«

»

Août 23

2017 Formula 1 Pirelli Belgian Grand Prix

62e édition, 50e à Spa-Francorchamps 

course-02-2008-09-0712e manche du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA – 2017

À propos du Grand Prix de Belgique :

La Belgique accueillit le 5e Grand Prix de l’histoire du championnat du monde, en juin 1950. Seulement quatorze pilotes prirent le départ de l’épreuve disputée sur les routes des Ardennes, sur un circuit reliant les communes de Stavelot, Malmédy et Francorchamps.
Long alors d’un peu plus de 14 kilomètres, le tracé avait été utilisé dès le début des années 20. La première édition comptait trente-quatre tours.

L’appellation « Grand Prix de Belgique » fut utilisée à compter de 1925.

À part les deux éditions (1972 et 1974) disputées sur le tracé disparu de Nivelles à proximité de Bruxelles et les dix autres présentées à Zolder, en territoire flamand, Spa Francorchamps a accueilli le Grand Prix de Belgique à   quarante-neuf reprises, de 1950 à 1970, en 1983 et depuis 1985.

De 1950 à 1984, le Grand Prix de Belgique était au calendrier au printemps ou au début de l’été. Par la suite, il est devenu un rendez-vous de fin d’été, fin août ou début septembre.

Les amateurs canadiens se souviennent évidemment de la triste journée du 8 août 1982 alors que sur le circuit de Zolder, Gilles Villeneuve perdait la vie lors de la séance de qualifications.

Les pilotes belges ont connu peu de succès devant les leurs. La dernière présence au podium d’un fils du pays remonte à 1968 alors que Jacky Ickx mena sa Ferrari à une 3e place. Précédemment, Paul Frère, 2e en 1956 et Olivier Gendebien, en 1960 avait respectivement terminé en 2e et 3e place.

D’ailleurs, Jacky Ickx (72 ans) est de loin la grande légende belge de la F1, ayant disputé cent quatorze épreuves, obtenu treize pole positions et apparu au podium à vingt cinq reprises dont huit fois comme vainqueur.

Deux de ses victoires, il les a obtenues au Canada en 1969 et 1970. Il a aussi triomphé aux 24 heures du Mans, été champion de Can-Am et a remporté le Rallye-Raid Paris-Dakar.

Pendant plusieurs années, le circuit de Spa situé à quelques kilomètres de la frontière allemande a été fréquenté par les supporteurs de Michael Schumacher. Désormais, ce sont plutôt les autres voisins de la Belgique, les Néerlandais, qui s’y présentent en grand nombre pour leur nouveau héros, Max Verstappen.

Stoffel Van Doorne (McLaren Honda) devrait être le premier Belge à disputer son Grand Prix national depuis Jérôme d’Ambrosio qui se présenta à Spa en 2011, au volant d’une Marussia Virgin, se qualifiant 20e et terminant 17e. Lewis Hamilton tentera d’inscrire une 4e position de départ en Belgique et ainsi faire aussi bien que Fangio, Prost et Senna.

Räikkönen et Vettel ont réussi l’exploit à une reprise chacun. Ferrari a obtenu la position de tête en treize occasions; McLaren, onze; Williams, neuf; Mercedes, quatre; Renault, trois; Red Bull, deux. Michael Schumacher a triomphé en Belgique a six reprises, Senna, cinq fois, Clark et Räikkönen, quatre fois; Hamilton et Vettel, deux fois; Massa et Ricciardo, une fois. Ferrari compte seize victoires en Belgique, McLaren, quatorze; Williams, quatre; Mercedes et Red Bull, trois et Renault, une.

Qualifications : samedi 26 août 14 h, heure locale; en direct à RDS à compter de 7 h 45; à TSN 5- à 7 h, à TSN 4 à 7 h 55; en rediffusion à RDS à 19 h 30.

Course : dimanche 27 août, 14 h, heure locale; avant-course en direct à RDS à compter de 7 h 30; en direct à TSN 2 à compter de 7 h, à TSN 4-5  à 7 h 55 ; en rediffusion à RDS2  à 21 h 30.

Circuit de Spa-Francorchamps, Stavelot, Belgique, 7,0004 km, 19 virages, deux zones DRS

44 tours pour 308,052 km, record du tour : 1:47,263 par Sebastian Vettel (Red Bull Renault) 2000

Résultats de 2016 :

Première ligne de la grille : Nico Rosberg (Mercedes) 1:46,744   —   Max Verstappen (Red Bull Tag Heuer) 1:46,893

Course : 1. Nico Rosberg (Mercedes) 2. Daniel Ricciardo (Red Bull Tag Heuer) 3. Lewis Hamilton (Mercedes)

Meilleur tour : Lewis Hamilton (Mercedes 1:51,583

Quelques anniversaires : 25 août : En 2001, à l’âge de 77 ans, décédait une des légendes du sport automobile et de la Formule 1, Ken Tyrrell, fondateur de l’écurie du même nom.

