«

»

mar 29

Loeb : « Pikes Peak peut correspondre à mes capacités »

Sébastien Loeb visera un nouveau succès en se rendant à Pikes Peak avec Peugeot

Sebastien Loeb - photo  DR Next-Gen Auto.comSébastien Loeb s’apprête à relever un nouveau défi en allant affronter la mythique épreuve de Pikes Peak avec une Peugeot 208 T16. Le nonuple champion du monde du WRC cherchera à accrocher un nouveau succès à son palmarès. Interview.

Qu’est-ce qui vous a poussé à accepter ce défi ?
 
Pikes Peak, c’est avant tout une belle course, un mythe. Tout le monde a vu les images d’Ari Vatanen avec Peugeot ! Le projet est cohérent : Peugeot est une marque du même groupe, PSA, que Citroën, et je suis un athlète Red Bull.

C’est un beau défi sportif que nous allons relever ensemble, et c’est ce qui m’a séduit. Je pense aussi que Pikes Peak peut correspondre à mes capacités de pilote : certains points sont proches du rallye, d’autres du circuit. Il faut s’avoir s’adapter.
 
Qu’est-ce qui vous a le plus attiré dans ce projet ?
 
Le défi en lui-même. L’approche est très sérieuse et l’objectif est la victoire. Cela correspond à ma vision des choses. Qui plus est, j’ai toujours dit que j’aimais les nouvelles expériences. Je recherche ce genre de challenge. Je l’avais fait avec Citroën aux X-Games par exemple. J’adore découvrir de nouveaux terrains.
 
Que redoutez-vous le plus ?
 
J’espère que nous aurons une belle météo et pas de pluie ! Plus sérieusement, dans la mesure où le projet est très professionnel, je ne redoute rien en particulier. Je sais que ce n’est pas une course facile, que je vais devoir apprendre un terrain qui est complètement nouveau pour moi et dompter une monture qui s’annonce performante ! Je vais devoir m’adapter à ces particularités. 
 Que savez-vous de cette course ?
 
Ari Vatanen et la Peugeot 405 T16. Je sais que la réglementation est libre, qu’il s’agit d’une course mythique, l’une des plus anciennes aux USA. Le cadre est unique en son genre. Pikes Peak, c’est un environnement de course et des voitures qu’on ne voit nulle part ailleurs.
 
Comment vous préparez-vous à cette course ?
 
Tout d’abord en regardant des caméras embarquées. Ensuite, j’imagine que nous allons faire quelques séances d’essais en France avant de partir dans le Colorado. J’irais certainement sur place plusieurs fois, pour reconnaître puis pour participer aux essais autorisés. Je vais certainement prendre des notes un peu comme en rallye. Mais pour l’instant, je cherche beaucoup de caméras embarquées !
 
Comment allez-vous gérer votre temps ?
 
Aussi bien que possible. J’ai un calendrier chargé, mais juin était relativement libre jusqu’à présent. Pikes Peak tombe au bon moment. Je vais me concentrer sur chacun de mes objectifs. Je ne suis pas inquiet. C’est gérable, et je vais le gérer au mieux.

source: Autohebdo.fr (photo: © DPPI / Alexandre Guillaumot)



Voir Flagworld.com version téléphone