«

»

Sep 08

Ducati présente son Desmosedici Stradale à Misano

Ducati Corse a introduit à Misano, son nouveau moteur V4 inspiré de la technologie MotoGP™, qui équipera ses futurs modèles supersport

Davide Tardozzi WSBK Ducati CorseGrâce à l’expérience acquise en MotoGP™, Ducati a mis au point un nouveau moteur V4 à 90°, qui viendra bientôt équiper ses modèles supersport.

Objectif de la marque de Bologne : proposer à ses clients un niveau de performance plus affiné.

Appelé Desmosedici Stradale, ce moteur marque également une nouvelle étape pour Ducati puisqu’il s’agira du tout premier quatre cylindres installé sur une de ses machines de série.

La présentation en elle-même eut lieu quant à elle à Misano, en amont du Grand Prix Tribul Mastercard de Saint-Marin, 13e épreuve du Championnat du Monde MotoGP™. Et le choix de l’endroit n’était pas anodin car Ducati s’est justement inspiré du MotoGP™ pour élaborer son nouveau moteur.

« C’est avec une joie non dissimulée que nous vous dévoilons ce bijou technologique ; lequel représente le début d’un nouveau chapitre pour notre société tout en témoignant notre dynamisme et l’engagement que nous mettons à investir dans de nouveaux produits, » a déclaré Claudio Domenicali, PDG de Ducati lors de la présentation.

« Ce moteur, fruit d’une collaboration étroite entre Ducati Corse et l’équipe engagée en MotoGP™, prouve également que le développement opéré à l’échelle de la compétition peut ensuite servir aux machines de série. En novembre prochain durant l’EICMA, nous présenterons la nouvelle Panigale V4, qui sera dotée de ce nouveau moteur.»

Bien que ce Desmosedici Stradale convienne parfaitement à la piste, ce dernier a aussi été conçu pour répondre aux besoins d’un motard de la vie de tous les jours. Par exemple, pour optimiser le couple, tout en assurant un couple et une puissance plus pêchue à des vitesses moins importantes, le moteur a vu sa cylindrée légèrement augmenter comparée à son homologue en MotoGP™ (1103 cm³).

La puissance de ce moteur, conforme aux normes Euro 4, excède les 155 kW (210 chevaux), tandis que le couple maximal dépasse 120 Nm (12,2 Kgm) de 8 750 à 12 250 tr/ min.

Une version R, avec une cylindrée inférieure à 1000cc et davantage destinée à une utilisation piste, est actuellement en phase de développement. Celle-ci constituera les fondations de la version homologuée qui court au Championnat World Superbike, où ce moteur sera utilisé à partir de 2019 (soit un an après le lancement de la version routière).

À l’image des Ducati qui évoluent en compétition, le vilebrequin tourne dans le sens inverse. Cela permet de réduire l’effet gyroscopique et de disposer d’une moto plus rapide et plus agile lors des changements de direction.

Les manetons, décalés à 70° comme sur la Desmosedici GP, impliquent une séquence d’allumage de type Twin Pulse, laquelle génère une puissance maîtrisable et optimise la motricité en sortie de courbe (effet « Big Bang »). La séquence d’allumage donne au Desmosedici Stradale une signature sonore unique.

La configuration V4 à 90° rend le moteur extrêmement compact, centralisant les masses et aidant son insertion dans la moto. Le Desmosedici Stradale a de fait été inclus dans la moto avec une inclinaison à 42° par rapport à l’horizontale, tout comme les moteurs Ducati utilisés en MotoGP™. Cela optimise la répartition des masses, permet de basculer vers des radiateurs plus larges et d’avancer le pivot du bras oscillant.

Son architecture augmente naturellement la puissance sans l’ajout de poids et la perte de puissance qu’un contre-arbre d’équilibrage aurait engendré.

Comme en MotoGP™, le moteur a été conçu avec un alésage de cylindre de 81mm. Cette mesure est la limite maximum imposée par le règlement de MotoGP™. C’est également le plus conséquent dans le segment des supersport 4-cylindres.

Utiliser le même alésage que celui du moteur de la Desmosedici GP signifie que les unités de puissance partagent la même dynamique des fluides (c.-à-d. au niveau des soupapes, prises d’air et corps d’injection, là où la puissance est produite).

Il va sans dire que le nouveau moteur est développé autour du système Desmodromic, une caractéristique essentielle qui aide les prototypes Ducati à être les plus rapides en MotoGP™. Sur ce moteur tournant à haut régime, le mécanisme « Desmo » atteint un degré de sophistication, de légèreté et d’espace réduit jamais vu sur une Ducati.

La prise d’air à hauteur variable constitue une autre première pour une Ducati usine, optimisant ainsi l’admission à travers le régime et donnant un avantage significatif en matière de puissance et de maniabilité. Les corps d’injection ovales complètent le système de carburation, chacun étant équipé de deux injecteurs : un au-dessus du papillon et le second en dessous.

Ce concentré de solutions techniques avancées — absolument uniques sur le marché supersport — fait du Desmosedici Stradale un moteur comme aucun autre dans le monde de la moto.

Caractéristiques techniques :

– V4 à 90° – 1,103 cm³
– Alésage/course : 81 x 53,5 mm
– Rapport de compression 14:1
– Puissance maximale supérieure à 210 ch à 13 000 tr/ min
– Couple maximal supérieur à 120 Nm de 8 750 à 12 250 tr/ min
– Vilebrequin à contre-rotation
– Séquence d’allumage de type Twin Pulse, manetons décalés à 70 °
– Conforme aux normes Euro 4
– Distribution desmodromique, double arbre à cames en tête, quatre soupapes par cylindre
– Embrayage multidisque servo à bain d’huile
– Lubrification du carter semi-sec avec quatre pompes à huile : une d’arrivée et trois de retour
– Injection via quatre corps (52 mm de diamètre) et conduits d’admission à hauteur variable
– Boîte de vitesses 6 rapports avec système DQS up/down
– Intervalle d’entretien : tous les 24 000 kms

source: MotoGP.com

Share