«

»

Juin 18

24 Heures du Mans: De nouveaux problèmes pour Porsche au Mans

Dernières Nouvelles

2017-06-18-0008Encore un coup du destin est venu frapper la Porsche 919 Hybrid n°1 de tête juste après le début de la 21e heure de course, et s’est terminé par un arrêt après la seconde chicane des Hunaudières.

Album photo Flagworld

André Lotterer qui était au volant a reporté à son équipe au stand qui n’y avait plus de pression d’huile et on lui a demandé d’éteindre le moteur.

Le triple vainqueur au Mans à essayer de ramener la voiture aux stands en utilisant seulement les batteries mais avait presqu’un tour complet de 13,629km a effectuer et était donc trop loin.

L’Oreca n°38 de Jackie Chan DC Racing n°38 est désormais le nouveau leader mais la Porsche 919 Hybrid n°2 rattrape son retard suite à son problème de moteur avant, et n’est désormais qu’à deux tours du leader.

source: fiawec.com

2017-06-15-0186

Après 16h – Signatech Alpine Matmut à l’attaque pour le podium

L’Alpine A470 n°35 (Panciatici / Ragues / Negrão) passait à travers les pièges de la nuit des 24 Heures du Mans pour émerger en quatrième position de la catégorie LMP2. Rapide et régulière, la n°36 (Dumas / Menezes / Rao) progressait régulièrement au classement : au pointage de sept heures, elle était douzième.

Après une cascade de rebondissements parmi les candidats à la victoire absolue, les voitures de la catégorie LMP2 progressaient au classement général. Ainsi, au cap de la mi-course, l’Alpine A470 n°35 occupait la troisième place de sa catégorie et surtout la quatrième du classement général.

Cette position était toutefois liée aux arrêts décalés entre les prétendants au podium. Alors que le jour se levait, l’Alpine était quatrième des LMP2, à quelques dizaines de secondes de ses prédécesseurs.

Auteurs d’une course sans faute, Nelson Panciatici, Pierre Ragues et André Negrão affichaient leur combativité en se montrant bien décidés à conquérir une place sur le podium.

Peu après 23h00, la n°36 marquait un arrêt d’une dizaine de minutes, qui permettait à l’équipe Signatech Alpine Matmut de solutionner un problème électronique causant des coupures moteur.

Dès lors, Matt Rao, Romain Dumas puis Gustavo Menezes alignaient les tours rapides pour revenir progressivement au classement. Vingtièmes du LMP2 à minuit, ils étaient douzièmes sept heures plus tard…

Avec le lever du soleil, les tribunes se garnissent tandis que le mercure augmente rapidement. Il reste huit heures – soit le tiers de la course – avant de connaître le dénouement de ces 85e 24 Heures du Mans !

Philippe Sinault, Team Principal Signatech Alpine Matmut
« La nuit a été plutôt calme, malgré une multitude d’incidents provoquant des ‘slow zones’. Les pilotes ont dû composer avec ces neutralisations, mais nous avons maintenu notre position d’attente avec la n°35. Les trois voitures classées devant nous sont un tout petit peu plus rapides pour l’instant, mais nous arrivons à maintenir l’écart grâce à une bonne stratégie. Nous sommes dans le match pour la fin de course. Très rapide, la n°36 a effectué une belle remontée au cours de la nuit. Désormais, nous ne pouvons plus tabler que sur des faits de course pour progresser au classement avec cette voiture. »

Signatech Alpine Matmut n°35
André Negrão
« C’était une longue nuit, au cours de laquelle nous n’avons rencontré aucun problème. Nous avons un bon rythme et nous attaquons pour essayer de monter sur le podium. Au petit matin, la piste est particulièrement rapide mais il faut éviter de faire une grosse erreur à cause de la fatigue ou du soleil levant. Il y a encore huit heures à courir et nous allons continuer à nous battre. »

