«

»

Oct 07

WRC – Citroën reprend la 2ème place du championnat

Après le Tour de Corse

Citroën new look En plaçant ses deux voitures dans le top 6 du Tour de Corse, le Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team récupère la deuxième place du classement constructeurs du Championnat du Monde.

Kris Meeke et Paul Nagle terminent au quatrième rang à Ajaccio, devant Mads Østberg et Jonas Andersson, sixièmes.

Engagés sur une troisième DS 3 WRC, Stéphane Lefebvre et Stéphane Prévot se classent à la porte des points.

Les conditions restaient particulièrement délicates sur les routes de Corse du Sud aujourd’hui. Entre Porto-Vecchio et Ajaccio, chaque équipage a dû parcourir les trois dernières spéciales – et près de 95 kilomètres chronométrés – sans la moindre assistance.

Seules deux zones de changements de pneumatiques étaient organisées avant l’ES7 et avant la Power Stage.

Surpris par l’humidité encore présente dans certaines portions, les pilotes du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team se concentraient sur la défense de leurs positions avec l’objectif de reprendre la deuxième place du classement des constructeurs.

Parti ce matin avec seulement 6,5 secondes d’avance sur Kevin Abbring, Kris Meeke voyait son rival sortir de la route dans l’ES8. Le Britannique terminait ainsi au pied du podium, au quatrième rang.

Mads Østberg profitait de l’abandon de Kevin Abbring, mais ne pouvait résister au retour d’Hayden Paddon en fin de rallye. Le Norvégien conservait néanmoins la sixième place et marquait des points importants pour permettre à l’équipe de récupérer le deuxième rang du classement des constructeurs tout en confortant sa quatrième position chez les pilotes.

Stéphane Lefebvre continuait son apprentissage sur des routes qui font figure de référence sur asphalte. L’espoir français découvrait le pilotage de la DS 3 WRC avec une mixité de pneumatiques, croisant les Michelin Pilot Sport tendres et durs. Il atteignait l’arrivée de son premier Tour de Corse en WRC à la onzième position, à moins de 14 secondes du top 10.

Dans le cadre de son programme 2015 et pour lui permettre d’accumuler davantage d’expérience, Stéphane Lefebvre sera au départ du RallyRACC Catalunya – Costa Daurada au volant d’une DS 3 WRC.

En FIA Junior WRC, Quentin Gilbert est assuré de ne plus être rejoint en tête du classement général. Vainqueur pour la quatrième fois cette année avec sa DS 3 R3-MAX, il succède ainsi à Stéphane Lefebvre et se verra confier le volant d’une DS 3 R5 dans un programme en WRC2 la saison prochaine*.

ILS ONT DIT

Yves Matton : « L’un des objectifs de notre saison est de terminer à la deuxième place du Championnat du Monde des Constructeurs. Placer deux DS 3 WRC dans le top 6 du Tour de Corse nous permet de récupérer la deuxième position de ce classement.

Le résultat est donc satisfaisant à l’issue de cette épreuve qui s’est révélée atypique. Il nous reste deux rallyes pour conforter notre rang. En Espagne et en Grande-Bretagne, nous devrons être aussi concentrés et appliqués pour atteindre notre but. »

Kris Meeke : « Ce fut un rallye difficile avec des conditions uniques. Je n’étais pas en confiance au départ, mais l’objectif était surtout de terminer l’épreuve sans problème.

Même ce matin, nous ne nous attendions pas à avoir des routes aussi glissantes, par endroits. La quatrième place est un résultat solide. J’aurais aimé être plus rapide, mais les points étaient très importants, autant les miens que ceux de Mads. Au terme de ce rallye, nous reprenons la deuxième place du classement des constructeurs. »

Mads Østberg : « La météo a rendu la course particulièrement compliquée. Je n’avais jamais rencontré de telles conditions. Durant la première journée, nous avons surtout essayé d’atteindre l’arrivée des spéciales et ça s’est plutôt bien passé. Sur le sec, nous n’avons pas été aussi performants et nous avons perdu des places.

Notre sixième position reste un bon résultat pour les deux championnats. Affronter des chronos si longs est inhabituel, il faut gérer les freins et les pneumatiques. Désormais, nous allons nous concentrer sur le Rallye de Catalogne avec un parcours mixte. Je suis impatient de retrouver la terre après avoir manqué l’Australie. »

Stéphane Lefebvre : « Nous avons encore beaucoup appris à bord de la DS 3 WRC durant ce Tour de Corse. Les conditions étaient dantesques au cours des deux premières journées. Je n’ai pas pris de risques pour accumuler des kilomètres.

Sur le sec, nous avons pu donner un aperçu notre pointe de vitesse. Avec notre faible expérience, une météo plus favorable nous aide à montrer notre compétitivité. Malheureusement, nous avons fait une erreur qui nous coûte un top 10 dans la Power Stage. »

FILM DU RALLYE

ES7 – Sotta – Chialza (36,71 km) – Avec un départ donné à 7h25, les routes conservaient une partie de l’humidité nocturne. Sébastien Ogier signait le meilleur temps devant Jati-Matti Latvala et Andreas Mikkelsen.

Kris Meeke devançait Kevin Abbring pour conforter sa quatrième place du classement général, tandis que Mads Østberg était mis sous pression par Hayden Paddon pour le gain de la sixième position. Stéphane Lefebvre prenait plus de dix secondes à Ott Tanak pour se rapprocher du onzième rang. Dani Sordo entrait dans les points en gagnant deux positions.

ES8 – Zerubia – Martini (41,46 km) – Sortie de route de Kevin Abbring, alors cinquième du classement général. Tous ses poursuivants gagnaient une position. Hayden Paddon récupérait la cinquième place en prenant le meilleur sur Mads Østberg. Dani Sordo s’offrait le scratch devant Sébastien Ogier. Kris Meeke conservait la quatrième position et Stéphane Lefebvre continuait de réduire l’écart sur Ott Tanak avec un point en ligne de mire.

ES9 – Bisinao – Agosta Plage – Power Stage (16,74 km) – Sébastien Ogier, Robert Kubica et Jari-Matti Latvala marquaient les points bonus à l’arrivée de la Power Stage.

Dani Sordo profitait de cette dernière spéciale pour prendre la septième place du classement final, juste derrière Mads Østberg, sixième, et Kris Meeke, quatrième.

Jari-Matti Latvala s’imposait devant Elfyn Evans et Andreas Mikkelsen. En position d’entrer dans le top 10, Stéphane Lefebvre partait en tête-à-queue dans la dernière épingle et devait son contenter de la onzième place finale.

source: http://motorsport.nextgen-auto.com

Share