«

»

Août 16

Didier Schraenen et l’équipe ÉNERGIE Dodge STCH RDS

Au pied du podium au Grand Prix de Trois-Rivières

2016-08-13_1203Schraenen tentait ce week-end d’ajouter d’autres trophées à sa collection de 16 podiums au Grand Prix de Trois-Rivières dans le cadre des neuvièmes, dixièmes et onzièmes épreuves du Formula Tour 1600 Groupe STCH présenté par ToyoTires.

« Nous avons encore une fois prouvé que nous étions dans le coup lors de la séance de qualification. Longtemps premier durant la session, on a dû se contenter du quatrième rang à 18 centièmes de seconde de la pole. C’est incroyablement compétitif cette saison.

Lors de la première épreuve, je m’attendais a une course avec beaucoup d’action mais les positions sont demeurées les mêmes jusqu’à la toute fin, du moins pour les quatre premiers. J’ai eu une belle bataille avec Roman (De Angelis).

2017-08-12_0740

Je pensais bien l’avoir eu quand je lui ai fait l’intérieur au virage 2 mais sa sortie a été meilleure que la mienne et je l’ai poursuivi sans jamais pouvoir le doubler pendant 24 tours de piste. Ni lui, ni moi n’avons fait la moindre erreur. Disons qu’il a bien mérité ce podium. »

Michel Bonnet remportait la première épreuve devant Parker Thompson, le gagnant des deux épreuves au Grand Prix du Canada, devant Roman De Angelis. Dans la deuxième course, Didier partait à nouveau quatrième sur un circuit encore humide après une averse. Les premiers tours furent assez mouvementés.

Didier Schraenen s’emparait de la troisième après avoir doublé Bonnet à la sortie du virage 2 en direction de la porte Duplessis. De Angelis parti cinquième le surprenait au freinage du Depailler.

Au 8ème tour, une neutralisation regroupait le peloton. À la relance, Bonnet volait le départ pour passer de la cinquième à la deuxième place. Il glissait par la suite à la quatrième position devant Schraenen qui terminera cinquième. Bonnet sera pénalisé d’un ridicule trois secondes pour son geste; pénalité qui n’affectera en rien le classement. Czaczyk l’emporte devant De Angelis et Thompson.

Pour la troisième épreuve du week-end Didier Schraenen partait cinquième. Michel Bonnet était à nouveau en pole mais sa course ne durera que quelques mètres. En se déportant légèrement vers sa gauche, sa roue arrière touche à la roue avant droite de la voiture de Parker Thompson qui avait décidé de ne pas se tasser.

La manœuvre dangereuse de Thompson, encore une fois, ne sera pas sanctionnée. Bonnet frappe violement le mur et le pauvre Marc-Antoine Cardin, qui faisait un retour au Formula Tour 1600 Groupe STCH, le percute de plein fouet.

« Au départ j’ai choisi l’intérieur et je me suis porté à la hauteur de Czaczyk. » de dire Didier.

«J’ai vu l’accrochage du coin de l’œil et je suis sorti du coin 1 en deuxième place. Victime d’une crevaison puis d’une sortie de piste, Thompson abandonnera aussi, non sans avoir causé une neutralisation qui a de nouveau ramené le peloton tout juste derrière moi.

À la relance le Polonais m’a surpris au freinage au bout du droit. Puis je fus victime de l’inexpérience et de la fougue d’un pilote qui pensait qu’on pouvait surprendre et doubler quelqu’un à la porte Duplessis dans des conditions normales.

Disons que j’ai été vraiment surpris; quand il m’a harponné… Une durite de radiateur avait été brisée et j’ai dû abandonner. C’est vraiment malheureux car un podium nous aurait permis de prendre la troisième place du championnat.

Au lieu de ça, on est toujours cinquième à un point de Guillaume Archambault et à 15 de Jacob Astren qui terminera troisième de l’épreuve derrière Czaczyk et De Angelis, dans l’ordre également au championnat. Seulement 17 points les séparent.

Heureusement j’ai reçu beaucoup d’encouragements de la foule à ma descente de voiture ce qui a mis un baume à ma grande déception de ne pouvoir ramener un des magnifiques trophées du GP3R cette année. J’avoue aussi avoir été déçu que la direction de course ait manqué l’occasion de passer un message clair quant aux comportements en piste. Je ne blâme pas les jeunes, mais bien ceux qui les laisse faire. »

Les trois prochaines épreuves du Formula Tour 1600 Groupe STCH présenté par Toyo Tires se tiendront dans une dizaine de jours à Calabogie en Outaouais lors de la Classique Ted Powell. Ce sera la deuxième fois seulement que Didier Schraenen et l’équipe ÉNERGIE Dodge STCH RDS évolueront sur le circuit Ontarien.

Didier Schraenen compte sur l’appui de la radio ÉNERGIE et ses dix stations à travers la province, des concessionnaires Chrysler Dodge Jeep et Ram du Québec, du Groupe STCH spécialisé dans le transport et la logistique, de RDS, le Réseau des Sports ainsi que Ideal Protein, Les Camions Granby, Groupe Richer, Lettram Design Plus, Motul Lubrispec, Perry Performance et Compétition, Transports Guy Mahoney, SH Karting, Fix Auto St-Hyacinthe, Dynatech, MÉCAR, CMV Monoplaces et les vêtements MSI.

source: communiqué Didier Schraenen

Share