«

»

Avr 23

Retour en France en grande forme !

Deuxième marche du podium de la course 1 à Lédenon

Jim Pla Jim Pla et la structure de management icsport ont sans doute fait, à double titre, un choix judicieux en décidant de revenir en Porsche Carrera Cup France  au sein de l’équipe Racing Technology.

A Lédenon, où le GT Tour faisait sa rentrée, le jeune Biterrois est monté sur la deuxième marche du podium de la course 1 après avoir joué la gagne jusqu’au drapeau à damier. La course 2 n’a quant à elle pas eu lieu en raison de conditions météorologiques jugées trop défavorables.

Flashback

En 2013, Jim Pla fait son retour à la compétition en découvrant la Porsche Carrera Cup France. Le benjamin du peloton fait un parcours remarquable, en dosant fort intelligemment attaque et régularité.

Il reste en lice pour le titre jusqu’à l’ultime course et décroche finalement la médaille de bronze. Ce résultat plus qu’encourageant l’incite à explorer la piste allemande.

Le budget dont il dispose ne lui permet pas d’intégrer une des meilleures équipes de la Porsche Carrera Cup Deutschland mais Jim accumule Outre-Rhin une expérience considérable. Pour ce comeback en France, il fait donc incontestablement partie des favoris.

L’ancien double champion de France de Karting a intégré pour cette saison 2015 l’équipe Racing Technology. Son Team Manager Sylvain Noël possède une énorme expérience de la discipline. Pourtant, Jim a abordé le rendez-vous de Lédenon avec une certaine modestie.

« Deux équipes qui comptent parmi nos adversaires les plus redoutables sont venues s’entraîner sur ce circuit. J’étais donc un peu surpris quand j’ai constaté que nous étions parfaitement dans le coup dès les essais libres. Mon coéquipier et moi-même avons signé les 1er et 3ème temps. Nous étions donc partis sur de bonnes bases ! »

Si le plateau de la Porsche Carrera Cup France est moins pléthorique que celui de son homologue allemande, elle peut rivaliser en terme de compétitivité.

Ainsi, à la fin de ces essais libres du vendredi, les quatre premiers n’étaient séparés que par 87 millièmes et pas moins de 11 pilotes étaient regroupés en moins d’une seconde.

Aux essais qualificatifs, Jim réédite son 3ème temps en devançant cette fois son coéquipier. Le tour de formation lui offre un petit coup de pouce, sous la forme d’un problème technique qui élimine le poleman.

« Je me suis retrouvé avec un emplacement vide devant moi sur la grille. Hélas, je n’en ai pas profité, je suis arrivé en 4ème position à la sortie du Triple Gauche, où j’ai passé Gounon. Au sixième tour, Palette et moi avons trouvé l’ouverture pour dépasser Lapierre. Les autres n’arrivaient pas à suivre notre rythme alors nous avons pu nous battre pour la victoire sans retenue.

J’ai réussi à le doubler à l’entrée de l’épingle de la Carrièrrasse mais il m’a recroisé à la sortie. Puis, j’ai entendu un bruit bizarre : l’embrayage venait de lâcher, ce qui ne pénalise pas vraiment la performance, mais le temps de comprendre, Stephen avait pris quelques longueurs. Je suis revenu dans son sillage et je lui ai mis la pression dans les deux derniers tours mais sans trouver une bonne opportunité de dépassement. »

Ecart sur la ligne : 2 dixièmes de seconde !

A l’image de ces passes d’arme, la course fut spectaculaire et passionnante. Malheureusement, les spectateurs de Lédenon ont été privés du « match retour », le climat ayant décidé de gâcher la fête dominicale. « Pour une première course, cette 2ème place est un bon résultat, le team a vraiment bien travaillé et je ne peux qu’être confiant pour la suite. »

La suite conduira la caravane de la Porsche Carrera Cup France et du GT Tour dans la Sarthe les 2 et 3 mai. Au Mans, sur le circuit Bugatti, Jim avait signé il y a deux ans la pole position pour ses débuts officiels au volant d’une 911…

source: Romane Didier

Share