Signatech Alpine Matmut n°36
Matt Rao
« Nous avons été capables d’afficher un bon rythme au cours de la nuit. En ce qui me concerne, c’était assez difficile car il y avait beaucoup de trafic à gérer. Dans le même temps, nous ne voulions pas prendre de risques après nos mésaventures du début de course. Nous espérons voir le drapeau à damiers avec le meilleur classement possible. »

Classement LMP2 après 16 heures
1. Jackie Chan DC Racing n°38 – 37 tours
2. Vaillante Rebellion n°13 +1’31’’808
3. Vaillante Rebellion n°31 +1 tour
4. Signatech Alpine Matmut n°35 +1 tour
5. United Autosports n°32 +2 tours
12. Signatech Alpine Matmut n°36 +15 tours

Après 8h – Alpine dans le peloton de tête

Au tiers des 24 Heures du Mans, l’équipe Signatech Alpine Matmut est dans le peloton de tête de la catégorie LMP2. L’Alpine A470 n°35 (Panciatici / Ragues / Negrão) occupait la 5e place à 23 heures. Toujours en course, la n°36 de Dumas / Menezes / Rao était pointée à dix tours des leaders.

Alors que la nuit est tombée sur la Sarthe, la 85e édition des 24 Heures du Mans prend une nouvelle dimension. Auparavant, une cascade de rebondissements et de faits de course ont rythmé les huit premières heures de course.

Après avoir perdu deux tours en début de course (tout-droit de Gustavo Menezes), l’Alpine A470 n°36 rencontrait de nouvelles difficultés. Lors du troisième relais de Romain Dumas, l’équipe constatait un problème de boite de vitesses et demandait à son pilote de s’arrêter. Au stand, les mécaniciens Signatech Alpine Matmut changeaient la pompe à huile de boîte et la voiture repartait après une demi-heure, à dix tours des premiers. Par la suite, la n°36 rencontrait de nouveaux soucis avec des coupures moteur et Gustavo Menezes devait s’arrêter pour que l’équipe tente de réparer.

Les forces bleues reposent donc sur l’Alpine A470 n°35, dont la progression s’avérait plus linéaire au cours de la soirée. Après Nelson Panciatici, André Negrão et Pierre Ragues faisaient preuve de la même combativité pour consolider une place dans le top 5, dans le même tour que les leaders.

Certes, un peu de temps était perdu avec un arrêt au stand supplémentaire, provoqué par une alarme défectueuse pendant les relais d’André Negrão. L’effet était toutefois atténué par les multiples neutralisations sous régime de ‘slow zone’.

Philippe Sinault, Team Principal Signatech Alpine Matmut
« Il semblerait que le problème de pompe à huile de boîte de vitesses de la n°36 soit une conséquence du tout-droit de Gustavo en début de course. En essayant de sortir du bac à gravier avec la marche arrière, cela a provoqué de dégâts qui ont empiré au fil des heures. Nous en avions profité pour changer le boîtier électronique du moteur, car les pilotes devaient composer avec des coupures. Cela n’a toutefois pas suffit à faire disparaître le problème. Nos chances reposent désormais sur la n°35. Nous restons concentrés et vigilants, la course est encore très longue. »

Signatech Alpine Matmut n°35
Pierre Ragues
« Nous sommes plutôt dans une bonne position. Au volant, j’ai trouvé qu’il était difficile de garder la concentration : avec toutes ces ‘slow zones’, ce n’est pas évident de gérer la température des freins et des pneus, la consommation de carburant… Tout cela génère du stress qui a contribué à ce que je fasse quelques petites erreurs. Le plus important est d’être dans le sillage des premiers. Nous allons faire le maximum pour rester au contact ! »

Signatech Alpine Matmut n°36
Romain Dumas
« Nous sommes évidemment tous très déçus. Ces vingt-quatre heures risquent de paraître très longues. Gustavo a fait une petite erreur, cela peut arriver. Malheureusement, les conséquences ont été plus grandes avec le problème de boîte de vitesses. Nous n’avons plus rien à espérer, mais nous allons rouler pour l’équipe qui a fait un super travail. Ce serait bien de voir l’arrivée. »

