«

»

Nov 09

FORMULA 1 Grande Prêmio do Brasil 2016

20e et avant-dernière manche de la saison 2016 et du 67e Championnat du monde annuel de F1 de la FIA

Grand Prix du Brésil - © DPPI - Frédéric Le Floch 44e Grand Prix du Brésil, 34e édition disputée à Interlagos, dans les faubourgs de São Paulo.

11, 12 et 13 novembre 2016

Qualifications : samedi  12 novembre, 14 h, heure locale; en direct à RDS à 10 h 52 HE; avant-séance en direct à 10 h à TSN 5, à 10 h 55 HE à TSN 1-2

Course            : dimanche 13 novembre, 14 h, heure locale; avant-course en direct à RDS à 10 h 30 HE; avant-course à 10 h HE à TSN 5, course à 10 h 55 HE à TSN 1, 4

Autódromo José Carlos Pace:   4,309 km, quinze (15) virages, deux (2) lignes droites et (2) endroits où peut être activé le DRS

Record du tour sur ce tracé : 1.11:473, Juan-Pablo Montoya, Williams BMW (2004) 71 tours pour 305,909 km

Résultats 2015 :
Première ligne :      PP  Nico Rosberg, Mercedes             1.11:282
2e   Lewis Hamilton, Mercedes         1.11:360

Podium    :          1er Lewis Hamilton, Mercedes
2e  Nico Rosberg, Mercedes
3e  Sebastian Vettel, Ferrari

Meilleur tour :       Nico Rosberg, Mercedes                 1.14:832

Pole positions au Grand Prix du Brésil :

6 – Senna; 3 – Barrichello, Hakkinen, Massa; 2 – Vettel, Rosberg + 5 autres; 1 – Alonso, Hamilton, Hulkenberg + 11 autres
11 – McLaren; 10 – Williams; 7 – Ferrari; 3 – Renault; 2 – Red Bull, Mercedes

Victoires au Grand Prix du Brésil :

6 – Prost; 4 – M. Schumacher; 3 – Reutemann; 2 – Vettel, Massa + 8 autres; 1 – Button, Räikkönen + 8 autres
12 – McLaren; 10 – Ferrari; 6 – Williams; 4 – Red Bull; 2 – Mercedes

Mi-novembre, avant-dernier Grand Prix de la saison, cette fois sur un des légendaires circuits du Championnat : Interlagos avec son spectaculaire virage en montée vers la ligne d’arrivée, sa cuvette et sa succession de virages lents et ses dénouements souvent dramatiques.

Certains se souviennent sûrement de l’édition 2008 où, devant les siens et malgré la victoire, Felipe Massa voyait Lewis Hamilton cueillir les points nécessaires pour lui souffler par un seul point le titre de Champion du monde.

Au pays de la samba, celui qui en est à sa dernière présence sur la piste de São Paulo avait alors vu s’évanouir ses espoirs de rejoindre au panthéon des légendes nationales les Emerson Fittipaldi, Nelson Piquet et Ayrton Senna, tous sacrés Champions du monde.

Épreuve de début de saison jusqu’en 2003, le Grand Prix du Brésil est désormais un rendez-vous automnal. Malgré le succès qu’il continue de connaître auprès des amateurs locaux, les chances qu’un pilote brésilien y connaisse du succès dans un proche avenir se sont raréfiés ces dernières années avec le départ de la retraite de Barrichello en 2011 et maintenant celui de Massa, sans compter que le jeune Felipe Nasr – bien que soutenu par une banque locale – n’est pas assuré de conserver son siège au sein de l’équipe Sauber pour la campagne 2017 et qu’aucun fils du pays n’est présentement actif en GP2.

Cette situation se présente aux Brésiliens alors que McLaren, l’équipe avec laquelle Fittipaldi (1974) et Senna (1988, 1990, 1991) ont été couronnés, célèbrera son 900e départ en Formule 1.

