«

»

avr 21

GP de Bahreïn : Vettel, les Lotus, et de l’action ! (+résultat)

Vettel remporte sa seconde victoire de la saison devant Räikkönen et Grosjean !

Sebastian Vettel Helmet - photo Red BullSebastian Vettel a remporté le 28ème succès de sa carrière, aujourd’hui à Bahreïn, dépassant le record de Sir Jackie Stewart. L’Allemand de l’équipe Red Bull se succède à lui-même sur le tracé de Sakhir, dominé par le même top 3 que l’an dernier, complété par les Lotus de Kimi Räikkönen et Romain Grosjean.

 

Une grande bataille à tous les niveaux a offert un Grand Prix haletant.

Grand Prix de Bahrein départ - photo Getty Images

Rosberg défend de toutes parts

Le départ du Grand Prix de Bahreïn est donné par 29°C dans l’air et 41°C en piste. Nico Rosberg, poleman avec Mercedes, est contraint de défendre dès le départ sur un assaut de Vettel, en se rabattant vers le muret des stands.

Une brèche laissée ouverte par le champion allemand, qui ne peut contrer Alonso, glissant derrière Rosberg au premier virage. Le pilote Ferrari ne reste à cette position que jusqu’au 7ème virage, où Vettel fait l’intérieur proprement et reprend son bien.

Alors que Di Resta a pris le dessus sur Massa pour la 4ème place, Rosberg doit défendre de toutes parts devant. Vettel se montre agressif dans les rétroviseurs du pilote Mercedes au second passage et trouve la solution au tour 3.

Une queue se forme derrière celui qui signait samedi la seconde pole de sa carrière. Alonso passe Rosberg au 5ème passage après plusieurs tentatives, imité par un Di Resta très en verve avec la Force India.
 
Les pilotes McLaren prennent un bon départ et remontent vite dans la hiérarchie durant les premiers tours, extrêmement disputés à tous les niveaux. Parti 10ème, Button est 7ème après 5 boucles, tandis que Pérez s’est également frayé un chemin devant les deux Lotus, occupant la 8ème position dans le style attendu d’un pilote McLaren.

Début de course difficile pour Vergne et Gutierrez, contraints à passer par les stands, respectivement en raison d’une crevaison à l’arrière droit et de dégâts sur la monoplace.

Grand Prix de Bahrein - Fernando Alonso - photo Getty Images

Alonso trahi par son DRS

Un tournant de la course intervient vite, le DRS (aileron arrière mobile) de Fernando Alonso restant ouvert sur toute la distance du tour. Un dysfonctionnement qui contraint le Double Champion du Monde à passer par les stands pour une intervention manuelle rustique à coups de poings au 8ème passage. L’aileron de la Ferrari ne se referme pas lorsque l’Espagnol retente une utilisation en piste. Le voilà condamné à faire un second passage aux stands consécutif au 9ème passage pour refermer le système dont il ne pourra plus de servir de toute la course.
 
Di Resta en tête

A la faveur de gains de places à la régulière et d’une stratégie le voyant rester en piste avec les mediums bien plus longtemps que les gros bras, Paul Di Resta mène son tout premier Grand Prix au volant de la Force India, qui s’invite décidemment de plus en plus souvent devant cette saison.

Il est suivi au 13ème passage par la Lotus de Räikkönen (lui aussi en mediums) et Vettel, ayant observé un arrêt et n’évoluant qu’à 5.5 sec de la tête.

Très bien remonté depuis sa 7ème position au départ, Webber est 4ème, alors que la bataille fait rage derrière entre Rosberg, Button, Pérez, et Grosjean. Di Resta (T14) et Räikkönen (T16) plongent dans les stands, se gardant ouverte l’option d’une stratégie à deux arrêts.

Räikkönen laisse cependant filer de grosses poignées de dixièmes à chaque tour en restant en piste. Vettel reprend le commandement de la course. Alonso occupe la 13ème position, à 30 secondes de l’Allemand.

Les deux Red Bull brièvement aux commandes

Les stratégies commencent à se dévoiler, alors que certains pilotes, à l’image de Sutil, observent leur second arrêt. Red Bull occupe les devants de la scène, Vettel devançant son coéquipier Webber de 12 secondes au 19ème passage.

