«

»

Août 01

F1 Les statistiques après le Grand Prix de Hongrie

arton119252-1170fRed Bull a moins roulé que McLaren

Kimi Räikkönen a manqué de peu la victoire dimanche. C’est une habitude pour lui en Hongrie : en 15 épreuves disputées, il a fini à 6 reprises à la 2e place.

Personne d’autre que lui n’a signé plus de podiums sur ce Grand Prix : 8 (comme à Bahreïn). Kimi Räikkönen compte désormais autant de podiums à Budapest que Michael Schumacher et Ayrton Senna.

C’était le premier doublé de la Scuderia en Hongrie depuis 2004 – performance établie grâce à Michael Schumacher et Rubens Barrichello.

D’ailleurs, le vainqueur du Grand Prix de Hongrie n’a jamais été sacré champion du monde à la fin de la saison. La dernière fois que la malédiction a été brisée ? 2004 avec la victoire de Schumacher, champion à la fin de la saison. Mauvais ou bon présage pour Vettel ?

Chez Mercedes, Valtteri Bottas a obtenu son 5e podium consécutif. C’est la plus longue série en cours sur la grille. Lewis Hamilton n’a signé qu’un podium lors des quatre dernières courses à l’inverse, mais c’était une victoire à Silverstone.

Pour la sixième fois en onze courses, Red Bull n’a vu qu’une de ses voitures à l’arrivée. Les monoplaces autrichiennes ont parcouru 4 518 km en course cette année, le total le plus faible du plateau, soit 1 975 km de moins que Mercedes, le meneur en la matière.

McLaren est, sans surprise, la deuxième équipe à avoir limé le moins le bitume en course. Mais l’écurie Woking a marqué des points en Hongrie avec ses deux voitures, une première en 2017. Stoffel Vandoorne est pour la première fois rentré dans le top 10 depuis sa pige à Bahreïn l’an dernier.

Fernando Alonso a signé son meilleur résultat de l’année avec sa 6e place – son meilleur résultat en F1 depuis sa 5e place à Austin, l’an dernier. Depuis huit saisons, l’Espagnol a toujours marqué des points à Budapest (et lors de 12 de ses 16 participations.)

En fin d’épreuve, à la surprise générale, Alonso a aussi signé son 23e meilleur tour de sa carrière, et seulement son deuxième depuis 2013. C’était alors en Italie, et il était en pneus frais – ce n’était pas le cas dimanche.

Ocon n’a jamais abandonné cette saison et en est donc à 100 % de distance de course possible accomplie. Cela fait 20 fois que le Français voit l’arrivée d’un Grand Prix.

Le dernier homme qui avait marqué un point pour Force India au Hungaroring ? C’était en 2011, et c’était un certain Paul Di Resta ! L’Ecossais a disputé chez Williams son premier Grand Prix depuis 1345 jours !

Mais en 1982, Jan Lammers avait établi une performance plus impressionnante encore. Le Néerlandais avait patienté 3767 jours avant de redisputer un Grand Prix, entre le Grand Prix des Pays-Bas 1982 et le Grand Prix du Japon 1992. Patience et longueur de temps…

Felipe Massa n’avait raté aucune course depuis la fin de saison 2009, achevée en Hongrie suite à son accident en qualifications. C’était donc la première fois depuis le Grand Prix de Saint Marin 1982 qu’aucun Brésilien n’était au départ sur la grille.

Alexandre Combralier

http://motorsport.nextgen-auto.com

 

Share