«

»

Juil 01

Rossi et son avenir au-delà de 2018

L’Italien dévoile ce qui le ferait rester en piste et sa façon de s’y préparer

Valentino Rossi Ciao Le Mans!! Nous avons discuté après le podium la semaine dernière au sujet de cette saison incroyable et de son caractère imprévisible.

Le Championnat est très serré. Selon toi, pourquoi est-ce le cas cette année ?

Pour tout un tas de raisons, je pense. Tout d’abord, les motos. Les performances des machines sont similaires. Certaines sont particulièrement rapides sur certains tracés et connaissent plus de difficultés sur d’autres.

Week-end après week-end, la donne change du tout au tout. Nous savons que le niveau des pilotes est très élevé et beaucoup sont en pleine forme cette année. Il y a (eu) beaucoup de surprises avec un bon nombre de pilotes que nous n’attendions pas aux avant-postes, tous capables de gagner.

Cela révèle un excellent niveau. Pour ceux qui suivent, je pense que c’est incroyable ; pour nous, c’est difficile !

À l’entame d’un week-end, il est parfois difficile d’avoir une idée sur ceux qui seront plus forts. Est-ce cela a changé ta manière d’aborder un Grand Prix ?

Oui. Selon moi, la grande différence réside dans le fait qu’habituellement, après sept ou huit courses, vous commencez à comprendre vos rivaux, votre principal adversaire. Vous essayez alors de rouler à votre meilleur niveau tout en l’évaluant. Tout change chaque week-end et tous les pilotes du Championnat sont bons. Vous devez donc donner votre maximum.

Rossi : « Si je suis compétitif, je continuerai »

Le nonuple Champion diu Monde confiait qu’il continuerait au-delà de 2018 s’il était toujours compétitif.

Après huit courses, nous avons déjà assisté à cinq vainqueurs différents. Le système de points introduit en 1993 est très serré. Quelle sera la clé pour décrocher le titre cette année ?

La situation change beaucoup et a encore changé en comparaison à la saison dernière… surtout depuis Barcelone l’an dernier. Nous avions déjà eu neuf vainqueurs différents, c’était incroyable. Cette année, nous en avons cinq en huit courses. Je pense que la clé est de gagner lorsque cela est possible, quand la moto et les pneus fonctionnent très bien. En même temps, il faut essayer de ne pas commettre d’erreurs durant les week-ends difficiles.

Nous devons être francs avec toi… nous savons que ton contrat prendra fin en 2018, mais nous sentons que tu n’iras nulle part ailleurs. Comment pourrais-tu prendre ta retraite en étant aussi compétitif ? Tu es encore l’un des protagonistes du Championnat !

Quand j’ai signé ce contrat, j’ai pensé que c’était peut-être le dernier, mais je n’en étais pas certain. Cela dépend de beaucoup de choses. Je déciderai en début de saison prochaine, mais si je suis encore compétitif et capable de gagner, je veux continuer.

Valentino, une dernière question. Après 21 ans dans cette discipline, tu es la figure emblématique du MotoGP™. Nous pouvons donc penser que ce n’est pas uniquement la passion qui te garde ici. Tu acceptes toutes les entrevues et tu parles à tous les fans avec toujours autant d’enthousiasme et d’énergie. Comment y parviens-tu ? Un week-end comme Assen peut-il aider ?

Oui, bien sûr. Quand vous décrochez de bons résultats, tout est plus simple, mais la passion de courir à moto et de faire partie de ce sport à un si haut niveau est excellent. Parfois, vous en oubliez l’effort que cela représente, les voyages, les déplacements, les heures aux aéroports et tout le reste, car une c’est une excellente passion.

source: motoGP.com

 

 

Share