Jenson Button prend le dessus sur Nico Rosberg pour la 3ème place. L’Allemand est désormais sous la pression de Grosjean et Pérez, calés dans son aileron arrière. Alonso, dans le peloton, est à 10 secondes de ces hommes mais doit observer un arrêt de plus.
 
Webber et Button s’arrêtent pour la seconde fois au 21ème passage. Toujours dans DRS, Alonso passe pour la troisième fois dans la pitlane au 25ème tour et chausse comme Webber les pneus durs. Vettel, leader, passe lui aussi dans le box à la 26ème boucle.

McLaren laisse ses deux pilotes (5ème et 6ème) en découdre en piste sans consignes, ce qui se traduit par une belle passe d’armes, Pérez se montrant agressif sur Button, à la faveur du DRS. Le Mexicain, observé par la famille Slim ayant fait le déplacement à Bahreïn ce weekend, a cependant du mal à contenir sa fougue et laisse un appendice d’aileron avant sur l’arrière de la monoplace de son coéquipier.

Des batailles à tous les niveaux

A la mi-course, les explications stratégiques ou directement en piste dans le top 8 ne cessent pas entre les Red Bull, Force India, McLaren et Mercedes. Ferrari est le grand absent, Massa ayant signé un troisième arrêt au 29ème tour.

Grosjean, auteur d’un GP solide, s’intercale entre les deux McLaren, qui débattent dangereusement. L’autre Lotus de Räikkönen pointe au second rang après avoir pris le dessus sur la Force India de Di Resta pour la seconde place. Vettel dispose d’une avance confortable de 20 secondes.

Le chemin de croix de Massa se poursuit, avec une crevaison de Massa au 37 tours. Le Brésilien en est quitte pour un 4ème passage aux stands. Avec Force India, Di Resta dispose d’une réelle chance de décrocher un solide podium à Bahreïn, et concrétiser un réel rythme affiché sur un tour comme sur la distance depuis le début de la saison.

L’Ecossais a pourtant fort à faire, devant retenir une meute constituée de Webber, Grosjean, Button, Rosberg, Hamilton, Pérez et Alonso, tous à moins de 15 secondes à 13 tours de l’arrivée.

De son côté, Vettel évolue en tête avec une avance de 9 secondes sur Räikkönen, son adversaire direct au championnat. Un écart qu’il parvient à maintenir dans les boucles suivantes. Pérez ne rend pas la remontée valeureuse de Fernando Alonso aisée.

L’Espagnol passe cependant le pilote McLaren au chausse-pied à 10 tours de l’arrivée, et pointe 7ème. Le pilote Ferrari dispose maintenant du contact visuel avec Webber (5ème) et Hamilton (6ème). 

Grand Prix de Bahrein - Romain Grosjean - photo Getty Images

Romain Grosjena termine troisième

Grosjean brise le rêve de Force India au 52ème des 57 passages, prenant le dessus sur l’Ecossais après une remontée inexorable. Le top 3 est le même qu’en 2012 : Vettel mène devant les deux Lotus.

La lutte est intense jusque dans les derniers mètres. Webber et Hamilton de disputent rageusement la 5ème place, tandis que Pérez et Alonso n’ont pas terminé leur explication pour le 7ème rang. Regroupés dans 2 secondes, ces quatre pilotes font le spectacle jusqu’en fin de course, alors que Vettel s’adjuge avec brio le meilleur tour en course en toute fin de GP.

Vaillant, Pérez a non seulement le dernier mot sur Alonso, mais également sur Webber dans le dernier tour, et prend la 6ème place pour McLaren.

Résultat:

 

Grand Prix de Bahreïn – Course
# Pilote / Ecurie Ecart Points
01   25
02 + 9.1 18
03 + 19.5 15
04 + 21.7 12
05 + 35.2 10
06 + 35.9 8
07 + 37.2 6
08 + 37.5 4
09 + 41.1 2
10 + 46.6 1
11 + 1:06.4  
12 + 1:12.9  
13 + 1:16.7  
14 + 1:21.5  
15 + 1:26.3  
16 + 1 tour  
17 + 1 tour  
18 + 1 tour  
19 + 1 tour  
20 + 1 tour  
21 + 2 tours  
22 + 41 tours  

 
source: ToileF1.com (photo Getty Images)