Classement LMP2 après 8 heures
1. Vaillante Rebellion n°13 – 122 tours
2. Vaillante Rebellion n°31 +10’’499
3. Jackie Chan DC Racing n°38 +1 tour
4. CEFC Manor TRS Racing n°25 +1 tour
5. Signatech Alpine Matmut n°35 +1 tour
6. Graff n°40 +1 tour
7. CEFC Manor TRS Racing n°24 +2 tours
8. United Autosports n°32 +2 tours
19. Signatech Alpine Matmut n°36 +11 tours

Après 2h – Un début de course très chaud pour Alpine

La 85e édition des 24 Heures du Mans débutait sur un rythme élevé, avec de nombreux faits de course dans toutes les catégories.
À l’issue des deux premières heures, l’Alpine A470 n°35 de Panciatici / Ragues / Negrão occupait la septième place de la catégorie LMP2.

Après un tout-droit qui lui coûtait deux tours, la n°36 de Menezes / Dumas / Rao se lançait quant à elle dans une remontée épique !

Avec une température avoisinant les 30°C, la chaleur s’invitait sur la grille de départ des 24 Heures du Mans. À 15h00 pile, le drapeau signalant le départ était agité par Chase Carey, le président de Formula One Group.

Aussitôt, l’équipe Signatech Alpine Matmut rentrait dans le match. Dès la fin du premier tour, les Bleus avaient progressé par rapport à leurs positions sur la grille : Nelson Panciatici (Alpine A470 n°35) était septième, tandis que Gustavo Menezes (Alpine A470 n°36) occupait la neuvième position.

Mais après 21 minutes de course, un premier rebondissement survenait avec Gustavo Menezes qui tirait tout droit dans le bac à sable de virage de Mulsanne ! La voiture ne subissait aucun dommage, mais l’aide des commissaires était indispensable pour la remettre sur la piste. L’Américain regagnait les stands pour passer le volant à Matt Rao.

Reparti en 59e position du classement général, le Britannique ne tardait pas à remonter toutes les GT. Après deux heures de course, l’Alpine A470 occupait la 24e place du général (19e LMP2). Cette chevauchée s’accompagnait d’une gestion précautionneuse des pneumatiques, qui permettait à Matt d’effectuer quatre relais avec le même train de gommes dures.

Comparativement, la course de la n°35 était bien plus calme. Nelson Panciatici effectuait un triple relais en début de course. Il passait ensuite le volant à André Negrão, qui se maintenait en septième position de la catégorie.

Philippe Sinault, Team Principal Signatech Alpine Matmut
« Ces deux premières heures ont été marquées par de multiples rebondissements, mais il est encore trop tôt pour voir la course se dessiner. Les quatre premiers sont partis sur un rythme très élevé. Il pourrait être tentant de se lancer à leur poursuite, mais nous préférons rester sur notre tableau de marche. La n°35 est à sa place : Nelson a fait un très bon début de course et André a désormais pris le relais. Concernant la n°36, la situation est plus compliquée après le tout-droit de Gustavo. Nous avons modifié notre stratégie en conséquence et Matt a bien joué son rôle avec un quadruple relais. »

Classement LMP2 après 2 heures
1. Vaillante Rebellion n°31 – 31 tours
2. Vaillante Rebellion n°13 +17’’936
3. Jackie Chan DC Racing n°38 + 20’’368
4. CEFC Manor TRS Racing n°24 +1 tour
5. Jackie Chan DC Racing n°37 +1 tour
6. CEFC Manor TRS Racing n°25 +1 tour
7. Signatech Alpine Matmut n°35 +1 tour
19. Signatech Alpine Matmut n°36 +2 tours

source: renault.com, alpinecars.com

Share