«

»

Août 13

Morbidelli contrôle l’#AustrianGP à Spielberg

Franco Morbidelli a triomphé pour la septième fois de la saison au Red Bull Ring après avoir battu Álex Márquez et Tom Lüthi.
Franco Morbidelli Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS) a arraché une nouvelle victoire avec maestria en Autriche, sa septième de l’année. Álex Márquez (EG 0,0 Marc VDS) et Tom Lüthi (CarXpert) ont pourtant tout donné pour vaincre l’Italien, mais leurs tentatives sont restées vaines.

Morbidelli a en effet bondi de la première ligne pour virer en tête au premier freinage, suivi de près par son coéquipier Márquez, Lüthi et le poleman Mattia Pasini (Italtrans Racing Team). Fabio Quartararo (Pons HP 40), qualifié en sixième position, se retrouvait coincé entre Xavi Vierge (Tech3 Racing) et Lorenzo Baldassarri (Forward Racing Team). Le Niçois n’a pas pu éviter la collision, laquelle impliquait également Xavier Siméon (Tasca Racing Scuderia Moto2) ou encore Sandro Cortese (Dynavolt Intact GP).

Installé aux commandes, Morbidelli menait les hostilités devant Márquez, Lüthi et Pasini tandis que Francesco Bagnaia (Sky Racing Team VR46) pointait au cinquième rang, à quelques encablures de son compatriote, accompagné par la KTM de Miguel Oliveira (Red Bull KTM Ajo). Brad Binder, coéquipier de ce dernier au sein du team Red Bull KTM Ajo, était sixième à un peu plus d’une seconde suivi d’Isaac Viñales (BE-A-VIP SAG Team) et de Takaaki Nakagami (Idemitsu Honda Team Asia). L’Espagnol partait malheureusement à la faute peu avant la mi-course.

Alors que Pasini perdait peu à peu du terrain sur ses adversaires, Oliveira enchaînait les tours jusqu’à s’emparer de la quatrième place. Bagnaia figurait un peu plus en retrait derrière ses deux rivaux.

En tête, la lutte faisait rage entre Márquez et Lüthi, laquelle permettait à Morbidelli de maintenir son rythme. À huit tours du drapeau à damier, Lüthi s’est défait de Márquez pour tenter de déloger le leader. Mais le pilote helvétique commettait quelques erreurs… Oliveira et Márquez faisaient ainsi la jonction tandis que Morbidelli prenait quelque peu le large.

Oliveira, qui assistait au combat en observateur, était victime d’un violent highside dans le huitième virage mettant un terme à sa remontée spectaculaire. Seuls, Lüthi et Márquez menaient une lutte à couteaux tirés pour se départager les deux dernières marches du podium. Le pilote ibérique profitait d’une nouvelle goutte d’eau commise par le Suisse pour aller inscrire 20 points supplémentaires au classement général ; Lüthi devant se contenter de la troisième place. Bagnaia échouait au pied du podium non loin devant son compatriote Pasini. Nakagami se voyait crédité de la sixième position alors que Binder finissait premier représentant KTM en terres autrichiennes.

Morbidelli conforte encore davantage son leadership au général puisqu’il compte désormais 26 points d’avance sur Lüthi avant le prochain rendez-vous britannique à Silverstone.

Auteur motogp.com

 

Share