«

»

Août 07

F1 – Villeneuve : Bottas ne méritait pas qu’on lui redonne sa place

Lors du Grand Prix de Hongrie

2017-06-08_0238

Jacques Villeneuve a apprécié ce qu’il a vu sur le Hungaroring la semaine dernière.

Ce militant farouche d’une F1 sans fioriture a été ravi de la course. Il explique son point de vue sur les stratégies adoptées par les deux écuries qui se disputent le titre cette année.

Selon le Canadien, le Grand Prix de Hongrie prouve que ses critiques antérieures de la Formule 1 était fondées : en effet, il trouve que la course a été excitante, même si finalement, il ne s’est pas passé grand chose sur la piste.

« Qu’est-ce que cela montre ? Que nous n’avons pas besoin de dépassements artificiels, » affirme-t-il à Motorsport-Magazin.

« Nous n’avons pas besoin du DRS. Nous n’avons pas besoin de présenter un spectacle factice. Tout est déjà là. Laissez les pilotes nous le montrer. C’est tout. »

Le changement de position a été au centre de la course au Hungaroring, que ce soit du côté de Mercedes, qui a rétabli les positions initiales entre ses pilotes, et Ferrari qui ne l’a pas fait.

« Je ne comprends pas Mercedes, car Bottas ne le mérite pas. Il était à 8 secondes derrière et il ne pouvait pas tenir le rythme, alors que Lewis était en mesure d’aller plus vite, bien qu’il était coincé dans le trafic. Donc, il n’a pas mérité de reprendre sa place. Mais sur ce coup, Lewis a été un véritable gentleman. Le fait qu’il ait fait cela prouve qu’il est un grand homme. Il l’a aussi fait parce qu’il est triple champion du monde. S’il ne détenait aucun titre et qu’il avait eu à ce moment-là sa toute première chance, alors, il n’aurait peut-être pas repris sa position initiale derrière Bottas. »

« Ferrari a elle pris un énorme risque. Mais cela a payé. Car Kimi avait Vettel devant lui et il pouvait utiliser son DRS pour se protéger de Lewis. Cela a apporté à Ferrari le doublé. Si Kimi avait été devant Vettel, ce dernier n’aurait pas eu de DRS, car Kimi aurait été loin devant. Alors, Lewis aurait pu doubler Vettel, ce qui aurait apporté à Ferrari seulement la première et la troisième place. Donc un énorme risque mais cela a marché. C’était un super travail de leur part à tous. »

Par Elisabeth Nay

http://motorsport.nextgen-auto.com

Share