«

»

Août 15

Red Bull n’est pas à la place espérée pour Christian Horner

Christian Horner, Team Principal de Red Bull Racing, fait le point à la pause estivale sur les performances de son équipe

2016-06-10-16-01-05Face à Mercedes et Ferrari en lice pour le titre mondial, Red Bull Racing compte un bilan en deçà de ses espérances après la première partie de saison 2017.

Le duo Daniel Ricciardo – Max Verstappen n’a pu décrocher qu’un seul succès, à mettre l’actif de l’Australien à Bakou. De son côté, le prodige néerlandais n’a pu épingler qu’un seul podium en Chine, n’arrivant pas à concrétiser les espoirs placés en lui après la saison 2016.

En cause, notamment des problèmes techniques, comme ses deux soucis moteur au Canada et en Azerbaïdjan.

Pourtant, malgré ce bilan comptable en demi-teinte, Christian Horner, Team Principal de la structure de Milton Keynes, reste satisfait des progrès de son équipe.

« Après un début difficile, nous avons réussi, depuis l’entame de la saison européenne, à prendre un nouvel élan, souligne Horner. Nous arrivons à la pause estivale avec six podiums, en comptant une victoire, et nous sommes troisième.

Je pense que l’aspect le plus remarquable est la façon dont la voiture s’est développée, en particulier, comme je l’ai dit, depuis l’Espagne. Et dans les courses récentes, nous avons commencé à être très compétitifs. Je pense que l’équipe travaille très bien collectivement. »

Remettre les compteurs à zéro

Le responsable de Red Bull Racing confesse toutefois que la position de son écurie face à ses deux rivales Mercedes et Ferrari reste en deçà de ses attentes en début de saison.

La seconde moitié de championnat pourrait toutefois mieux convenir aux RB13, sur certains tracés où les qualités du châssis britannique pourraient primer. « Nous obtenons plus de performance sur la voiture, et il y a des pistes qui nous conviendront et nous continuerons à pousser jusqu’à la dernière course à Abou Dhabi. »

Il y a un grand écart entre nous et les voitures devant, mais il y a des occasions dans les courses restantes et nous allons essayer de faire ce que nous pouvons et, évidemment, les leçons que vous apprenez s’appliquent pour l’année prochaine.

Je pense que nous ne sommes pas où nous voulions être, mais nous travaillons fort pour avancer. Je pense que nous allons aborder la deuxième moitié de la saison comme une remise à zéro et voir ce que nous pouvons réaliser au cours des neuf prochains grands prix. »

source: Autohebdo.fr

Share