«

»

Avr 21

Une française en Angleterre, une anglaise en France !

Simon Gachet a vécu un week-end de Pâques bien rempli

Simon Gachet 16 Le seul clash de dates entre ses deux programmes 2017 lui a heureusement laissé la possibilité de disputer la totalité de la manche britannique de la European Le Mans Series avant de rejoindre le circuit de Nogaro.

Au volant de leur Ligier JS P3, Simon et ses équipiers du team Panis-Barthez Compétition ont marqué les points de la 9ème place à Silverstone.

Le pilote Isérois a en revanche totalement manqué de réussite pour ses débuts en Championnat de France FFSA GT avec la McLaren 570S GT4 alignée par Energy by ART.

ELMS : la 16 méritait mieux

La manche d’ouverture de l’ELMS a eu lieu à Silverstone comme l’an passé. Simon a retrouvé la catégorie LMP3, l’équipe Panis-Barthez Compétition et Eric Debard.

Le troisième élément de l’équipage, Theo Bean, est arrivé des Etats-Unis avec le prologue de l’ELMS à Monza pour unique expérience européenne. Après des essais libres studieux et un 2ème temps encourageant à la clé, Simon s’attaque aux qualifications qu’il boucle avec le 4ème temps de la catégorie.
Egalement chargé du premier relais, il se retrouve hors piste dans la confusion du départ et perd une dizaine de places. Sa remontée est interrompue par un problème de cartographie moteur qui entraîne une consommation plus forte que prévue.

Simon doit s’arrêter au bout de 46 minutes seulement. Ce décalage contraint en outre la Ligier #16 à ravitailler une fois de trop. Elle perd plusieurs places et se classe 9ème.

Simon : « Nous manquions de vitesse dans la première séance libre mais le team a trouvé la solution. Nous pensions donc jouer devant en qualification. Pour bénéficier d’une piste claire, je me suis positionné assez tôt en bout de pitlane mais le temps que le feu passe au vert, les pressions des pneus n’étaient plus idéales.

Ma 4ème place en LMP3 sur la grille n’avait rien de catastrophique, par contre la sortie de piste du premier virage m’a fait perdre beaucoup de temps. Par la suite, j’ai fait de beaux dépassements et Eric comme Theo ont produit d’excellents relais. Dommage que le « splash » de trop en fin de course nous ait coûté quelques places. »

FFSA GT : panne de réussite

Simon a attaqué les Coupes de Pâques dimanche matin directement par les qualifications, scindées en deux parties de 15 minutes, une par pilote. Bruno Hernandez s’est qualifié 20ème pour la course 1 et Simon 19ème pour la course 2 à cause d’une séance interrompue au plus mauvais moment. Malheureusement, le duo n’a pu marquer aucun point à cause d’un problème électrique le dimanche et d’un accrochage le lundi.

Simon Gachet:

« Je suis arrivé dimanche à 2 heures du matin. Afin de « tâter » le grip de la piste, je suis parti dans ma séance de qualification avec les pneus de Bruno pour un tour seulement. Puis je suis rentré pour monter mon train de pneus neufs. Le drapeau rouge a été brandi alors que je n’avais bouclé qu’un seul tour lancé.

Le problème électrique de la course 1 nous a fait perdre plus de deux tours et le lendemain, je n’ai pu atteindre le deuxième virage ! Le positif pour moi dans ce championnat de France FFSA GT, c’est de travailler avec une des meilleures équipes du plateau. Pour la performance, on en saura plus à Pau ! »

Direction Monza

La prochaine destination de Simon, les 13 et 14 mai, sera le circuit de Monza où il avait établi le meilleur temps de la cinquième séance du Prologue de la European Le Mans Series à la fin du mois de mars. La semaine suivante, il sera au Grand Prix de Pau, qui accueillera le deuxième rendez-vous du championnat de France FFSA GT.

source: Romane Didier Presse

Share