«

»

Sep 11

Des finales rocambolesques au RPM Speedway

Au RPM Speedway de Saint-Marcel-de-Richelieu samedi le 9 septembre

RPM Speedway logoLes spectateurs présents ont assisté à des finales Dirt et de séries renversantes.

Prostock Finale 50 tours

Le 18 de Bob Ray qui en était à sa première course à vie ici donne le départ de l’épreuve. Au 3ème tour, le 47 de Dave Bissonnette le dépasse par l’extérieur. Le 47 se fait dépasser à son tour par le 338 de Pascal Payeur au 7ème tour.

Bissonnette #47 reprend la pôle pour les 11ème et 12ème tour, mais Payeur revient plus fort jusqu’au tour 23. C’est alors le 4 de Roch Aubin qui fait l’intérieur du 338 pour prendre les commandes de l’épreuve. Malgré de nombreuses relances, Aubin parti 7ème restera à l’avant jusqu’à la fin.

Le 115 de Stéphane Lemire arrive 2ème en faisant l’intérieur du 338 à la reprise du tour 29. Guy Viens #15 devient 3ème au 31ème tour en faisant l’intérieur du 338. François Adam #01 fait pareil pour la 4ème position au tour 42.

À 5 tours de la fin, nous avons deux duels : le 4 en bas le 115 en haut et le 15 au bas du 01. Au tour 46, Steve Chaput #38 parti 18ème pratique l’intérieur du 47 de Dave Bissonnette pour entrer au top 5.

1. Roch Aubin #4
2. Guy Viens #15
3. Stéphane Lemire #115
4. François Adam #01
5. Steve Chaput #38

Lightning Sprint 20 tours

Pascal Lévesque #3 mène les 9 premiers tours de la course. Le 28 de Jordan Poirier prend dès lors la relève de la pôle. Le 51 de Guillaume Neiderer est 3ème depuis la relance du 2ème tour.

À la relance du tour 13, Éric Sundborg #16 fait par l’extérieur Neiderer pour la 4ème place. À cette même reprise, le 28p de Yannick Poirier met les roues devant le 75 de Benjamin Mathieu pour pénétrer le top 5.

Le 51 reprend sa place en 3ème, recule 5ème, puis quitte au 16ème tour avec une barre de torsion tordue qui rend sa voiture incontrôlable. Sundborg reste 3ème derrière Lévesque et Jordan Poirier.

À la relance du tour 18, Yannick Poirier dépasse le 16 pour devenir 3ème. Mathieu Bardier #19 part 8ème et se battra sporadiquement avec le 740 de Benjamin Malo du tour 6 jusqu’à la fin pour le dépasser que sous le signaleur par l’intérieur.

1. Jordan Poirier #28
2. Pascal Lévesque #3
3. Yannick Poirier #28P
4. Éric Sundborg #16
5. Mathieu Bardier #19

Modifié Gros blocs et petits blocs Finale 100 tours

Jimmy Phelps #98H et Steve Bernard #54 partis sur la première ligne se disputent un tour seulement la pôle. Bernard domine alors la course et ce jusqu’au tour 68. À la relance de ce tour, le 99L de Larry Wight se jette premier.

Le tour d’après, le ONE de David Hébert fait l’intérieur du 54 pour la 2ème place. Au tour 81, c’est au tour du 9s de Matt Sheppard de faire le bas du 54. Au tour 84, nous avons pour leadeur le 99L, suivi du 9s et du One, mais le 54 est viré et dégringole de sa 4ème place.

C’est le 98H de Jimmy Phelps qui hérite de sa position. Billy Decker #91 ferme alors le top 5. Au tour 86, le 91, le 19 de Tim Fuller et le 6H de Max McLaughlin se font la guerre de cette 5ème place. Au tour 88, c’est Fuller qui l’obtient, mais au tour 90, le 6H revient à la charge par l’intérieur.

Au tour 87, Hébert est dépassé par l’intérieur par le 9s pour la 2ème place. Au tour suivant, le 9 fait de même au 99L pour la pôle. À la relance du tour 89, le ONE de David frappe le mur de la 2, le 98H de Phelps en profite pour le dépasser au tour suivant pour la 3ème position.

Tim Fuller dépasse à son tour Hébert par l’extérieur au tour 93, mais 2 tours plus tard le ONE revient sur sa 4ème place finale. Dominic Dufault #63 parti 7ème ne quittera pas le top 10 de toute la finale.

Le seul rival petit bloc qui se rapprochera de Dufault sera le 3 de Claude Brouillard, mais ce dernier terminera 13ème. Dufault aura tenu tête à Brett Hearn et son gros bloc qui terminent derrière lui.

1. Matt Sheppard #9S (répète son exploit de l’an dernier au RPM Speedway)
2. Larry Wight #99L
3. Jimmy Phelps #98H
4. David Hébert #ONE
5. Tim Fuller #19
9. Dominic Dufault #63 (meilleur petit bloc parmi les gros blocs.)

Mod-Lite Finale 20 tours

L’éternelle rivalité amicale se poursuit entre Michael Forcier #27 et Benjamin Cartien #22B. Cartier domine les 4 tours initiaux de l’épreuve. Aux deux relances qui suivent, Michael Forcier se montre plus fort à l’extérieur.

Il ne quittera plus la première place. La recrue Alexia Roux #92 part première, est dépassée par le 22 au premier tour, puis par le 27, mais demeurera bien accrochée à sa 3ème position jusqu’à la complétion de l’épreuve.

L’autre recrue Keven Carrier-Boucher #117 parti huitième entre au top 5 dans le premier tour. À la relance du tour 5, Carrier-Boucher fait l’intérieur du 28 d’Éric Désilets pour la 4ème place.

1. Michael Forcier #27
2. Benjamin Cartier #22B
3. Alexia Roux #92 (premier podium à vie dans la classe)
4. Keven Carrier-Boucher #117
5. Éric Désilet #28

Slingshot JR Finale 20 tours

Le 35 de William Racine dirigera l’épreuve entière. Le 20 d’Elliott Gamache et le 39 de Claudie Lizotte les suivront jusqu’au tour 12 se retrouvant tous deux dans le décor malheureusement.

C’est le 49 d’Alan Carrier, Raphael Gougeon #44 et Vincent St-Louis #36 qui en bénéficieront devenant ainsi 2ème, 3ème et 4ème. Elliot et Claudie n’auront pas le temps de remonter et finiront 5ème et 6ème.

1. William Racine #35
2. Alan Carrier #49
3. Raphael Gougeon #44
4. Vincent St-Louis #36
5. Elliott Gamache #20

Slingshot SR Finale 25 tours

Donovan Lussier #00 saisit la pôle au premier tour et n’en démord pas de toute la finale. Le 63X de Danick Messier le suit jusqu’à la reprise du tour 21. Le 16 de Charlyne Galarneau 3ème depuis le début de la course dépasse alors le 63X et le 91 de Félix Roy lui fait pareil par l’intérieur.

Christopher Cormier #95 6ème toute la course. Il fait une sortie de piste au tour 20. Le 39 d’Alexandre Lizotte glisse de position à la reprise du tour 21, le 95 en profite pour le dépasser. Dans le dernier tour, Cormier dépasse le 01 de Jacob Nault pour terminer 5ème.

1. Donovan Lussier #00
2. Charlyne Galarneau #16
3. Félix Roy #91
4. Danick Messier #63X
5. Christopher Cormier #95

Encore une fois, la vie était belle aux courses à Saint-Marcel !

source : Caroline Champigny – RPM Speedway

Share