«

»

Juin 21

Carey est ’fier’ du retour des Grands Prix de France et d’Allemagne

Todt se réjouit aussi

Grand Prix de France Le calendrier provisoire de la saison prochaine a été dévoilé hier, et deux Grands Prix historiques feront comme prévu leur retour : celui d’Allemagne et surtout celui de France, au Castellet.

Le déclin des courses européennes est ainsi quelque peu stoppé, ce qui est conforme aux ambitions initiales de Liberty Media.

Les nouveaux propriétaires américains du sport ont toujours annoncé qu’ils voulaient renforcer la F1 dans son cœur historique : le Vieux Continent.

« Nous sommes fiers de pouvoir confirmer que les Grands Prix d’Allemagne et de France se tiendront en 2018 » s’est réjoui Chase Carey.

Le président de la FIA, Jean Todt, est particulièrement bien placé pour apprécier les choix de Liberty.

« C’est sympathique de voir la France et l’Allemagne de retour au calendrier, puisque la course automobile est une tradition riche dans ces deux pays. »

Le calendrier provisoire est habituellement dévoilé en septembre. Liberty a donc voulu prendre de l’avance par rapport à l’ère Ecclestone. Chase Carey s’en explique.

« Nous voulions boucler le calendrier de l’an prochain tôt, afin que tout le monde ait plus de temps pour se préparer. Nous y avons réussi grâce à notre coopération étroite avec la FIA. »

Ce calendrier n’est néanmoins pas sans susciter quelques inquiétudes. Non seulement il sera très chargé, avec 21 courses au programme, mais, pour la première fois dans l’histoire de la F1, il comporte trois courses d’affilée en trois semaines.

« Personnellement, je pense que c’est trop » s’est permis de critiquer le néo-retraité Jenson Button.

Les présences du Grand Prix de Chine comme de celui de Singapour demeurent toutefois incertaines, suite à des accords qui restent à finaliser avec la FOM.

Le calendrier pourrait donc compter 19 courses seulement au final.

source: nextgen-auto.com

Share