«

»

Août 17

WRC : Hyundai évoluera à domicile lors du Rallye d’Allemagne

Et vise la victoire pour le retour sur asphalte

Hyundai-i20 coupe 2017 - photo Hyundai MotorsportHyundai Motorsport aura l’ambition de s’imposer lors du Rallye d’Allemagne, pour le retour du WRC sur asphalte.

Le précédent rendez-vous sur cette surface, lors du Tour de Corse en avril, avait permis à l’équipe de signer la première de ses trois victoires déjà conquises en 2017.

La manche allemande du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA (WRC) est la dixième du calendrier. C’est également l’épreuve à domicile de Hyundai Motorsport, dont l’usine est installée à un peu plus de deux heures de route du parc d’assistance. Montrer la voie

Sur les routes d’une première victoire acquise en 2014, l’équipe s’est toujours montrée performante en Allemagne. Thierry Neuville et Dani Sordo sont montés à deux reprises sur le podium avec un doublé en 2014, mené par le Belge, puis les deuxième et troisième places l’an passé, avec l’Espagnol devant.

L’édition 2017 promet d’être encore plus importante pour Hyundai Motorsport.

Thierry Neuville mène le classement du championnat avec 160 points, à égalité avec le tenant du titre Sébastien Ogier.

Les trois équipages, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, Dani Sordo et Marc Martí et Hayden Paddon et Seb Marshall voudront rebondir après un Rallye de Finlande compliqué, afin de relancer l’équipe dans la course au titre des constructeurs.

Retour sur asphalte

Le Rallye d’Allemagne est entré au calendrier du Championnat du Monde en 2002 après avoir été une manche du Championnat d’Europe depuis 1982. Même si l’itinéraire a évolué cette année, l’épreuve conserve son unique combinaison d’asphaltes : des tortueuses routes dans les vignobles aux pistes cimentées du camp militaire de Baumholder avec ses Hinkelstein, en passant par les allonges dans la campagne.

Le parc d’assistance quitte Trêves pour Bostalsee. La cérémonie de départ et une super-spéciale auront lieu jeudi à Saarbrücken. Avec 309,17 km chronométrés, le Rallye d’Allemagne est l’un des parcours les plus courts du calendrier. Mais les 21 spéciales promettent du grand spectacle.

Afin de préparer cet important rendez-vous, chaque équipage a pu tester la Hyundai i20 Coupé WRC en configuration asphalte, significativement différente de l’option terre utilisée ces derniers mois. Deux jours à Baumholder en juillet ont été suivis par quatre journées dans les vignobles au début du mois d’août.

Michel Nandan, Team Principal :

« Le Rallye d’Allemagne est l’un des temps forts de la saison de Hyundai Motorsport. Nous jouons à domicile et c’est une belle occasion de nous rapprocher de ceux qui travaillent dur à Alzenau. Nous revenons sur asphalte après une longue, et globalement positive, série sur terre.

Nous avons éprouvé quelques difficultés en Finlande, mais nous sommes déterminés à rebondir en Allemagne où nous avons décroché un doublé en 2014 et un double podium l’an passé.

Nous ne proclamons pas que nous serons en mesure de rééditer cette performance, surtout avec le niveau de compétitivité actuel du championnat, mais c’est notre objectif. Avec Thierry en tête du classement, nous sommes tous très motivés à l’idée de signer un bon résultat pour l’équipe. »

Les notes des équipages : Paddon / Marshall (Hyundai i20 Coupé WRC n°4)

En Allemagne, Hayden Paddon et Seb Marshall disputeront leur premier rallye mondial sur asphalte ensemble. Le duo a déjà montré son potentiel sur terre en Pologne et il tentera de rapidement s’adapter à cette autre surface.

Hayden Paddon :

« Le Rallye d’Allemagne est une manche unique avec quasiment trois épreuves regroupées en une. Nous passons dans les vignes, des routes plus normales et dans le camp militaire de Baumholder. C’est un défi intéressant. Nous allons utiliser ce rallye pour nous mettre en confiance et progresser sur asphalte. Être aussi prêt de l’usine d’Alzenau est un élément de motivation supplémentaire. »

Les notes des équipages : Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 Coupé WRC n°5)

Leader du championnat, Thierry Neuville a remporté plus de rallyes que quiconque cette saison avec des succès sur l’asphalte corse et sur les terres argentine et polonaise. Avec son copilote Nicolas Gilsoul, il tentera de conforter son avantage en Allemagne où il a déjà décroché une victoire et une troisième place ces trois dernières années.

Thierry Neuville :

« L’Allemagne est un rendez-vous qui nous est généralement favorable, aussi bien en tant qu’équipage qu’en tant que team. Nous avons beaucoup de bons souvenirs, surtout notre première victoire avec Hyundai Motorsport en 2014. Arriver en tête du championnat est une expérience nouvelle, mais je suis impatient d’ouvrir la route. J’espère que nous serons assez compétitifs pour accentuer notre avance en tête du championnat. Ce ne sera pas facile, mais je sais que nous pouvons nous battre devant. »

Les notes des équipages : Sordo / Martí (Hyundai i20 Coupé WRC n°6)

Dani Sordo et Marc Martí ne cachent pas leur impatience de retrouver l’asphalte après avoir conquis une troisième place lors du Tour de Corse. L’équipage espagnol a terminé à deux reprises à la deuxième place du Rallye d’Allemagne avec Hyundai Motorsport en 2014 et 2016. Leur objectif sera encore de monter sur le podium, leur troisième de la saison et leur troisième en Allemagne en quatre ans.

Dani Sordo :

« Je suis heureux de piloter la Hyundai i20 Coupé WRC sur asphalte après une si longue série de rallyes sur terre. Nous avons connu des hauts et des bas lors des récentes épreuves, alors j’espère être plus régulier et marquer de gros points lors des prochains rendez-vous.

Le Rallye d’Allemagne est une belle épreuve avec des spéciales compliquées. Les WRC version 2017, plus larges, vont peut-être être difficiles à manier dans les portions les plus étroites au cœur des vignes. Il faudra aussi garder un œil sur la météo. Je suis optimiste et prêt à partir à la chasse pour monter sur le podium. »

Le Rallye d’Allemagne en un coup d’œil

La seconde manche sur asphalte du calendrier est composée de 21 spéciales pour un total de 309,17 kilomètres chronométrés.

La première journée se déroulera dans les vignobles mosellans, sur des routes très étroites ponctuées d’innombrables épingles. Pour cette édition, trois passages dans la super-spéciale de WadernWeiskirchen sont au programme.

Samedi, les concurrents partiront vers Baumholder pour affronter Panzerplatte, ses multiples revêtements et les Hinkelstein, d’énormes pierres installées le long des routes.

Dimanche, l’itinéraire évoluera sur des routes proches des frontières française et luxembourgeoise et d’autres sections proches du parc d’assistance de Bostalsee, dont la nouvelle Power Stage St Wendeler Land.

source: http://nextgen-auto.com

Share