«

»

Sep 12

Singapour, la course tactiquement la plus complexe selon Pirelli

Avec les pneus les plus tendres et la voiture de sécurité

Fernando Alonso Singapour - photo GettyDans la foulée de l’épreuve la plus rapide de la saison, marquée par une stratégie d’un arrêt aux stands, à Monza, la Formule 1 propose la course tactiquement la plus complexe à la lueur des projecteurs des rues de Singapour.

Comme l’an passé sur cette piste de Marina Bay, les trois mélanges les plus tendres de la gamme P Zero – tendre, super-tendre, ultra-tendre – sont sélectionnés, prêts à parcourir les 61 tours d’un Grand Prix qui s’étend bien souvent jusqu’à la limite règlementaire de deux heures, avec de multiples pit-stops.

Ce challenge hors norme s’accompagne des paramètres, inhabituels, des tracés temporaires : niveaux d’adhérence variables, contraintes urbaines telles que les bouches d’égout, lignes blanches, ou possibilités élevées d’interventions de la voiture de sécurité, apparue lors de chacune des neuf éditions de l’épreuve.

Singapour (1) 25-09-2010

Le circuit du point de vue des pneumatiques :

– Chaque séance débutant en fin de journée, pour se conclure en nocturne, les températures de piste et son évolution sont différentes des conditions diurnes rencontrées habituellement.

– Les virages – au nombre de 23 – s’enchaînent les uns après les autres, et les pneumatiques sont de ce fait sollicités en permanence.

– S’il s’agit du tracé présentant le plus grand nombre de courbes dans la saison, c’est aussi le deuxième plus lent après Monaco. Soit une combinaison unique.

– Même de nuit, les températures ambiantes demeurent élevées, engendrant une certaine dégradation thermique.

– Le pneumatique arrière gauche est le plus sollicité et conditionne généralement le nombre d’arrêts aux stands.

– Deux pit-stops ont constitué la norme l’an passé, mais certains concurrents optèrent pour trois passages par la voie des stands.

Mario Isola, Racing Manager de Pirelli :

« Singapour est l’épreuve la plus excitante et imprévisible de la saison, où la stratégie joue en rôle essentiel dans le résultat final, en particulier grâce à l’intervention du Safety Car au cours des deux heures pendant lesquelles s’étend généralement le Grand Prix.

C’est pourquoi la pole position est historiquement « the place to be » à Marina Bay, faisant des qualifications un exercice crucial.

Afin de s’y préparer, les écuries vont devoir porter une attention toute particulière aux données relevées durant les essais libres, car les températures de piste, de nuit, évoluent différemment.

Appréhender ce paramètre sera donc essentiel pour trouver un bon équilibre, gérer la dégradation, et ainsi définir la stratégie de pneumatiques la plus efficace. »

QUOI DE NEUF ?

– Les équipes privilégient généralement les pneumatiques ultra-tendres, les tendres et super-tendres faisant pour leur part l’objet d’une attention plus limitée.

– Pas de changement majeur du circuit et de ses infrastructures.

– Le programme de tests des pneumatiques prototype 2018 s’est poursuivi sur le Circuit Paul Ricard, la semaine dernière, où Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ont limé la piste à bord de la Mercedes.

source: http://nextgen-auto.com

Share