«

»

Sep 21

Des débuts en GT3 plus remarquables que remarqués !

Au Nürburgring, Simon Gachet a réussi ses débuts en GT3, c’est indéniable

Simon Gachet portraitHélas, suite à un incident en qualification, l’Audi R8 LMS Saintéloc Junior Team #26 a évolué dans l’anonymat du peloton.

En dehors de son équipe et de quelques spécialistes, la qualité de sa prestation dans l’ultime round de la très relevée et internationale Blancpain GT Series Sprint Cup est probablement passée inaperçue. Alors regardons-la d’un peu plus près…

Veni, vidi…

Le meeting commence par une séance réservée aux pilotes gradés « Silver » qui permet à Simon de découvrir la voiture et de se « formater » en pneus usagés. On lui monte ensuite un train de pneus neufs afin qu’il puisse tutoyer les limites.

Puis viennent les essais libres, au cours desquels on prend aussi le temps de préparer la course. La voiture est moins confortable avec beaucoup d’essence mais c’est un entraînement indispensable.

Le système de qualification est très spécifique dans ce championnat. Le cumul de la Q1 et de la Q2 permet de qualifier les 18 premiers (sur 33 voitures engagées) pour la Q3. Le débutant Simon Gachet figure au 2ème rang pendant l’essentiel de la Q1, qui se déroule sur une piste imparfaitement sèche.

A deux tours du drapeau, il stoppe son effort car le refuelling est interdit et il faut conserver de l’essence pour la Q2. Simon signe malgré tout un excellent 5ème temps sans avoir pu profiter des conditions idéales des derniers instants de la séance, alors que la piste s’améliorait.

A moins qu’il ne se mette à pleuvoir, la Q2 est réputée plus rapide car on y trouve forcément une adhérence supérieure. Il est donc logique que Peter Terting, l’équipier de Simon qui est pilote officiel Audi, soit désigné pour cette phase décisive. Or, l’Allemand se retrouve en plein trafic dans son premier tour lancé. La séance est ensuite interrompue au drapeau rouge. A la relance, il sort violemment dans le mur du virage n°4. Adieu Q3 !

Le duo de l’Audi #26 se qualifie donc en 26ème position sur la grille de la course de qualification du samedi. Chargé du départ, Peter Terting laisse le volant à Simon une demi-heure plus tard aux alentours de la 28ème place. Le Français se hisse dans le Top20, sans avoir à rougir de ses chronos. Ainsi, sur l’ensemble de son relais, il se montre plus rapide à voiture égale qu’un ancien pilote de F1 et un triple vainqueur des 24 Heures du Mans.

Son parcours dans la course principale et dominicale se révèle frustrant. Pendant un long moment, il est coincé derrière une Audi semi-officielle, dont le pilote ferme toutes les portes. Celui-ci rentre au stand avant Simon, qui pendant deux tours peut exprimer son potentiel et celui de la voiture. Terting boucle cette heure de course à la 22ème place.

Simon :

« J’ai la confirmation du fait que la catégorie GT3 peut m’ouvrir de nouveaux horizons intéressants. En un seul week-end, j’ai déjà beaucoup appris, notamment à propos des pneus Pirelli qui offrent un pic de performance très étroit : guère plus de deux tours !

Je me suis également rendu compte que tout se joue sur la qualification, ce qui me rappelle beaucoup la monoplace. Le résultat n’est pas au bout de l’effort mais j’ai vraiment apprécié l’expérience, au sein d’un team à l’organisation très professionnelle. Je remercie beaucoup Audi, Saintéloc et tous mes partenaires. »

Viva Spa

Décidément, les meetings et les disciplines s’enchaînent pour Simon en ce mois de septembre, avec un troisième déplacement en trois semaines. McLaren GT4 à Magny-Cours, Audi GT3 au Nürburgring, c’est maintenant une Ligier LMP3 qui l’attend à Spa-Francorchamps pour la 5ème étape de la European Le Mans Series les 23 et 24 septembre.

Prochaines épreuves European Le Mans Series :
(Courses d’endurance de 4 heures)

Manche 5 Spa (Belgique) 23/24 septembre
Manche 6 Portimao (Portugal) 21/22 octobre

Prochaines épreuves Championnat de France FFSA GT :
(Deux courses de 60 minutes par meeting)

Manche 5 Barcelone (30 septembre/1er octobre)
Manche 6 Paul Ricard (14/15 octobre)

source: future racing commm

Share