénalisé.

Avec une telle réglementation, Sebastian Vettel aurait donc pu être pénalisé en Chine pour avoir mal positionné sa voiture sur son emplacement de départ. Le voilà prévenu pour les prochaines courses.

source: http://nextgen-auto.com

Share