«

»

Août 26

F2 – Spa, Course 1 : Charles Leclerc écrase la concurrence

Victoire par plus de 25 secondes d’avance…
Leclerc soars to feature victory in Spa

Le ciel est menaçant au moment où les pilotes sortent des stands pour aller se positionner sur la grille, mais il ne pleut pas et la piste est sèche. Deuxième sur la grille, Nicholas Latifi connaît malheureusement un problème et ne peut prendre sa place aux côtés du poleman, Charles Leclerc. Le Canadien ne prend même pas le départ de la voie des stands.

Au départ, Rowland bondit bien de sa troisième place et attaque Leclerc, les deux se touchent à la sortie de La Source et Rowland perd un bout de son aileron avant en touchant la roue arrière gauche du pilote PREMA. Derrière, De Vries et son coéquipier Malja se touchent aux Combes, heureusement sans dommage. King est contraint à l’abandon suite à une crevaison et la voiture de sécurité virtuelle est mise en place pour un tour.

Quatrième, Fuoco est parti en pneus mediums et est sous la menace de Markelov, lui même suivi de près par Malja. En tête, Charles Leclerc creuse l’écart à chaque tour sur Rowland, qui est pour sa part hors de portée de Ghiotto, troisième.

Oliver Rowland choisit de changer de pneus le plus tôt possible – soit dès l’ouverture de la voie des stands au sixième tour – et il est le premier à le faire. Le Britannique ressort en fin de peloton avec pour l’instant une piste claire, ce qui lui permet d’être le plus rapide en piste. En dixième position, Albon a créé un bouchon et la bataille fait rage avec Boschung, Ferrucci et Nato notamment. Rowland remonte vite sur eux et perd l’avantage de ses pneus neufs, bloqué derrière Jeffri.

Ghiotto et De Vries choisissent de changer de pneus au neuvième tour, tandis que les chronos de Leclerc restent stables et que le Monégasque préfère donc continuer. Ce même tour, Markelov dépasse Fuoco et s’empare de la deuxième place. Charles Leclerc passe en pneus mediums au dixième tour et parvient à ressortir devant Nato (qui ne s’est pas encore arrêté) et surtout Rowland. Le Britannique de DAMS s’aide du DRS et passe le Français.

Pendant ce temps, Charles Leclerc signe le meilleur tour en course en 1.58.721 : il est à présent huit secondes devant Rowland. Markelov et Fuoco occupent les deux premières places et doivent encore s’arrêter aux stands pour passer en pneus tendres. L’Italien de PREMA effectue justement son arrêt obligatoire au quatorzième tour et Markelov l’imite un tour plus tard.

Charles Leclerc a donc repris la tête de la course, 14 secondes devant Rowland, alors qu’il reste dix tours. Markelov et Fuoco sont ressortis des stands 6è et 7è, derrière De Vries. Avec ses pneus tendres neufs et l’aide du DRS, Markelov passe sans grandes difficultés les Racing Engineering de De Vries et Malja.

Leclerc accroit encore son avance en tête, qui est de 18 secondes au 19è tour. Fuoco et ses pneus tendres passent De Vries, mais l’Italien doit se méfier car il est surveillé par la direction de course pour avoir trop coupé la piste. Markelov attaque ensuite son équipier Ghiotto mais l’Italien résiste bien pour l’instant. Fuoco réussit lui à doubler Malja.

Le tour suivant, Ghiotto ne peut rien faire et doit s’incliner face aux pneus frais et au DRS de Markelov : à quatre tours du drapeau à damiers, voilà le Russe troisième, à la chasse de Rowland qui est huit secondes devant. A deux tours de la fin, Markelov s’est rapproché à 3 secondes 6 du Britannique et à l’entame du dernier tour il n’y a plus que 1 seconde qui sépare les deux hommes. Rowland est en difficultés avec ses pneus mediums vieillissants et Markelov attaque de tous les côtés.

La fin de course entre Rowland et Markelov est incroyable et Artem Markelov prend la seconde place juste sur la ligne, en étant passé sur le côté de la piste.

Avec la pole, le meilleur tour en course et la victoire, Charles Leclerc fait le plein de points au championnat pour l’instant en Belgique. Markelov est donc deuxième devant Rowland. Ghiotto est quatrième devant Fuoco et les deux Racing Engineering de Malja et De Vries. Huitième, Sette Camara s’élancera en pole demain. Merhi et Nato prennent les derniers points.

Par Camille Komaël

http://motorsport.nextgen-auto.com

Share