«

»

Oct 21

En route pour Sepang pour l’avant-dernière manche

Avec onze points d’avance

Valentino Rossi 46 - Jorge Lorenzo 99 Valentino Rossi pourrait être sacré Champion du Monde ce week-end en Malaisie en cas d’échec de Jorge Lorenzo.

Suite à l’une des courses les plus spectaculaires de ces dernières années et à la 50e victoire de Marc Márquez, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) et son coéquipier Jorge Lorenzo arrivent en Malaisie cette semaine avec seulement onze points d’écart avant la dix-septième des dix-huit manches du Championnat du Monde MotoGP™ 2015.

L’avant-dernière manche a lieu au Circuit International de Sepang, qui avait accueilli le GP de Malaisie pour la première fois en 1999 et n’a depuis jamais quitté le calendrier.

En plus d’accueillir l’un des derniers Grands Prix de la saison, Sepang est aussi l’un des principaux terrains d’entraînement des pilotes MotoGP™ et a accueilli ces dernières années deux des trois Tests Officiels précédant l’ouverture de la saison.

L’an dernier, Márquez avait remporté l’épreuve malaisienne devant Rossi et Lorenzo, qui voudra cette fois-ci terminer devant son coéquipier et s’offrir une dernière chance de jouer le titre MotoGP™ 2015 à Valence.

Rossi pourrait quant à lui décrocher son dixième titre mondial dès ce week-end, à condition de marquer au moins quinze points de plus que son rival. S’il venait à s’imposer, Rossi aurait besoin de voir Lorenzo finir à la sixième place au mieux.

S’il finissait deuxième, Rossi ne serait sacré qu’à condition que Lorenzo ne soit pas dans le Top 10 et Rossi pourrait se contenter d’une troisième place si Lorenzo ne faisait pas mieux que quinzième.

Le nonuple Champion du Monde a un palmarès exceptionnel à Sepang et s’y est imposé six fois en catégorie reine mais sa dernière victoire remonte à 2010.

Toutefois, contrairement à son rival, Rossi n’aura pas forcément besoin de s’imposer en course pour être Champion du Monde cette année et si Lorenzo venait à remporter les deux dernières épreuves, l’Italien serait assuré du titre en finissant à chaque fois deuxième derrière son coéquipier.

Ce dernier était sur le podium à Sepang lors des quatre dernières courses qui y ont eu lieu mais n’a plus gagné en Malaisie depuis sa victoire en 250cc en 2006. Lorenzo visera quoi qu’il arrive la première place ce week-end afin de reprendre le plus de points possible à Rossi avant la dernière épreuve.

Márquez (Repsol Honda) avait quant à lui remporté à Sepang l’an dernier sa première victoire au circuit depuis 2010 (125cc) et a prouvé en Australie, bien qu’il ne joue plus le titre, qu’il serait bien l’un des grands protagonistes de la fin de la saison.

Son coéquipier Dani Pedrosa s’était quant à lui imposé à Sepang en 2012 et 2013 mais avait chuté à deux reprises l’an dernier et avait dû abandonner. L’Espagnol est remonté à la cinquième place du classement général mais n’a que sept points d’avance sur Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3) et devra donc s’assurer de bons résultats sur les deux dernières courses de la saison.

Brillant à Phillip Island, Andrea Iannone (Ducati) va se retrouver sur un circuit où il n’a jamais marqué le moindre point en MotoGP™. L’Italien avait manqué l’épreuve pour cause de blessure l’an dernier et avait été contraint à l’abandon en 2013.

Il était par contre monté sur le podium de Sepang en Moto2™ en 2010, en finissant troisième. Iannone dispose d’actuellement 23 points d’avance sur Pedrosa au classement général, dont il occupe la quatrième place.

Seulement treizième en Australie, Andrea Dovizioso voudra se racheter après avoir eu son plus mauvais résultat de la saison mais sera sur l’un de ses circuits préférés et est monté deux fois sur le podium MotoGP™ de Sepang, en 2008 (2e) et en 2010 (3e).

Maverick Viñales (Team Suzuki Ecstar) a égalé son meilleur résultat en Australie et voudra continuer sur sa lancée. L’Espagnol s’était imposé à Sepang en Moto2™ l’an dernier et avait aussi gagné en Malaisie en 125cc en 2011.

Son coéquipier Aleix Espargaró était tombé l’an dernier après un contact avec Álvaro Bautista et avait fini huitième de l’épreuve en 2012.

Avec 51 points d’avance sur Cal Crutchlow (LCR Honda), Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3) est déjà assuré de finir l’année en tant que premier pilote satellite tandis que son compatriote compte dix points d’avance sur Danilo Petrucci (Octo Pramac Racing) et onze sur Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3).

Dans la catégorie Open, Héctor Barberá (Avintia Racing) conserve deux points d’avance sur Loris Baz (Forward Racing) suite à ce que les deux aient manqué les points en Australie, où Jack Miller (LCR Honda) avait été le premier pilote Open et avait fini quinzième.

La conférence de presse précédant l’ouverture du Grand Prix Shell de Malaisie a lieu jeudi à 17h, heure locale, soit 11h en France métropolitaine.

source: MotoGP.com

Share