«

»

Juin 04

Les pilotes IndyCar remettent Hamilton en place

Hamilton ne s’est pas fait des amis en IndyCar

20170326-099 Les pilotes d’IndyCar n’ont pas du tout apprécié une remarque de Lewis Hamilton laissant entendre que le niveau de la discipline était faible.

Lewis Hamilton ne s’est pas fait des amis en IndyCar. Suite à l’engagement de Fernando Alonso à Indy 500 avec McLaren-Andretti-Honda, le pilote Mercedes a eu une remarque malheureuse rapportée par L’Équipe où il s’est interrogé sur le niveau de la discipline après que son ancien coéquipier a décroché la 5e position sur la grille de la plus grande course américaine.

Tony Kanaan, qui fera ses débuts aux 24 Heures du Mans les 17 et 18 juin en remplaçant Sébastien Bourdais sur la Ford GT n°68 de Chip Ganassi Team USA, a été le premier à réagir.

« Ce type a roulé dans une équipe qui est restée sur deux titres l’an dernier et il a fini 2e. Je ne pense pas qu’il puisse dire grand-chose », a déclaré le Brésilien engagé en IndyCar avec le Chip Ganassi Racing.

James Hinchcliffe, le pensionnaire du Schmidt Peterson Motorsports, a pris le relais.

« C’est amusant d’entendre des commentaires sur le niveau de notre discipline par quelqu’un qui n’a qu’à affronter trois autres voitures », a ajouté le Canadien.

Graham Rahal, le pensionnaire du Rahal Letterman Lanigan Racing qui s’est imposé dans la première course de Detroit (Michigan), a également voulu revenir sur les propos de Lewis Hamilton.

« Il a fallu que je fasse le maximum pour que je garde mon calme en entendant ça, a avoué Graham Rahal. Sur l’ensemble de sa carrière en F1, il n’a eu à affronter que deux voitures, quatre au maximum. Nous en sommes au 7e vainqueur différent en autant de courses cette saison. Ça n’arrive pas dans d’autres championnats en sport automobile. »

« Je ne peux pas imaginer ce que ça fait d’arriver à chaque meeting en me disant que tout ce que j’ai à faire, c’est battre mon coéquipier et m’imposer. Ça n’arrive jamais ici, a ajouté Graham Rahal.

Il suffit de mettre Scott Dixon dans une Mercedes et Lewis se retrouvera bien embêté. Ce ne serait peut-être pas le cas avec moi, mais je suis sûr de moi en ce qui concerne Scott Dixon. »

source: Autohebdo.fr – Jacques-Armand Dupuis

Share