«

»

Août 07

Martin Truex Jr. va au bout de son réservoir !

Il enlève sa quatrième victoire de la saison

Martin Truex - photo - Sean Gardner- Getty Images 2017 est clairement la saison de Martin Truex Jr. en Monster Energy NASCAR Cup Series qui domine comme jamais dans la division reine de la NASCAR.

Sur le Watkins Glen International il enlève sa quatrième victoire de la saison et consolide sa place de leader du classement général.

Jusqu’au bout Martin Truex Jr. a tremblé, mais le pilote de la Furniture Row Racing a économisé tout le carburant qu’il pouvait et a réussi son pari pour gagner la course de Watkins Glen, sa seconde course routière en carrière après Sonoma en 2013.

Déjà solidement installé en tête du classement général, l’équipe n°78 a tenté le pari de la consommation en cette fin de course des I Love New York 355. Une stratégie risquée puisqu’il fallait boucler près de 40 tours, alors que la fenêtre de carburant était estimée entre 30 et 35 tours, mais qu’importe, Martin Truex Jr. est assuré de participer aux playoffs dans un peu plus d’un mois, alors ce genre de risque peut être pris par la Furniture Row Racing et cela a payé, puisqu’il ajoute cinq points de bonus supplémentaire à son capital des playoffs.

Malgré tout, Martin Truex Jr. se sera fait peur jusqu’au bout, notamment dans l’avant-dernier virage de la course, lorsqu’il a bloqué sa roue avant gauche au freinage, permettant à Matt Kenseth de se rapprocher au plus près de la Toyota Camry n°78. Malheureusement pour le pilote de la Joe Gibbs Racing il n’a pas été en mesure de faire le dépassement pour la gagne et reste donc en danger dans l’optique d’une qualification pour les playoffs.

« C’était très stressant. J’ai confiance en Cole (Pearn), je sais ce qu’il fait. Cela faisait longtemps que je voulais gagner. Je venais ici quand j’étais petit avec mon père. C’est une grande victoire pour Cole. Je suis très heureux d’aller sur la Victory Lane. J’ai simplement fait ce que mon chef d’équipe m’a dit de faire. »

– Martin Truex Jr.

Les deux premiers segment de la course se sont déroulés sans la moindre neutralisation, mais la stratégie est déjà entrée en ligne de compte. Alors qu’une grande partie des leaders s’est arrêtée à la fin du premier segment, tous sont restés en piste après le deuxième segment remporté par Daniel Suárez, une première pour lui cette saison.

À quarante tours de la fin, un problème de pneumatique de David Ragan contraint les officiels à sortir le drapeau jaune pour la troisième fois de la journée. Alors qu’il est impossible de rallier l’arrivée de la course sans avoir à revenir aux stands, tous les leaders ou presque se ruent dans la voie des stands. Contraint de passer aux stands quelques tours avant la neutralisation pour une vibration consécutive à un contact avec Kyle Busch lors de la relance, Brad Keselowski ne rente pas lors de cette neutralisation et relance la course en première position.

Si Clint Bowyer fait partie des pilotes qui tentent d’économiser du carburant et réussir à boucler les deux tours qui lui manquent pour aller jusqu’au drapeau à damier, d’autres choisissent de ne pas économiser et repasser par la voie des stands, c’est notamment le cas, de Kyle Larson ou encore Joey Logano qui s’arrêtent dans le dernier tiers de l’épreuve. D’autres comme Chase Elliott, Kasey Kahne ou encore Kyle Busch attendent les dix voire les cinq derniers tours pour repasser par la voie des stands.

Brad Keselowski et Ryan Blaney ont eu aussi tenté le pari de la consommation, mais cela ne leur a pas réussi puisqu’ils ont dû abandonner la tête de la course, respectivement à quatre et trois tours de la fin.

Sous le drapeau à damier, Martin Truex Jr. s’impose finalement devant Matt Kenseth, Daniel Suárez, Denny Hamlin, Clint Bowyer, Kurt Busch, Kyle Busch, Ryan Blaney, AJ Allmendinger et Erik Jones pour le top-10.

Au classement général Martin Truex Jr. compte désormais 116 points d’avance sur Kyle Busch alors qu’il ne reste que quatre courses à disputer durant la saison régulière. Avec cette victoire, il porte à 34 le nombre de points de bonus acquis cette année, dix-huit de plus que son plus proche rival dans ce domaine, Jimmie Johnson.

La prochaine course de la saison se déroulera sur le Michigan International Speedway, un ovale de deux miles qui devraient encore une fois faire la part belle aux moteurs Toyota, qui ont montré tout au long de cette saison, une certaine aisance lorsqu’il fallait de la puissance.

Par Geoffroy LETTIER

Photo – Sean Gardner- Getty Images

US RACING – Toute l’actualité de la NASCAR et des sports automobiles américains

Share