«

»

sept 08

Grand Am : Le suspense reste entier

Avec dix pilotes regroupés en cinq points en tête du classement

Grand-Am - photo © Grand AmIl est difficile d’établir à ce stade un favori pour le titre avant l’avant-dernière manche de la saison des Rolex Series du championnat Grand Am, disputée ce week-end sur le circuit de Laguna Seca.

Jamais, depuis la création des Rolex Series il y a onze ans, la lutte pour le titre ne s’était avérée aussi serrée.

Après avoir renoué avec la victoire au Kansas, Max Angelelli et Jordan Taylor (Corvette DP Wayne Taylor Racing) ont repris la première place du championnat, devant Christian Fittipaldi (Corvette DP Action Express Racing), le Brésilien ayant changé d’équipier en cours de saison.

Leaders après leur victoire d’Indianapolis, Ryan Dalziel et Alex Popow (Riley BMW Starworks) ont enchaîné deux courses difficiles à Elkhart Lake puis au Kansas : les deux hommes sont désormais troisièmes, à trois points des leaders, et à un point de Fittipaldi.

A un petit point du duo Dalziel/Popow, on retrouve Joao Barbosa, l’équipier de Christian Fittipaldi. Le Portugais ne pouvant cependant plus prétendre au titre puisqu’il partagera de toutes façons les points avec le natif de Sao Paulo lors des deux manches restantes.

Cinquièmes, mais ne comptant que quatre points de retard sur Angelelli/Taylor, Jon Fogarty et Alex Gurney (Corvette DP GAINSCO Bob Stallings Racing) peuvent encore largement espérer décrocher un troisième titre.

Que dire des champions en titre Scott Pruett et Memo Rojas (Riley BMW Ganassi Racing), que l’on croyait éliminé de la lutte pour le championnat, mais qui sont bien revenus au classement à la faveur de trois bonnes dernières courses (2e, 4e et 2e) qui les ont totalement relancés pour un éventuel sixième (Pruett) et cinquième titre (Rojas), les deux hommes ayant déjà été titrés ensemble à quatre reprises.

Autant dire que le moindre faux pas de l’un de ces concurrents à Laguna Seca pourrait lui être fatal. D’autant que la piste californienne est réputée pour être piégeuse, et que les autres concurrents de la catégorie Daytona Prototype (16 voitures au départ) entendent bien s’illustrer à leur tour et jouer les arbitres.

En GT aussi, tout reste possible. Si Alessandro Balzan (Ferrari F458 Scuderia Corsa) occupe seul la tête du classement, le pilote italien ne compte qu’un point d’avance sur les duettistes de la Porsche 911 GT3 du Magnus Racing, Andy Lally et John Potter.

John Edwards et Robin Liddell, intouchables au volant de leur Camaro GT.R du Stevenson Motorsport lors du deuxième tiers de la saison (cinq victoires en six courses d’avril à juin), sont quelque peu rentrés dans le rang par la suite, mais les deux hommes demeurent dans la course au titre, avec seulement trois points de retard.

N’oublions pas Anthony Lazzaro et Emil Assentato (Ferrari F458 AIM), qui demeurent à neuf unités du leader. 14 voitures seront au départ en catégorie GT. On notera également les débuts de l’Aston Martin Vantage GT3 de l’équipe TRG pilotée par Brandon Davis et Darren Turner.

Enfin, si elle est resté anecdotique depuis le début de saison avec trois voitures seulement en piste, la classe GX accueillera à Laguna Seca une nouvelle venue puisque la tant attendue Lotus Evora du SDR/Lotus Racing, pilotée par Scott Dollahite et Jeff Mosing viendra rejoindre les deux Mazda6 et la Porsche Cayman que l’on avait l’habitude de voir dans la catégorie depuis le début de saison.
 

source: www.us-racing.com par Emmanuel ROLLAND (photo © Grand Am)

 



Voir Flagworld.com version téléphone