«

»

Mar 20

Carey explique pourquoi Ecclestone a été écarté si rapidement par Liberty

Une incompatibilité stratégique

Chase Carey - photo WR12 -Nextgen-Auto Bernie Ecclestone mène depuis plusieurs jours une offensive médiatique visant à dénoncer la manière avec laquelle il a été écarté de la F1 par Liberty Media.

Son remplaçant à la tête de la discipline, Chase Carey, est donc sorti de son silence pour répondre aux attaques de Bernie.

Pour Carey, il était devenu simplement urgent de passer à une direction moins autoritaire et centralisée. Mais il a tout de même essayé de s’entendre avec Ecclestone, promet-il…

« J’ai essayé d’avoir l’esprit ouvert pour au moins prendre une décision fondée sur ce que j’avais vu, entendu, plutôt que de faire un choix prédéterminé par l’instinct.

L’instinct ? Cela aurait signifié que le sport pouvait être un one-man show, et Bernie l’a dirigé comme dans un one-man show pendant des décennies.

Je l’ai observé. J’ai regardé comment il contrôlait chaque décision, jusqu’aux accès aux paddocks. Et il a semblé vraiment difficile qu’il pourrait changer, après avoir agi ainsi pendant si longtemps. »

Bernie Ecclestone avait justement critiqué les méthodes « américaines » de Liberty, plus souple et plus ouvert sur l’accès aux paddocks.

« Nous ne parlons d’un virage de dix degrés. Nous voulons vraiment créer une nouvelle manière de faire des affaires et une nouvelle culture, avec un univers plus large à considérer. Plus l’on est rentré dans la période de transition, plus il est devenu plus clair que Bernie ne pourrait rester ».

Ecclestone aurait au moins souhaité rester une dernière année à la tête du sport. Mais Chase Carey assure que la chose était impensable étant donné la différence de philosophie entre Liberty et Bernie.

« Je suppose que c’est difficile ou malaisé pour lui de quitter la F1 puisque c’était sa vie. Je le respecte. Nous voulons clairement diriger le business d’une manière différente. »

source: nextgen-auto.com