«

»

Juin 12

La 4e place reste satisfaisante pour Vettel

Après une course difficile, ça l’est

2017-06-10_1300 Sebastian Vettel a perdu gros au moment du départ, hier, au Grand Prix du Canada.

Album photo Flagworld

En se laissant surprendre par Max Verstappen, le pilote Ferrari a perdu des places mais aussi un aileron avant et toute chance de lutter pour la victoire.

L’Allemand revient, à froid, sur sa course.

« Le moment clé a évidemment été le départ pour moi. Mon impulsion sur la grille a été bonne, ce n’est pas comme si j’avais fait une erreur, mais cela aurait pu encore mieux se passer. Cependant, la piste n’offrait pas assez d’adhérence, je l’avais déjà remarqué lors du tour de formation, » explique Vettel.

« Je me suis mis alors dans le sillage de Lewis et au même moment, j’ai vu que Bottas a fait un très bon départ et qu’il voulait s’insérer. A ce moment-là, Max Verstappen a tenté sa chance à l’extérieur, il voulait passer tout le monde, et il a réussi à le faire. »

« Hélas il n’a pas vu mon aileron avant. Mais c’est vraiment difficile dans ce genre de situations, je ne lui fais aucun reproche, » précise le quadruple champion du monde.

« Je n’avais pas de place… si j’avais freiné plus tard, j’aurais percuté Hamilton, si j’avais freiné plus tôt, j’aurais abandonné. Cela n’a pas fonctionné pour moi. »

Tous les fans se sont demandés pourquoi Ferrari ne rappelait pas tout de suite Vettel au stand pour changer son aileron avant. Pensait-il que ça allait tenir ? Pas du tout selon l’Allemand.

« Nous n’avons pas tout de suite vu ce qui s’était passé, d’où le changement tardif d’aileron. De ce fait, l’arrêt au stand a duré 10 secondes de plus que d’habitude. J’avais effectivement la sensation que la voiture roulait de manière étrange. Nous aurions dû le remarquer plus tôt. »

Vettel a ensuite attaqué pendant plus de 55 tours pour remonter du fond du peloton jusqu’à la 6e place, derrière les Force India.

« Les deux Force India étaient très rapides dans les lignes droites. Mais j’ai réussi à les passer grâce à mes gommes plus fraiches. Peut-être qu’il m’a manqué un tour pour rattraper Ricciardo. La vitesse de pointe était là pour pouvoir finir 3e, mais pour la 1ère ou la 2e place, ce n’était pas suffisant. Lors dune telle journée, la 4e place reste satisfaisante. »

Mercedes semble avoir repris sa marche en avant ce week-end, avec de bons résultats en qualifications et en course cette fois. Vettel ne s’en inquiète pas.

« Mercedes a été forte durant la course et au pu contrôler le Grand Prix. Mais nous aurions pu avoir un meilleur résultat ici. Le prochain Grand Prix, Bakou, est une toute autre piste avec un caractère qui lui est propre. Même si, l’année dernière, nous avons eu des difficultés là-bas, je pense que nous serons performants cette année avec notre voiture. »

source: nextgen-auto.com

Share