Lorsque Michael Schumacher et Sebastian Vettel sont entrés dans l’histoire : C’est plutôt calme sur le plan des anniversaires de naissance en cette mi-novembre, mais au cours des prochains jours, certains amateurs, certainement du côté de l’Allemagne, pourront se souvenir du 13 novembre 1994 alors que Michael Schumacher remportait, sur Benetton, le premier de ses sept Championnats du monde.

Le lendemain, 14 novembre, sur la route du retour, Sebastian Vettel pourra se remémorer son premier titre obtenu avec Red Bull – aussi le premier de l’équipe – en 2010.

Des records et encore des records pour Hamilton :

Le pilote britannique sera en quête ce week-end de sa 52e victoire en carrière, ce qui le placerait au second rang devant Alain Prost et derrière Michael Schumacher, loin devant avec quatre-vingt onze (91).

Au Mexique, Hamilton a connu un triomphe sur un 23e circuit différent, ce qui lui a permis de devancer Prost à ce chapitre et d’égaler Schumacher. Puisqu’il n’a encore jamais gagné à Interlagos, un succès au Brésil le mettrait au premier rang avec vingt-quatre (24) circuits différents.

Enfin, Hamilton disputera ce week-end son 187e Grand Prix ce qui, chez les Britanniques, le placera au second rang à égalité avec Nigel Mansell pour le plus grand nombre de départs chez les sujets d’Élisabeth II. Au premier rang se trouve David Coulthard avec 246 départs. Mais si Hamilton et Mansell sont Anglais, Coulthard est bien Écossais.

Rosberg champion ce week-end? Voici quelques scénarios qui permettraient à Nico Rosberg de devenir champion du monde au terme de l’avant-dernier Grand Prix de la saison : Rosberg gagne et Hamilton est 2e, il est 2e et Hamilton est 5e, il est 3e et Hamilton est 6e, il est 4e et Hamilton est 8e, il est 5e et Hamilton est 9e, il est 6e et Hamilton termine au mieux 10e.

Le pilote Mercedes a enregistré au Japon sa 23e victoire et rejoint Nelson Piquet au 12e rang et, puisqu’il a dû céder la victoire à son coéquipier par la suite aux États-Unis et Au Mexique, il tentera à nouveau de rejoindre le grand Fangio et de se rapprocher à un seul gain de son patron Niki Lauda, à égalité avec Jim Clark.

Enfin, au Japon, c’était la 15e fois que le fils de Keke remportait la victoire après être parti de la pole position, une fois de plus qu’Alonso et un nombre égal à Fangio et Clark. Ne lui reste plus qu’être à son tour « Champion du monde ».

Le 900e Grand Prix de McLaren : L’écurie fondée par Bruce McLaren disputera ce week-end au Brésil son 900e Grand Prix depuis 1966. Installée au second rang derrière Ferrari, l’équipe britannique a obtenu douze (12) titres des pilotes et huit (8) des équipes.

Son palmarès indique aussi que ses pilotes lui ont donné cent quatre-vingt deux (182) victoires, cent cinquante-cinq (155) positions de tête, cent cinquante-quatre (154) meilleurs tours et qu’ils sont apparus au podium à quatre cent quatre-vingt cinq (485) reprises.

Et qu’en est-il de Sauber ? L’équipe suisse est venue bien près au Mexique d’inscrire un 1er point en saison, mais ce week-end au Brésil, elle disputera un 350e Grand Prix, en excluant les années où elle fut propriété de BMW, de 2006 à 2009 inclusivement. Depuis juillet dernier, son fondateur Peter Sauber n’a plus aucun intérêt dans l’entreprise.

QUESTION QUIZ : Le circuit sur lequel est disputé ce week-end le Grand Prix du Brésil porte le nom de José Carlos Pace, le pilote originaire de São Paolo décédé dans un accident d’avion un mois après avoir disputé son Grand Prix national devant les siens. Au total, à combien d’éditions du Grand Brésil a participé Pace et quelle fut sa meilleure prestation chez lui?

La réponse : Il a disputé cinq (5) Grands Prix au Brésil et y a remporté sa seule victoire en carrière en 1975.

source : FORMULA 1 GRAND PRIX DU CANADA

Share