«

»

Avr 18

Difficile de ne pas avouer le fiasco de Bahreïn chez McLaren

Rien de bon à garder

2017-02-24 - McLaren-Honda MCL32 launch McLaren déçoit depuis maintenant cinq ans mais a tout de même réussi un exploit, celui d’aggraver son cas, course après course !

Fernando Alonso n’était pas dans le rythme dimanche à Bahreïn alors que l’autre MCL32 a subi son troisième problème moteur du week-end et n’a pas pris le départ.

« Que puis-je dire ? » se désole Eric Boullier.

« Fernando a échoué à finir tandis que Stoffel a carrément échoué à prendre le départ. C’était une mauvaise journée pour l’équipe et il n’y a aucune raison de dire le contraire ».

« Le week-end de Stoffel a atteint son paroxysme de malchance quand, lors du tour de mise en grille, son moteur a subi un défaut de pression d’eau alors qu’il avait déjà eu des problèmes de MGU-H vendredi.

Nous n’avons pas eu d’autre choix, en conséquence, que de ne pas lui faire prendre le départ. Malgré la frustration de cette série de problèmes, il a rejoint nos ingénieurs dans le garage afin d’offrir son soutien et ses conseils, c’est un gars bien ».

« Fernando a encore fait une course courageuse en domptant sa voiture malgré un déficit de vitesse de pointe jusqu’à ce que quelque chose se produise dans le 55e tour. Avec les problèmes déjà rencontrés ce week-end, nous avons décidé de le faire abandonner.

Nous devons trouver le problème. Nous sommes déçus d’avoir signé une performance aussi mauvaise pour nos invités de Bahreïn dont la course a été très bien organisée. Cette 13e édition en fait désormais l’un des événements les plus appréciés du calendrier ».

Chez Honda, on essaie encore de garder la tête haute, sans vraiment y croire. Le moteur Honda rendait près de 15 km/h en ligne droite et a connu quatre pannes en trois jours. Un bilan qui parle de lui-même.

« Nous avons encore eu une journée décevante » avoue Yusuke Hasegawa. « Le problème rencontré par Stoffel est encore sous enquête interne mais nous pensons qu’il était similaire à celui de vendredi. Fernando a fait une belle course en dépit des circonstances avec de beaux dépassements.

A deux tours de l’arrivée, il y a eu un souci sur sa voiture. Nous avons deux journées d’essais à Bahreïn, nous voulons améliorer la fiabilité du moteur et ses performances en testant des pièces améliorées ».

source: nextgen-auto.com

Share