27 août : Ce dimanche, Gerhard Berger, vainqueur au Canada en 1992, fêtera ses 58 ans. Mark Webber aura 41 ans et on pourra se souvenir que cinquante and plus tôt, en 1967, Sir Jack Brabham remportait sur le circuit de Mosport la première édition du Grand Prix du Canada.

28 août : Au lendemain du Grand Prix de Belgique, Valtteri Bottas célèbrera son 28e anniversaire de naissance.
200e Grand Prix d’Hamilton et possible 68e position de départ :

À Spa-Francorchamps, Lewis Hamilton disputera normalement son 200e Grand Prix en carrière et du coup s’installera au 17e rang de l’histoire, tout juste derrière Jean Alesi (201) et Nelson Piquet père (204). Rappelons que l’Anglais est toujours en quête de sa 68e position de départ, ce qui le placerait sur un pied d’égalité au 1er rang avec Michael Schumacher.

Romain Grosjean rejoint Patrick Tambay :

Dimanche en Belgique, Romain Grosjean devrait disputer un 114e Grand Prix, rejoignant Patrick Tambay. Resteront encore devant lui six concitoyens français dont évidemment Alesi, le plus actif des fils de l’Hexagone.

Vettel et Senna :

En Hongrie, Sebastian Vettel a mené un Grand Prix pour la 85e fois de sa carrière. Il a aussi remporté une 29e victoire après être parti de la position de tête, ce qui lui fait autant de réussites de ce type que le grand Ayrton Senna. D’autre part, la prochaine fois qu’il saura se retrouver en tête d’un Grand Prix, il aura réussi l’exploit aussi souvent que ce même Ayrton Senna.

Fernando Alonso et son 23 meilleur tour :

À Budapest, Fernando Alonso a célébré ses 36 ans en s’offrant le tour le plus rapide en course, ce qu’il avait réussi la dernière fois à Monza, l’an passé. C’était son 23e « meilleur tour » en carrière, ce qui le place à égalité avec des champions tels que Juan Manuel Fangio et Nelson Piquet père.

Les podiums consécutifs de Valtteri Bottas :

Le passage du jeune Finlandais au sein de l’écurie Mercedes en a fait un habitué du podium. Depuis le Grand Prix du Canada, on l’a revu sur une des marches en Azerbaïdjan, en Autriche, en Grande-Bretagne et en Hongrie… cette fois gracieuseté de Lewis Hamilton pour cinq consécutives.

S’il y retourne en Belgique, il partagera une séquence de six présences consécutives avec huit autres coureurs. Il reste improbable que Bottas ou quiconque se présente en F1 dans le futur arrive à rejoindre la marque établie par Michael Schumacher : dix-neuf podiums consécutifs.

Ferrari… tout juste derrière Renault : À deux-cent treize reprises, un moteur Renault (en faisant abstraction d’un apparenté Playlife propulsant Benetton en 1998) a permis à une pilote et son écurie de s’installer en position de tête. La prochaine position de tête d’un moteur Ferrari permettra à la firme italienne de rejoindre la Française au 1er rang.

50 ans de F1 au Canada… Saviez-vous que?

Dans chaque bulletin de la saison 2017, nous vous présentons des statistiques portant sur l’histoire de notre Grand Prix du Canada. Depuis 1967, 27 coureurs se sont présentés au pays pour y disputer le Grand Prix du Canada sans jamais réussir à prendre le départ.

Six sont rentrés bredouilles à deux reprises et un, le Français Yannick Dalmas a vécu pareil « voyage blanc » en trois occasions.
Réserver ses places pour 2018 : Tous les amateurs qui souhaitent assister à l’édition 2018 du Formula 1 Grand Prix du Canada, les 8, 9 et 10 juin 2018, qu’ils aient été présents ou non en 2017, peuvent désormais commander leurs places dans la tribune de leur choix ou en admission générale.

On peut effectuer directement les commandes sur le site Web de l’événement au www.gpcanada.ca ou en composant le 514 350-0000, tous les jours de la semaine, entre 8 h et 20 h.

source: Sandrine Garneau-Le Bel – GP du Canada

Share